La recherche d’anticorps spécifiques

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Quelques aspects de la réaction immunitaire
Type : Pratique du raisonnement scientifique 1 | Année : 2013 | Académie : Asie
 
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet
 
La recherche d’anticorps spécifiques
 
 

Quelques aspects de la réaction immunitaire

svtT_1306_05_01C

Ens. spécifique

35

CORRIGE

 

Asie • Juin 2013

pratique du raisonnement scientifique

Exercice 1 • 3 points

L’EFS (Établissement français du sang) cherche à savoir si le sang d’un donneur peut être utilisé pour une transfusion. Afin d’éviter une éventuelle contagion, on recherche, entre autres, si cet individu a été récemment en contact avec le virus de l’hépatite B. Pour cela, on cherche à identifier les anticorps spécifiques que l’organisme aurait pu produire en réponse à une infection en effectuant un test ELISA.

> Réalisez le schéma d’interprétation des résultats des puits 1 et 2 en utilisant les symboles proposés dans le document 1a, puis dites si l’EFS peut utiliser le sang du donneur en justifiant votre préconisation.

DOCUMENT 1

Le test ELISA

a. Protocole du test ELISA réalisé

Le test ELISA (Enzyme Linked ImmunoSorbent Assay) est un test immunologique destiné à détecter ou doser les anticorps dans un liquide biologique.

Dans cette technique de dosage, les puits d’une microplaque sont tapissés d’une molécule spécifique du virus de l’hépatite B. La solution à tester est ensuite déposée dans les puits de la microplaque, et si l’anticorps recherché est présent, il va se lier à la molécule spécifique du virus. Un premier lavage est réalisé.

Un deuxième anticorps, l’anticorps traceur, capable de se lier à l’anticorps recherché, est alors ajouté dans le puits. Un deuxième lavage permet d’éliminer les anticorps traceurs non fixés. L’anticorps traceur est couplé à une enzyme.

On ajoute enfin une molécule incolore qui conduit à la formation d’un produit coloré si l’enzyme est présente.


 

b. Résultats du test ELISA


 

1 : puits incolore correspondant au test du sang d’un individu non infecté

2 : puits coloré correspondant au test du sang d’un individu infecté par le virus de l’hépatite B

3 : puits coloré correspondant au test du sang de l’individu donneur à tester

Comprendre le sujet

  • Il faut saisir que les complexes antigène-anticorps ne sont pas éliminés par les lavages.
  • Dans le cas où un produit coloré apparaît, le test est positif ; cela signifie qu’après le deuxième lavage, des anticorps traceurs sont fixés sur des anticorps spécifiques du virus, eux-mêmes fixés sur des antigènes viraux.
  • Dans le cas où il n’y a pas de produit coloré, le test est négatif ; cela signifie que l’anticorps traceur a été éliminé par le deuxième lavage. L’absence de traceur indique qu’il n’y avait pas d’anticorps spécifique du virus dans le sang de l’individu testé.

Mobiliser ses connaissances

  • Une molécule d’anticorps possède deux sites de reconnaissance qui se fixent à l’antigène viral.
  • La présence d’anticorps spécifiques d’un virus implique une réaction immunitaire contre ce virus, et donc une infection.
Corrigé
  • Dans le cas où le test est positif (puits 2 et 3), si on se limite aux symboles proposés, on se base sur deux moléculesd’antigène sur lesquelles est fixée une molécule d’anticorps spécifique (en matérialisant la reconnaissance de chaque antigène par l’un des deux sites de l’anticorps spécifique).
 

Info

Les deux figures proposées dans la correction seraient, l’une et l’autre, admises à l’examen.

Comme on ne fait intervenir qu’une molécule d’anticorps spécifique, on ne représente qu’un seul site de la molécule d’anticorps traceur fixé au site correspondant de l’anticorps spécifique (figure 1a).

  • En réalité, la fixation de l’anticorps traceur est beaucoup plus stable si ses deux sites de reconnaissance sont occupés, ce qui implique de considérer, au départ, 4 molécules d’antigène (figure 1b).

a.


 

b.


 

Figure 1 Schéma d’interprétation des résultats des puits 2 et 3

  • Dans le cas où le test est négatif (puits 1), l’élimination de l’anticorps traceur par le deuxième lavage implique qu’il n’y avait pas d’anticorps spécifiques fixés aux antigènes viraux. On ne peut donc représenter que les antigènes du virus qui persistent seuls après le deuxième lavage (figure 2).

 

Figure 2 Schéma d’interprétation du résultat du puits 1

Conclusion

Le test Elisa réalisé avec le sang du donneur potentiel est positif : il contient des anticorps spécifiques du virus de l’hépatite B.

Ces anticorps résultent d’une réaction immunitaire contre ce virus. Le donneur a été infecté par le virus et son sang ne peut donc être utilisé par l’EFS, au risque d’une contamination.