Le choix d’orientation de Théo

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 1re ES - 1re L | Thème(s) : La formation des images. La couleur des objets
Type : Partie 1 | Année : 2013 | Académie : Antilles, Guyane
 
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet
 
Le choix d’orientation de Théo
 
 

Représentation visuelle

sci1_1309_04_00C

Thèmes communs

7

CORRIGE

 

Antilles, Guyane • Septembre 2013

Représentation visuelle • 8 points

Théo, un élève de première, réfléchit à son orientation après le baccalauréat. Il hésite entre devenir illustrateur de bandes dessinées ou concepteur de sites Internet (webmaster). Pour obtenir des informations sur ces deux métiers, il rencontre la conseillère d’orientation de son lycée.

Elle lui apprend que le métier d’illustrateur nécessite un sens affiné des couleurs et une bonne maîtrise des logiciels de dessin, alors que le concepteur de sites Internet doit plutôt avoir une bonne connaissance de l’entreprise et une maîtrise parfaite de l’informatique.

Théo, qui ne porte pas de lunettes, décide aussi de consulter un ophtalmologue parce qu’il a l’impression de ne pas voir correctement certaines couleurs. Il est de plus sujet à des maux de tête et des picotements dans les yeux après avoir travaillé longtemps devant son écran d’ordinateur.

Document 1

Compte rendu du bilan ophtalmologique de Théo


 
Document 2

Anomalies de la vision des couleurs

Les trichromates anormaux sont des personnes qui présentent des anomalies de la vision des couleurs. Le tableau ci-dessous traduit les anomalies de fonctionnement de certaines de leurs cellules rétiniennes.

 

Cônes

Anomalie de la vision

Cônes verts

Cônes rouges

Cônes bleus

Trichromates anormaux

Protanomalie

Fonctionnels

Déficients

Fonctionnels

Deutéranomalie

Déficients

Fonctionnels

Fonctionnels

Tritanomalie

Fonctionnels

Fonctionnels

Déficients

 

D’après www.snof.org (Syndicat national des ophtalmologistes français)

Document 3

Symptômes de l’hypermétropie

Suivant le degré d’hypermétropie, l’âge et la sollicitation de la vision rapprochée, le sujet arrive plus ou moins bien à « accommoder » : les symptômes sont donc plus ou moins perceptibles. La vision de loin est bonne, mais celle de près est fatigante et peut se troubler. Peuvent s’en suivre des maux de tête, de fatigue visuelle…

> Après son rendez-vous chez l’ophtalmologue, Théo retourne voir la conseillère d’orientation pour lui expliquer qu’il n’a plus le choix entre devenir illustrateur de bandes dessinées ou concepteur de sites Internet à cause des problèmes de vue qui sont à l’origine de ses symptômes (maux de tête et problème pour voir certaines couleurs).

À partir des documents, rédigez son explication.

Vous développerez votre argumentation en vous appuyant sur les documents et vos connaissances (qui intègrent entre autres les connaissances acquises dans différents champs disciplinaires).

Interpréter la question

Vous devez démontrer – en vous mettant à sa place – que Théo doit renoncer à l’un des deux métiers suite à la découverte de ses problèmes de vue. Pour cela, il faut analyser les documents et les mettre en relation afin de proposer une explication à ses différents symptômes. Vos connaissances doivent vous permettre d’interpréter les documents et de démontrer que ses problèmes ne peuvent pas être entièrement résolus par une solution optique, comme le port de lunettes, d’où le choix qu’il est amené à faire.

Comprendre les documents

  • Le document 1 est un bilan ophtalmologique. Vous devez trouver les anomalies qui concernent Théo, puis utiliser les documents suivants et vos connaissances pour les expliquer.
  • Le document 2 présente les caractéristiques des personnes dites « trichromates anormaux », qui fabriquent bien les trois types de cônes, contrairement aux daltoniens (dits « dichromates »), qui n’en fabriquent que deux. Chez les trichromates anormaux, un type de cône est déficient, ce qui revient à une forme de daltonisme. Vous devez chercher quelle situation caractérise Théo, puis préciser quelle est sa vision des couleurs. Vos connaissances sur les cônes, la lumière et les couleurs (synthèse additive) doivent vous aider.
  • Le document 3 précise les caractéristiques de l’hypermétropie ; vous devez démontrer que cela concerne Théo.

