La puissance chinoise au début des années 1950

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Les chemins de la puissance : les Etats-Unis et la Chine depuis 1945
Type : Analyse de document | Année : 2014 | Académie : Inédit
 
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet
 
La puissance chinoise au début des années 1950
 
 

Les chemins de la puissance

hgeT_1400_00_03C

HISTOIRE

7

CORRIGE

 

Sujet inédit

analyse de document

> D’après ce document, montrez comment se construit la puissance chinoise au début des années 1950.

Document

Affiche chinoise, 1953

ISSG Collection, International Institute of Social History, Amsterdam.

Collection Stefan R. Landsberger, International Institute of Social History (Amsterdam).

Dessin © Cai Zhenhua


 

« Avec l’immense soutien de l’Union soviétique et notre très grande force, nous réaliserons l’industrialisation de notre nation, pas à pas ! »

  • La notion centrale de la consigne est celle de puissance, terme qui désigne la capacité d’un État à exercer une influence hors de ses frontières. Le début des années 1950 voit les premiers pas de la jeune République populaire de Chine (proclamée en octobre 1949), qui fait le choix de l’alignement sur l’URSS (traité sino-soviétique signé en 1950).
  • La problématique doit mettre en évidence la façon dont la Chine choisit de construire sa puissance, après des décennies de domination étrangère et de guerre civile.
  • Un plan thématique permettra d’aborder les différents aspects de ces choix, qu’ils soient économiques ou idéologiques.
Corrigé

Identifier un document historique

1 Après une première lecture du document et de ses références, commencez par déterminer sa nature exacte. Il peut s’agir d’un texte (discours, mémoire, traité…), d’un document iconographique (photographie, affiche, œuvre picturale…) ou de tout autre type de document (tableau statistique, graphique…). Sa source doit être indiquée.

2 En deuxième lieu, précisez son ou ses auteurs : un document historique donne toujours un point de vue (ici, il s’agit d’une affiche de propagande émanant du gouvernement chinois). Sa date de réalisation et le contexte historique dans lequel elle s’inscrit sont alors à repérer.

3 Enfin, identifiez le ou les destinataires ainsi que la ou les informations principales que fournit le document (son thème).

Les titres en couleur servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Introduction

[Présentation du document] Le document proposé est une affiche de propagande réalisée par le gouvernement chinois. Datant de 1953, peu après la proclamation de la République populaire de Chine par Mao (1949) et le traité d’amitié, d’alliance et d’assistance mutuelle sino-soviétique (1950), elle vante les mérites de la coopération économique avec l’URSS.

[Problématique et annonce du plan] L’analyse de ce document permet de montrer comment se construit la puissance chinoise au début des années 1950. Nous présenterons d’abord les choix économiques de la Chine, puis ses choix politiques.

I. Une puissance économique socialiste en construction

1. Des priorités identiques

 

Info

Comme le suggère la différence d’âge entre les deux personnages, l’économie socialiste, mise en place par Staline en URSS dès le début des années 1930, arrive « à maturité ».

  • Le cap fixé par Mao pour faire de la Chine une grande puissance économique est calqué sur le modèle soviétique : l’économie est planifiée (ce que symbolise le document tenu par le Chinois) ; la priorité est donnée à l’industrie lourde (« nous réaliserons l’industrialisation de notre nation »).
  • Ces orientations sont mises en œuvre dès 1953 par le lancement du premier plan quinquennal. Il est marqué par la construction de gigantesques complexes sidérurgiques et pétroliers (évoqués à l’arrière-plan).

2. Une réalité mise en scène

  • La construction de la puissance économique chinoise est présentée comme le fruit d’une coopération d’égal à égal : le Soviétique et le Chinois sont situés au même niveau ; le slogan évoque « l’immense soutien de l’Union soviétique et notre très grande force ».
  • En réalité, la Chine est exsangue après des années d’occupation japonaise et de guerre civile. Elle devient totalement dépendante de l’économie soviétique : des milliers d’experts russes sont envoyés dans le pays pour construire « pas à pas » une véritable économie socialiste.

II. Une idéologie communiste

1. Des principes marxistes-léninistes

 

Attention !

Le pacifisme supposé des puissances communistes sert d’argument à ces dernières pour développer une propagande antiaméricaine.

  • L’affiche rappelle le marxisme, idéologie officielle commune aux deux pays : le drapeau rouge, symbole de révolution ; l’étoile à cinq branches, qui symbolise l’Armée rouge en URSS et le Parti communiste en Chine ; la simplicité de la tenue des personnages évoquant l’égalité de la société socialiste.
  •  La poignée de main entre le Soviétique et le Chinois ainsi que la colombe de la paix rappellent le pacifisme revendiqué par ces deux puissances. En effet, le monde est déjà entré dans la guerre froide et se bipolarise : la Chine choisit clairement le camp socialiste contre le camp occidental, accusé d’impérialisme.

2. Une voie spécifiquement chinoise

  • Le slogan de cette affiche évoque la « nation » : la Chine entend conserver sa spécificité sans devenir un simple satellite de l’URSS comme les États d’Europe de l’Est. L’expression « notre très grande force » fait allusion à la détermination du peuple chinois pour conquérir son indépendance et à son poids démographique.
  • Par ailleurs, depuis 1950, la Chine s’est massivement engagée dans la guerre de Corée contre les États-Unis, en envoyant 800 000 « volontaires du peuple chinois » combattre aux côtés de la Corée du Nord. Elle s’affirme ainsi comme une puissance régionale en Asie.

Conclusion

[Réponse à la problématique] Ce document nous montre qu’au début des années 1950, la Chine construit sa puissance économique et politique dans l’orbite de l’URSS, tout en cherchant à conserver son autonomie.

[Critique du document] L’intérêt de cette affiche est qu’elle illustre le modèle choisi par Mao pour faire de son pays une grande puissance. Cependant, en tant que document de propagande, elle omet les difficultés auxquelles est confrontée la population chinoise (problèmes de ravitaillement, absence de libertés).