La vision du nouveau-né

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 1re ES - 1re L | Thème(s) : Représentation visuelle : synthèse
Type : Partie 1 | Année : 2015 | Académie : Moyen-Orient
Corpus Corpus 1
La vision du nouveau-né

Représentation visuelle

sci1_1505_09_00C

Thèmes communs

4

Liban • Mai 2015

Représentation visuelle • 8 points

Tout le monde a déjà entendu au moins une fois cette affirmation : « Les bébés ne voient rien à la naissance » ou « Les bébés sont aveugles pendant 40 jours. » Pourtant, les mamans ont l’impression que leur nourrisson les regarde. Alors, qu’en est-il ?

 DOCUMENT 1 Description de la vision des nouveau-nés comparée à la vision réelle d’un adulte

Vision supposée à 70 cm d’un visage de femme par des bébés de 1 mois, 2 mois, 3 mois et d’un adulte (sans tenir compte des couleurs)


Un bébé vient au monde avec une acuité visuelle1 de l’ordre du vingtième de celle d’un adulte. Jusqu’à six semaines, sa vision est essentiellement en « noir et blanc ». Il perçoit des mouvements et des contours flous. Son regard est instinctivement attiré vers la lumière et les images nouvelles.

1. Acuité visuelle : capacité à distinguer les détails.

 DOCUMENT 2 Comparaison des cônes du nouveau-né et de l’adulte

a. Densité des cônes au niveau de la fovéa


Bébé âgé d’une semaine


Adulte


32 400 cônes/mm²


150 000 cônes/mm²

b. Aspect des cônes

Le segment externe des cônes est formé d’un empilement de disques enchâssés dans la membrane de la cellule. C’est sur ces disques que se trouvent les pigments (opsines) sensibles à la lumière. La taille de ce segment est de 45 µm chez l’adulte.

D’après lecerveau.mcgill.ca

Structure d’un cône


Taille du segment externe en fonction de l’âge


 DOCUMENT 3 Formation des images

Dès ses premières semaines de vie, le nourrisson peut voir plus nettement des objets situés à des distances inférieures à 30 cm de son visage. Plus loin, l’image est floue. Ceci s’explique par la rigidité et la courbure importante du cristallin à la naissance.


> Votre sœur aînée qui vient d’avoir un bébé se demande comment il la voit. Construisez un argumentaire pour lui expliquer la vision actuelle de son bébé et l’évolution avec l’âge vers une vision normale.

Vous développerez votre argumentation en vous appuyant sur les documents et vos connaissances (qui intègrent, entre autres, les connaissances acquises dans différents champs disciplinaires).

Les clés du sujet

Interpréter la question

Il s’agit d’expliquer à partir des documents et de vos connaissances pourquoi un bébé qui vient de naître voit flou et sans couleur, et pourquoi cet état évolue progressivement vers une vision précise et en couleur.

Comprendre les documents

  • Document 1 : il permet de décrire l’évolution de la perception visuelle au cours de la vie.
  • Document 2 : ces données sur l’évolution de la structure de la rétine après la naissance, plus précisément de la fovéa, ne peuvent être analysées que si vous possédez les connaissances requises sur les cônes (cellules photoréceptrices qui captent la lumière à forte intensité : le jour ; et qui permettent une vision des couleurs du fait de leur répartition en trois sous-catégories). Vous devez aussi savoir que la fovéa est la zone émettant les messages visuels d’acuité maximale du fait du câblage des cônes avec les autres neurones rétiniens.
  • Document 3 : ce sont des schémas de la formation des images par l’œil (lentille) sur la rétine (écran). Il s’agit de comparer la situation du nouveau-né à celle de l’adulte et de l’expliquer à l’aide du texte.

Organiser la réponse

  • Le plus judicieux est de commencer par décrire la vision du bébé qui vient de naître et son évolution : document 1. Puis vous pouvez choisir de commencer par l’analyse du document 2 ou du document 3.
  • La vision dépendant aussi de la structuration du cerveau (des aires visuelles), n’oubliez pas d’en parler, soit en conclusion, soit en liaison avec l’analyse du document 2. Enfin, n’oubliez pas que vous vous adressez à votre sœur, vous devez faire un effort pour être simple et précis(e) !
Corrigé
Corrigé

Sœurette, sais-tu que, pour le moment, Timothée est presque aveugle ?

Tu vois comme son regard est attiré instinctivement vers la lumière ? C’est parce qu’il ne distingue pour l’instant que les contrastes lumineux forts : celui entre ta peau et tes cheveux par exemple, mais il ne perçoit pas les couleurs ni les détails de ton visage, même pas tes yeux.

Ne t’inquiète pas, dans trois mois, il distinguera mieux les contrastes et les contours, et surtout il percevra les couleurs et sera capable de te reconnaître !

Cela paraît mystérieux, n’est-ce pas ? En fait, plusieurs phénomènes se conjuguent. Le premier est purement optique : le cristallin des nourrissons est particulièrement courbé et rigide, ce qui le rend très convergent et incapable d’accommoder (voir net de près comme de loin). Sur la rétine de Timothée – la rétine, c’est la membrane nerveuse qui crée les messages visuels – les seules images nettes qui se forment sont celles des objets situés à proximité, à moins de 25 cm de l’œil. Tout le reste forme des images floues. Heureusement, le cristallin gagnera progressivement en souplesse et deviendra capable d’accommoder pour former des images nettes.

Le deuxième phénomène qui explique sa vision floue et sans couleur est lié à la structure de la rétine. Tu as peut-être appris à l’école que la vision est liée à l’existence des cellules photoréceptrices de notre rétine, particulièrement nombreuses au niveau de la fovéa, la zone centrale de la rétine. C’est sur la fovéa que se forment les images des objets que l’on fixe, là où notre vision est la plus précise, la plus nette, car les messages nerveux visuels qui en proviennent et vont vers le cerveau sont très détaillés. Les photorécepteurs de la fovéa, les cônes, permettent de distinguer les couleurs.

Or Timothée, pour le moment, possède cinq fois moins de cônes que toi ou moi. De plus, ils ne sont pas encore fonctionnels : ils vont se développer de plus en plus, mais cela ne finira qu’à la puberté ! Au cours des semaines qui arrivent, des cônes vont être formés dans la fovéa de Timothée et, en même temps, ils deviendront de plus en plus efficaces : leur segment externe qui capte la lumière va grandir, leur permettant de mieux capter les rayons lumineux. Timothée deviendra alors capable de percevoir les détails et les couleurs du monde qui l’entoure !

Enfin, sache que plus ton bébé verra, plus il apprendra à voir : les messages visuels rétiniens sont transmis aux neurones du cerveau. Plus ceux-ci reçoivent de messages visuels, plus les zones cérébrales de la vision se structurent, d’où une vision des enfants qui se précise de plus en plus avec les semaines qui passent. L’œil ne sert qu’à former des images : c’est le cerveau qui voit ! Ainsi, en tenant compte de tous ces facteurs, on peut dire que Timothée aura acquis une vision proche de la nôtre vers l’âge de 6 ans. D’ici là, à toi de faire attention que rien ne vienne gêner le développement normal de sa vue (comme un défaut optique non détecté par exemple).