Organiser la réponse

Théo présente deux types de troubles distincts : des maux de tête lorsqu’il travaille trop longtemps devant son ordinateur, et l’impression de « ne pas voir correctement les couleurs ». Cela peut lui poser problème dans chacun des deux métiers qu’il envisage. Il faut donc analyser chaque trouble séparément (une partie pour chaque) et conclure ensuite pour chacun des deux métiers qu’il envisage : le problème peut-il être résolu ou non ? Dans ce cas, doit-il renoncer à l’un ou aux deux métiers envisagés ? N’oubliez pas de respecter la forme, et de parler à la première personne.

Corrigé

Bonjour Madame,

Suite à notre dernier entretien, j’ai effectué un bilan ophtalmologique qui m’a permis d’y « voir plus clair » quant à mes deux choix d’orientation. Je présente deux troubles distincts de la vision : d’une part, je suis hypermétrope, d’autre part, je confonds certaines couleurs ; on appelle cela être « trichromate anormal ».

Pour ce qui est de l’hypermétropie, cela explique que je sois fatigué lorsque je passe trop de temps devant un écran d’ordinateur. En effet, ma vision de près est déficiente, les cristallins de mes yeux ne sont pas suffisamment convergents et les muscles du cristallin, à force d’accommoder, se fatiguent, d’où mes maux de tête. Cependant, je vais corriger ce défaut par le port de lentilles convergentes (C =+ 1,5 δ).

Malheureusement, mon second trouble est beaucoup plus problématique : je présente une « deutéranomalie », ce qui signifie que mes cônes sensibles au vert sont déficients. Les cônes sont les photorécepteurs situés dans la rétine (la membrane qui tapisse le fond des yeux), qui permettent de distinguer les détails et les couleurs. Il existe des milliers de couleurs perceptibles par l’Homme, mais pour les percevoir normalement, il faut posséder trois types de cônes bien distincts qui absorbent différemment les radiations lumineuses de la lumière. Je vais vous expliquer… Normalement, il existe des cônes sensibles au bleu (c’est-à-dire qui absorbent majoritairement les radiations de courtes longueurs d’ondes situées autour de 450 nm), des cônes sensibles au rouge (absorbant surtout les grandes longueurs d’ondes : 650 nm) et des cônes sensibles au vert (absorbant plutôt les moyennes et grandes longueurs d’ondes). Grâce à cela, le cerveau reçoit trois types de messages, chacun avec une plus ou moins grande intensité, ce qu’il traduit par une perception colorée. Par exemple, pour voir le vert, il faut que les cônes sensibles au vert soient fortement activés et que les cônes sensibles au rouge le soient aussi, mais un peu moins. Sauf que, dans mon cas, mes cônes sensibles au vert sont déficients et le vert que je perçois ressemble très fortement à une nuance de jaune ! En gros, je confonds le jaune, le vert et les tons orange.

Je ne vois donc pas les couleurs comme la plupart des gens, ce qui, évidemment, exclut la possibilité de devenir illustrateur… En revanche, ce défaut ne m’empêchera pas de devenir concepteur de sites Internet, puisque ce métier fait davantage appel à la maîtrise de l’entreprise et de l’informatique qu’à celle des couleurs. Il me faudra quand même trouver un moyen pour compenser ce défaut visuel, de la même manière qu’en portant des lentilles convergentes je vais pouvoir compenser mon problème d’hypermétropie. Cela pourra par exemple se faire en travaillant avec d’autres personnes.

Au final, grâce à cette réflexion sur mon orientation, j’ai pris conscience que ma fatigue visuelle pouvait être supprimée, j’ai compris certains de mes troubles liés aux couleurs et j’ai appris plein de choses sur la façon dont nous percevons les couleurs ! Même si je dois renoncer à un métier qui m’attirait, il me reste une autre voie, qui m’intéresse elle aussi beaucoup.