Le continent africain face à la mondialisation

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : L'Afrique : les défis du développement
Type : Analyse de document | Année : 2014 | Académie : Inédit
 
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet
 
Le continent africain face à la mondialisation
 
 

L’Afrique : les défis du développement

hgeT_1400_00_27C

GÉOGRAPHIE

37

CORRIGE

 

Sujet inédit

analyse de document

> Analysez ce document pour montrer comment l’Afrique subsaharienne s’intègre à la mondialisation.

Document

L’Afrique subsaharienne : quelle intégration à la mondialisation ?

Après avoir été stigmatisée durant les années 1980-1990 sous les seuls aspects de l’afro-pessimisme et de ses clichés réducteurs (sida, guerres ethniques et civiles, famine, pauvreté, paludisme, sécheresse, avancée du désert, sous-développement, corruption des élites, etc.), l’Afrique subsaharienne fait désormais l’objet d’un vif regain d’intérêt sur le plan international, notamment de la part des investisseurs étrangers et des grandes puissances qui cherchent à y développer de nouvelles formes de partenariat. […]

Les grands pays émergents (Chine, Brésil, Inde, etc.) ont joué un rôle majeur dans le changement d’image du sous-continent, en identifiant sans doute plus rapidement que les autres les potentialités nouvelles de l’Afrique subsaharienne. D’abord en s’intéressant de près aux matières premières (énergétiques, agricoles et minérales) dont le sous-continent regorge et qui n’ont jamais été aussi stratégiques depuis la reprise à la hausse des cours mondiaux  mais aussi aux terres arables encore disponibles, sous la forme du land grabbing, soit la location à long terme ou la vente d’immenses territoires dans le but de sécuriser leurs approvisionnements, ce qui n’est pas sans poser des inquiétudes nouvelles pour les populations locales qui y voient une forme de spoliation de leurs terres. Ensuite en misant sur l’essor des marchés de consommation africains, pour lesquels les produits (essentiellement asiatiques) se révèlent plus compétitifs que ceux des pays industrialisés, surtout dans le bas et moyen de gamme.

Les grands pays industrialisés ont désormais bien compris qu’il était de leur intérêt de repenser leurs relations avec l’Afrique subsaharienne. L’UE notamment n’hésite d’ailleurs plus à parler d’un potentiel de relations encore largement inexploité, l’Afrique subsaharienne ne représentant que 8 % de ses échanges commerciaux.

François Bost, Images économiques du monde 2013, Paris, Armand Colin, 2012.

  • Le sujet ne porte que sur une partie du continent africain, restée longtemps à l’écart de l’espace mondialisé : l’Afrique subsaharienne, c’est-à-dire l’ensemble des territoires situés au sud du Sahara. Il exclut donc les États d’Afrique du Nord (Maghreb et Machrek). Vous devez vous focaliser sur le processus d’intégration à la mondialisation qui se caractérise notamment par l’intensification des flux de toutes natures (commerciaux, financiers, migratoires, d’informations).
  • Votre analyse sera guidée par la question suivante : comment l’intégration à l’espace mondialisé d’un sous-continent historiquement marginal se manifeste-t-elle ?
  • Pour y répondre, vous pourrez suivre une démarche analytique en présentant les atouts de l’Afrique subsaharienne, les formes de sa participation à la mondialisation, puis les limites de celle-ci.