Le contournement des contraintes de la vie fixée des plantes

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Génétique et évolution
Type : Restitution des connaissances | Année : 2017 | Académie : Asie


Asie • Juin 2017

restitution des connaissances • 8 points

Le contournement des contraintes de la vie fixée des plantes

Les végétaux terrestres sont pour la plupart des êtres vivants fixés. La vie fixée impose des contraintes.

Expliquez comment l’organisation d’une plante à fleurs ainsi que sa collaboration avec d’autres espèces permettent de répondre aux contraintes de la vie fixée.

L’exposé devra comporter une introduction, un développement structuré, une conclusion et sera illustré par un schéma au choix du candidat.

Les clés du sujet

Comprendre le sujet

C’est un sujet très vaste car les connaissances à mobiliser portent sur l’ensemble du thème de la vie fixée des plantes. Il ne faut donc pas se limiter à l’organisation de l’appareil végétatif en rapport avec la nutrition de la plante, mais envisager aussi les modalités de la reproduction sexuée qui permettent la rencontre des gamètes alors que la plante ne se déplace pas.

Il faut en outre indiquer, tant en ce qui concerne la nutrition que la reproduction, comment les relations avec d’autres êtres vivants aident à surmonter les contraintes de la vie fixée.

Enfin, le dernier point à aborder est la façon dont les plantes résistent aux agressions de l’environnement qu’elles ne peuvent éviter puisque fixées.

La variété des connaissances à exposer oblige à ne pas être exhaustif sur chacun des points et à cibler les données pour lesquelles la relation avec les contraintes de la vie fixée est nette. Le sujet ayant trait aux plantes à fleurs en général, il suffit d’indiquer les caractéristiques communes à toutes les plantes. Dans votre conclusion, vous pouvez cependant évoquer les adaptations qui permettent à certaines espèces de vivre dans des milieux où les contraintes sont très fortes : sécheresse, températures très élevées ou très faibles, etc.

Mobiliser ses connaissances

La plante développe des surfaces d’échanges de grande dimension avec l’atmosphère et avec le sol.

L’organisation florale et le fonctionnement de la fleur permettent le rapprochement des gamètes entre plantes fixées. La pollinisation de nombreuses plantes et la dispersion des graines reposent souvent sur une collaboration animal pollinisateur-plante, produit d’une coévolution.

La plante possède des structures et des mécanismes de défense contre les agressions du milieu.