La Shoah par balles

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 3e | Thème(s) : L’Europe, un théâtre majeur des guerres totales (1914-1945)
Type : Analyser et comprendre des documents | Année : 2017 | Académie : Amérique du Sud

HISTOIRE

L’Europe dans les guerres totales (1914-1945)

7

hge3_1712_03_00C

Amérique du Sud • Décembre 2017

analyser un document • 20 points

La Shoah par balles

document Un témoin raconte ce qu’il a vu en Ukraine

Hermann Graebe témoigne en 1946 au procès de Nuremberg où furent jugés les principaux responsables nazis. Il raconte une scène à laquelle il a assisté en octobre 1942 en Ukraine occupée durant la Seconde Guerre mondiale.

Plusieurs camions étaient arrêtés devant les monticules. La milice armée ukrainienne1 faisait descendre les gens des camions sous la surveillance d’un SS. Les hommes de la milice servaient de gardes et faisaient le va-et-vient jusqu’aux fossés. Toutes ces personnes portaient les placards réglementaires sur le devant et sur le dos de leurs vêtements qui les affichaient comme Juifs […] J’entendis alors des coups de fusils se succéder rapidement, provenant de derrière un des monticules de terre. Les gens qui étaient descendus des camions – hommes, femmes, enfants de tous âges – devaient se dévêtir sur les ordres d’un SS qui avait un fouet de cheval ou de chien. Ils devaient poser leurs vêtements à des endroits déterminés : chaussures, vêtements de dessus et sous-vêtements étaient classés par catégories respectives. Je vis un tas de chaussures de 800 à 1 000 paires, d’immenses piles de linges de corps et de vêtements. […]

J’observais une famille d’environ huit personnes, un homme et une femme d’une cinquantaine d’années avec leurs enfants d’environ un, huit et dix ans et deux filles de vingt et vingt-quatre ans environ. […] À ce moment, le SS qui se trouvait derrière la fosse cria quelque chose à son camarade. Ce dernier compta environ vingt personnes et leur dit d’aller vers le monticule de terre. Parmi elles, était la famille que j’ai mentionnée.

Extrait du témoignage cité dans le livret pédagogique réalisé par le Mémorial de la Shoah, Les procès des criminels nazis, 2009.

1. Milice ukrainienne : groupe militaire collaborant avec les nazis.

1. Donnez les dates de début et de fin du conflit mondial durant lequel se déroulent les événements évoqués par le texte. (2 points)

2. Qui sont les victimes de ce massacre ? Par qui sont-elles exécutées ? (4 points)

3. Quels éléments de l’idéologie nazie sont ici mis en œuvre ? (4 points)

4. Citez deux éléments qui montrent le caractère organisé de ce massacre. (4 points)

5. D’après vos connaissances, quel mot désigne le massacre de l’ensemble d’une population ? (4 points)

6. Quelle autre population a été victime d’une volonté d’extermination durant cette guerre ? (2 points)

Les clés du sujet

Comprendre le document

Le document est un témoignage. L’auteur raconte ce qu’il a vu. Hermann Graebe est un officier nazi. Son récit est prononcé dans le cadre de son procès, quatre ans après les faits qu’il rapporte. C’est un homme présumé coupable qui parle.

Le procès de Nuremberg est un moment important pour évaluer les crimes commis par les nazis, les crimes contre l’humanité en particulier. Les faits rapportés ont eu lieu en 1942, pendant l’invasion de l’Ukraine (Europe de l’Est, en URSS) par l’armée allemande afin de conquérir un « espace vital » pour l’Allemagne.

Répondre aux questions

2. Les réponses sont dans le texte ; mais elles sont plurielles. Ne t’arrête pas à la première venue. Va jusqu’au bout du récit.

3. Là encore, la question est au pluriel. Cherche dans tes connaissances les mots savants qui définissent les délits évoqués. Pense aux buts recherchés par les crimes commis. Pense aussi aux méthodes employées. Elles font partie des caractères propres aux États totalitaires.

4. Une organisation suppose de l’ordre, un partage du travail, de la méthode, la répétition des gestes, un plan… Cherche dans le texte les mots évoquant de telles caractéristiques.

Corrigé

Corrigé

gagne des points

Ne te contente pas de donner les années. Précise les mois, voire les jours.

1. Les événements évoqués par le texte se déroulent pendant la Seconde Guerre mondiale, qui commence le 1er septembre 1939 et se termine le 8 mai 1945.

2. Les victimes sont les Juifs, toutes personnes confondues : hommes, femmes et enfants. Elles sont exécutées par les miliciens ukrainiens, encadrés par des officiers SS, des nazis allemands.

conseil

N’hésite pas à citer un mot d’une langue étrangère, si tu sais en donner la traduction.

3. Parmi les éléments de l’idéologie nazie ici mis en œuvre, il y a l’exclusion raciale, antisémite tout particulièrement. L’exécution des Juifs se fait dans le cadre de la conquête du Lebensraum (« espace vital »). Les nazis s’emploient aussi à plonger les populations dans la terreur pour mieux les soumettre.

4. Le caractère organisé du massacre se voit dans l’utilisation d’inscriptions portées par les condamnés, les « placards réglementaires » qui permettent de les identifier (l. 5) ; le rangement des vêtements « à des endroits déterminés », marques d’ordre (l. 11) ; leur classement « par catégories » (l. 12) ; la division du travail entre les miliciens et les SS (l. 1-2).

5. Le massacre organisé de l’ensemble d’une population est désigné par le mot génocide. Ce massacre est considéré comme un crime contre l’humanité. Celui perpétré contre les Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale est aussi désigné par le mot Shoah.

remarque

Seule la première réponse (les Tziganes) relève du génocide au sens strict.

Mais la tournure de la question n’interdit pas les autres réponses.

6. L’autre population qui a été victime d’une volonté d’extermination durant cette guerre fut celle des Tziganes. Les handicapés, les homosexuels et les militants communistes furent aussi victimes d’assassinats systématiques.