La puissance américaine dans les années 1970

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES - Tle L | Thème(s) : L'épreuve orale
Type : Sujet d'oral | Année : 2012 | Académie : Inédit
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet
 
La puissance américaine dans les années 1970

Oral • Histoire

Corrigé

52

Oral

hgeT_1200_00_58C

Sujet d’oral n° 1

question de cours

Corrigé
Pistes pour l’oral

Préparation

Entrer dans le sujet

  • Le sujet porte sur la puissance: il faut présenter ses différents aspects pour la caractériser. Il s’agit de déterminer si cette puissance est hégémonique ou fragile.
  • Le sujet se limite aux États-Unis d’Amérique et aux années 1970, moment où la crise pétrolière remet en cause les équilibres mondiaux.

Mobiliser ses connaissances

  • Le sujet porte sur la question 1 du thème 3 d’histoire, c’est-à-dire sur le moment où les États-Unis sont à l’apogée de leur puissance. Certaines connaissances vues en géographie (question 1 du thème 3) valaient déjà en 1970 et peuvent être utilisées ; de même vous pouvez puiser dans le chapitre consacré à « la gouvernance économique mondiale depuis 1944 » (question 3 du thème 4 en histoire).
  • Les années 1970 sont celles de la détente Est-Ouest d’une part, de la fin des Trente Glorieuses d’autre part. Recherchez les causes de ces changements (usure du modèle établi à Bretton Woods en 1944, nouvelles concurrences et affaiblissement des blocs…).

Organiser l’exposé

Le sujet faisant bilan de la puissance à un moment précis de l’histoire, il convient de privilégier un plan thématique. Évaluez la puissance politique et militaire, puis économique et enfin culturelle des États-Unis.

Présentation

Introduction

Grand vainqueur de la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis se sont posés avec succès en leader et protecteur du bloc de l’Ouest pendant la période des Trente Glorieuses. Leur puissance est-elle encore hégémonique dans les années 1970 ou la crise la fragilise-t-elle ?

I. Le leader contesté du « monde libre » (puissance politique)

1. Une puissance armée qui se fait respecter

  • Membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, les États-Unis sont dotés du droit de veto.
  • Ils détiennent la force nucléaire et une capacité d’intervention militaire planétaire.
  • Leur réseau d’alliances (OTAN, OTASE…) est imposant.

2. Des alliés fidèles et solides mais critiques

  • Leur adhésion aux valeurs idéologiques garantit la solidité des liens.
  • Le soutien de puissances nucléaires (France et Grande-Bretagne) leur est acquis.
  • Mais la France quitte l’OTAN (1966) et la RFA mène une Ostpolitik qui inquiète.

3. Des adversaires capables de lui résister

  • Le bloc de l’Est (URSS et Pacte de Varsovie) fait face.
  • Les guérillas dans les Suds (Viêt Nam, Amérique latine) résistent avec succès.

II. Le numéro un mondial affaibli (puissance économique)

1. Le premier producteur mondial et la richesse économique

  • Tous les secteurs d’activité sont performants (industrie, agriculture, finances…).
  • Ils sont en réussite commerciale sur l’ensemble des marchés.
  • Ils restent la première puissance financière au monde.

2. Une puissance qui s’appuie sur des fondements solides

  • L’abondance des ressources naturelles.
  • La primauté technologique et scientifique.
  • Des outils économiques incomparables (dollar, bourses, libéralisme).

3. Un contexte difficile

  • Un déficit lié à la guerre du Viêt Nam.
  • La concurrence de l’Europe reconstruite et des NPI.
  • La crise du pétrole (premier et second chocs de 1973 et 1979).

III. Un modèle influent qui se diffuse dans le monde (puissance culturelle)

1. Une culture qui s’exporte bien

  • La langue s’impose comme véhicule universel.
  • Ses modes de vie ou de consommation se répandent.
  • Des produits phares s’imposent sur tous les marchés (Coca-Cola).
  • Les arts diffusent des standards universels (cinéma, musique, littérature…).

2. Le « rêve américain »

  • Des valeurs qui fascinent (liberté, le self-made-man…)
  • Des intellectuels influents (Marcuse).
  • Des mouvements politiques qui font école (hippies, féminisme…).

Conclusion

Dans les années 1970, la puissance américaine est fragilisée mais reste dominante.