La sitagliptine, un nouveau médicament antidiabétique

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Glycémie et diabète
Type : Pratique du raisonnement scientifique 2 | Année : 2016 | Académie : Amérique du Nord

Amérique du Nord • Juin 2016

pratique du raisonnement scientifique

Exercice 2 • 5 points

La sitagliptine : un médicament antidiabétique

À partir des informations extraites des documents et de vos connaissances, expliquez comment la molécule de sitagliptine peut améliorer l’état de santé de certains diabétiques.

document 1 Évolution du nombre de cellules bêta fonctionnelles chez des patients développant une certaine forme de diabète

svtT_1606_02_03C_01

Les mesures sont effectuées à partir de l’année 0, date à laquelle ce diabète est diagnostiqué.

D’après UKPDS 16, Diabètes, 1995

document 2 Action de la sitagliptine

Après un repas, le tube digestif sécrète dans le sang une hormone, la GLP1 (Glucagon-like peptide-1). Cette hormone est dégradée au bout de deux minutes par une enzyme, la DPP4 (Dipeptidyl peptidase-4).

svtT_1606_02_03C_02

La sitagliptine est un inhibiteur de la DPP4. Lorsqu’elle est administrée, elle bloque l’action de la DPP4.

D’après Reflet S., Club des jeunes néphrologues, 2011

document 3 Perfusion de GLP1 ou de placebo chez des sujets diabétiques

On sépare des diabétiques en deux lots. L’un reçoit une perfusion de GLP1, l’autre lot reçoit une perfusion de placebo. Le placebo est un médicament contenant des substances neutres qui n’ont aucune action.

svtT_1606_02_03C_03

D’après Reflet S., Club des jeunes néphrologues, 2011

document 4 Effet de la GLP1 sur les cellules bêta du pancréas des rats Zucker diabétiques

Les rats Zucker sont des rats obèses développant un diabète. Des rats Zucker sont traités avec de la GLP1 et comparés à des rats Zucker témoins ne recevant pas de GLP1.

svtT_1606_02_03C_04

D’après Reflet S., Club des jeunes néphrologues, 2011

Les clés du sujet

Comprendre le sujet

Il s’agit d’expliquer comment un médicament, la sitagliptine, peut abaisser la glycémie des diabétiques de type II. La sitagliptine n’agit pas directement sur la glycémie, mais indirectement par l’intermédiaire d’une hormone sécrétée naturellement par l’organisme, la GLP1.

Il faut donc, en premier lieu, exploiter les documents sur l’action de la GLP1 pour établir comment cette hormone agit sur la glycémie. Pour cela, vous devez faire appel à vos connaissances sur les hormones pancréatiques.

Il reste ensuite à établir comment la sitagliptine augmente la durée d’action, et donc la concentration de GLP1, puis expliquer comment elle peut être utilisée pour lutter contre l’hyperglycémie des diabétiques.

Mobiliser ses connaissances

La régulation de la glycémie repose notamment sur les hormones pancréatiques : insuline et glucagon.

Le diabète de type II résulte d’une insuffisance de la production pancréatique d’insuline et d’une perturbation de l’action de l’insuline sur ses organes cibles : foie, muscles, tissu adipeux.