Le capital, facteur de la croissance économique

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : Croissance, fluctuations et crises
Type : Mobilisation des connaissances | Année : 2016 | Académie : France métropolitaine


France métropolitaine • Septembre 2016

mobilisation des connaissances • 3 points

Le capital, facteur de la croissance économique

Montrez que le facteur capital est source de croissance économique.

Les clés du sujet

Définir les mots-clés

Au sens économique, le capital est un facteur de production composé des moyens utilisés pendant au moins un an dans le processus de production. Son volume dépend de l’investissement ou formation brute de capital fixe (FBCF) qui constitue un élément de la demande globale.

La croissance est un indicateur quantitatif des richesses créées au cours d’une année, mesuré par la variation du produit intérieur brut (PIB) réel.

Structurer sa réponse

Pour comprendre comment le capital est source de croissance, nous ­verrons qu’il agit sur l’offre de biens et de services, puis sur la demande.

En effet, l’acquisition de biens constituant le capital de l’entreprise, ou investissement, implique une demande de biens constituant le capital à laquelle répond une offre de biens produits par des entreprises.

Corrigé

Corrigé

Introduction

La croissance en France est faible. On l’explique par l’insuffisance de l’investissement qui agit sur le volume de capital utilisé dans le processus de production. Ce facteur de production est composé des moyens utilisés pendant au moins un an dans la production, alors que la croissance représente la quantité de richesses créées au cours d’une année mesurée par le produit intérieur brut réel.

Le capital agit sur la croissance par ses effets sur l’offre mais aussi sur la demande.

Développement

Définition

L’investissement de capacité vise à accroître le capital technique pour augmenter la production (ex. : achat de machines supplémentaires). Il s’oppose à l’investissement de productivité.

Lorsqu’il est le produit d’un investissement de capacité, le capital permet d’accroître l’offre de biens et de services sur le marché. De plus, la formation brute de capital fixe (FBCF) introduit un capital incorporant du progrès technique. Il en résulte une hausse de la productivité. Ces gains de productivité vont avoir des effets positifs sur les prix, améliorant la compétitivité et favorisant la hausse des exportations, ainsi que sur les salaires et les profits, entraînant une hausse de la demande globale.

La FBCF représente une dépense consistant à acquérir des biens de production, ce qui signifie une augmentation de la demande de ces biens, d’où une hausse de la demande globale sur le marché. Indirectement, l’investissement aura un effet positif sur la création d’emplois et les salaires distribués, entraînant une hausse de la demande de biens de consommation.

Conclusion

Le capital permet d’accroître les capacités de production et par conséquent l’offre de biens et de services. Il favorise les gains de productivité qui se traduisent par une hausse des revenus, et donc de la demande.