Le contrôle de la classe ouvrière sous le Second Empire

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 1re Générale | Thème(s) : La France dans l’Europe des nationalités (1848-1871)
Type : Analyse de document(s) | Année : 2020 | Académie : Inédit


La France dans l’Europe des nationalités

Le contrôle de la classe ouvrière sous le Second Empire

analyse de documents

1 heure

10 points

Intérêt du sujet • La révolution industrielle suscite l’apparition d’une « classe laborieuse » perçue comme « dangereuse ». L’Empire la garde donc sous contrôle, malgré quelques avancées sociales.

 

Comment les ouvriers étaient-ils contrôlés sous le Second Empire ? Présentez et expliquez les moyens utilisés, puis montrez que l’étude des livrets ne suffit pas pour évaluer la politique sociale du régime.

Document 1

Toute coalition de la part des ouvriers pour faire cesser en même temps de travailler, interdire le travail dans un atelier, empêcher de s’y rendre et d’y rester avant ou après certaines heures, et, en général, pour suspendre, empêcher, enchérir les travaux, s’il y a eu tentative ou commencement d’exécution, sera punie d’un emprisonnement d’un mois au moins, et de trois mois au plus.

Les chefs ou moteurs seront punis d’un emprisonnement de deux à cinq ans.

Seront punis aussi de la même peine les ouvriers qui auront prononcé des amendes, des défenses, des interdictions ou toutes proscriptions sous le nom de damnations, et sous quelque qualification que ce puisse être, soit contre les directeurs d’ateliers et entrepreneurs d’ouvrages, soit contre les autres.

Dans le cas du présent article et dans celui du précédent, les chefs ou moteurs du délit pourront, après l’expiration de leur peine, être mis sous la surveillance de la haute police pendant deux ans au moins et cinq ans au plus.

Texte de 1810 reproduit sur la couverture intérieure des livrets ouvriers imposés par la loi de 1854.

Document 2

Ph© Jean Vigne/Kharbine-Tapabor

hge1_2000_00_02C_01

Frédéric Régamey, L’Obligation du livret ouvrier, vers 1854, gravure, Bibliothèque nationale de France.

 

Les clés du sujet

Comprendre la consigne

Le sujet porte principalement sur le « contrôle » de la classe ouvrière sous le Second Empire. Il faut utiliser les documents pour montrer les modalités, mais également les raisons, de ce contrôle.

La consigne invite encore à « évaluer » la « politique sociale » du régime. Toutefois, la formulation utilisée n’incite pas à suivre une démarche antithétique, seulement à nuancer la réalité du contrôle présentée par les documents.

Présenter les documents

hge1_2000_00_02C_02

Organiser sa réponse

Tableau de 3 lignes, 2 colonnes ;Corps du tableau de 3 lignes ;Ligne 1 : I. Le contrôle par la loi; Expliquez ce qu’est le livret ouvrier. À quelle date fut-il institué ? Dans quel but ?Qu’interdit la loi de 1810 ? Pourquoi ?En quoi les peines encourues sont-elles dissuasives ?; Ligne 2 : II. Des usages qui intimident; Que montre la scène du document 2 ? À quel paragraphe du document 1 peut-elle être reliée ?Quel type d’informations les patrons inscrivaient-ils dans les livrets ?Que cherche à savoir le gendarme du document 2 ? Quel pouvoir peut-il exercer à l’encontre de l’ouvrier ?; Ligne 3 : III. Des avancées sociales à la portée limitée; Faites un résumé des avancées sociales qui ont été acquises sous l’Empire. Que permet la loi de 1864 sur les coalitions ?Quel risque les ouvriers qui se mettent en grève courent-ils ? Que signifie la « liberté du travail » qui leur est opposée ?;