La protection contre le tétanos

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 3e | Thème(s) : Le corps humain et la santé
Type : Sujet complet | Année : 2018 | Académie : France métropolitaine

SUJETS COMPLETS

France métropolitaine • Juin 2018

1

sci3_1806_07_01C

France métropolitaine • Juin 2018

svt • 25 points

La protection contre le tétanos

Dans ce sujet, on s’intéressera à une maladie, le tétanos.

Un médecin reçoit aux urgences hospitalières un patient qui s’est sérieusement blessé avec un outil de jardinage. Dans un premier temps, la plaie est nettoyée et désinfectée. Le médecin décide de prévenir rapidement le risque de tétanos.

Le tétanos est une maladie provoquée par une toxine produite par une bactérie, Clostridium tetani. La vaccination contre le tétanos protège de cette maladie.

document 1 Calendrier simplifié permettant de se tenir à jour dans ses vaccinations*

 

Âge approprié

1 mois

2 mois

4 mois

5 mois

11 mois

12 mois

16-18 mois

6 ans

11-13 ans

25 ans

45 ans

65 ans

Tous les 10 ans :
75 ans, 85 ans…

Vaccins

BCG

X

                       

Diphtérie – Tétanos – Poliomyélite

 

X

X

 

X

   

X

X

X

X

X

X

Rougeole – Oreillons – Rubéole

         

X

X

           

X : Injection d’un vaccin

D’après le site 2017 https://inpes.santepubliquefrance.fr

* Être à jour dans ses vaccinations, signifie avoir reçu les vaccins recommandés selon son âge et avec le bon nombre d’injections pour être protégé.

1. Le carnet de santé du patient indique qu’il a été vacciné contre le tétanos à 2 mois, 4 mois, 11 mois, 6 ans et 13 ans. À partir du document 1, justifier que le patient, actuellement âgé de 33 ans, n’est plus à jour dans sa vaccination contre le tétanos.

Dans le cas d’un patient qui n’est plus à jour dans sa vaccination contre le tétanos, le médecin prescrit un test de dosage sanguin des anticorps spécifiques anti-toxine tétanique*. Le résultat du dosage permet de déterminer le traitement à lui appliquer sans tarder.

* Anticorps spécifiques anti-toxine tétanique : molécules produites par les lymphocytes (cellules impliquées dans les défenses immunitaires) suite à une vaccination contre le tétanos. Ces anticorps neutralisent la toxine tétanique, l’empêchant d’exercer son action.

document 2 Protocole du dosage rapide des anticorps spécifiques anti-toxine tétanique dans le sang d’un patient

Une goutte de sang prélevée au niveau du doigt est déposée sur une plaquette-test, puis quelques gouttes d’un diluant sont ajoutées.

Dix minutes plus tard, une ou deux bandes colorées apparaissent dans la zone de lecture.

Si une seule bande se colore, le patient n’est pas ou est insuffisamment protégé contre le tétanos, le test est dit négatif.

Si deux bandes se colorent, la personne est immunisée contre le tétanos, le test est dit positif.

sci3_1806_07_01C_01

Plaquette utilisée pour le dosage rapide des anticorps anti-toxine tétanique

2. À partir du document 2, réaliser le schéma légendé d’une plaquette-test correspondant à un résultat négatif de dosage des anticorps, obtenu pour un patient qui n’est plus immunisé contre le tétanos.

document 3 Arbre décisionnel des étapes à suivre pour un patient blessé par un outil de jardinage

sci3_1806_07_01C_02

D’après E. Pilly, Maladies infectieuses et tropicales, CMIT, 2016.

1. Les antibiotiques stoppent l’infection due aux nombreuses bactéries présentes sur l’outil de jardinage.

2. La sérothérapie est une injection d’anticorps anti-toxine tétanique, la protection est quasi immédiate et ne dure que quelques jours.

3. Seule la vaccination contre le tétanos assure une immunisation supérieure à 10 ans contre la toxine tétanique.

3. a) À partir du document 3, citer les étapes de l’arbre décisionnel qui amènent le médecin à appliquer le protocole C.

b) Les trois éléments du protocole C sont : la sérothérapie immédiate, la vaccination immédiate et la prise d’antibiotiques. À partir du document 3, justifier la nécessité des trois éléments du protocole C à appliquer à ce patient qui s’est blessé avec un outil de jardinage.

Les clés du sujet

Comprendre les documents

Le tableau du document 1 présente les différentes vaccinations qui doivent être faites au cours de la vie afin d’être protégé.

Le texte et le schéma du document 2 expliquent le protocole de dosage rapide des anticorps anti-toxine tétanique utilisé afin de savoir si le patient est encore protégé contre la toxine tétanique.

Le document 3 est un arbre décisionnel permettant de comprendre les étapes du diagnostic du médecin menant au choix d’un protocole de soin approprié.

Répondre aux questions

1. Repère dans le tableau les injections nécessaires pour être à jour dans sa vaccination antitétanique et compare-les à celles que le patient a effectuées.

2. Reproduis le schéma de la plaquette et lis bien le texte afin de savoir ce qu’on y voit en cas de résultat négatif.

3. a) Suis les étapes du diagnostic et les résultats obtenus à chaque fois pour ce patient.

b) Lis bien les légendes de l’arbre du document 3, la plupart des informations nécessaires à ta réponse y sont notées.

Corrigé

Corrigé

remarque

Le vaccin contre le tétanos est en fait un vaccin mixte qui protège également contre la diphtérie et la poliomyélite.

1. Le patient a 33 ans : d’après le tableau il aurait dû faire des injections à 2 mois, 4 mois, 11 mois, 6 ans, 13 ans et 25 ans. D’après son carnet de santé, il a été vacciné à 2 mois, 4 mois, 11 mois, 6 ans et 13 ans. Seules les cinq premières injections ont été effectuées, il n’a pas eu son injection à 25 ans. Comme il est nécessaire de suivre le calendrier vaccinal, il n’est donc plus à jour dans sa vaccination contre le tétanos.

2.

sci3_1806_07_01C_03

Schéma légendé d’une plaquette test correspondant à un résultat négatif

3. a) Étape 1 : vérifier si la vaccination contre le tétanos est à jour d’après le carnet de santé. Le patient n’est pas à jour de sa vaccination contre le tétanos.

Étape 2 : faire un test de dosage rapide des anticorps spécifiques anti-toxine tétanique qui s’avère ici négatif.

Étape 3 : comme il n’a pas d’anticorps contre la toxine tétanique, le protocole C est choisi afin d’injecter ces anticorps par sérothérapie immédiate et ainsi empêcher l’action de la toxine.

conseil

Différencie bien l’utilisation du sérum de celle du vaccin.

b) D’après le document 3 :

La prise d’antibiotiques permet la destruction des bactéries tétaniques qui étaient présentes sur l’outil de jardinage et stoppe l’infection.

La sérothérapie immédiate consiste en l’injection d’anticorps anti-toxine tétanique puisque le patient n’en a pas. Ils vont neutraliser rapidement la toxine tétanique, cependant la protection ne dure que quelques jours.

La vaccination immédiate contre le tétanos assure une immunisation à long terme (plus de 10 ans) en permettant au patient de produire ses propres anticorps anti-toxine tétanique. Mais cette immunisation se met en place en 5 à 6 jours et n’est donc pas active dès l’injection. En bilan :

L’utilisation des antibiotiques permet d’empêcher le développement des bactéries et de l’infection, elle est curative (elle soigne).

L’utilisation du sérum permet une défense contre la toxine à court terme, elle est curative.

L’utilisation du vaccin permet une défense à long terme, elle est donc préventive en cas de nouveau contact avec la bactérie tétanique.

La combinaison de ces trois traitements permet au patient blessé par un outil de jardinage de détruire les bactéries présentes et les toxines tétaniques à court et à long terme, il est donc toujours protégé.