Annale corrigée

Le contrôle de la population par les régimes totalitaires

Crise de 1929 et régimes totalitaires

Le contrôle de la population par les régimes totalitaires

question problématisée

1 heure

10 points

Intérêt du sujet • Quels moyens sont utilisés par les autorités soviétiques, fascistes ou nazies pour imposer leur ordre aux populations ? Comment participent-ils au caractère totalitaire de ces régimes ?

 

Comment les régimes totalitaires contrôlent-ils leurs populations ?

 

Les clés du sujet

Analyser le sujet

hgeT_2100_00_01C_01

Dégager les enjeux du sujet

Le sujet concerne les régimes totalitaires dont il faut rappeler la définition. Puisez dans chacun des trois cas historiques les exemples susceptibles d'illustrer vos réponses. Ne réduisez surtout pas le devoir à l'étude d'un seul cas.

La question porte sur le contrôle exercé par le parti au pouvoir. Recensez les moyens dont il dispose pour imposer sa loi. Le contrôle n'est pas à prendre uniquement de façon coercitive ; il peut également passer par la séduction. Mis en relation avec la notion de totalitarisme, le sujet invite à montrer que les régimes sont conformes à la définition.

Organiser la réponse

Le plan thématique s'impose. Bannissez tout plan par régime et évitez celui par type de population qui produirait des répétitions. Distinguez plutôt selon le type de méthode : institutionnelle, éducative, policière.

Tableau de 3 lignes, 2 colonnes ;Corps du tableau de 3 lignes ;Ligne 1 : I. Le contrôle des institutions politiques; Citez le nom des partis au pouvoir dans chaque pays.Par quels moyens l'économie et les questions sociales sont-elles contrôlées ?Quel sort est réservé aux leaders de l'opposition ?; Ligne 2 : II. Le contrôle par la séduction; Quel est le rôle de la propagande ? Quelle image est donnée du leader du régime ?Quelles institutions sont utilisées pour former la jeunesse ? En quoi sont-elles séduisantes ?Quel est le rôle des parades militaires et des manifestations sportives ?; Ligne 3 : III. L'exercice quotidien de la terreur; Le délit d'opinion est institué, la torture pratiquée par les polices politiques. Nommez-les.Comment les opposants sont-ils intimidés ? Qu'évoquent « dékoulakisation » et « nuit de cristal » ?Quel sort est réservé à ceux qui sont condamnés par la police du régime ? Qu'est-ce que le goulag ?;

Les titres et les indications entre crochets ne doivent pas figurer sur la copie.

Introduction

Le conseil de méthode

Commencez l'introduction par une accroche présentant les régimes qui illustreront votre devoir. Contentez-vous ensuite de reprendre la question de l'énoncé afin de poser la problématique sans risquer de la déformer. Annoncez le plan en vous appuyant sur l'idée principale de chaque partie.

[Accroche] Entre les deux guerres mondiales, trois régimes totalitaires se développent en Europe : soviétique en URSS (1922), fasciste en Italie (1926), nazi en Allemagne (1933). [Problématique] Comment ces régimes contrôlent-ils leurs populations ? [Annonce du plan] Après avoir monopolisé les moyens institutionnels pour établir leur dictature [I], ils combinent usage de la séduction [II] et exercice de la terreur [III].

I. Le contrôle des institutions politiques

1. Le monopole d'un parti unique

Un régime totalitaire n'autorise qu'un seul parti, seul représentant du peuple : le parti communiste en URSS, le parti national fasciste en Italie, le NSDAP en Allemagne.

Seul habilité à présenter des candidats aux élections, le parti contrôle les assemblées législatives et les institutions judiciaires.

2. Le monopole des organisations économiques et sociales

Seul le syndicat officiel peut représenter les salariés et les employeurs. En Italie, la charte du travail soumet ces derniers aux décisions de l'État.

à noter

En Allemagne, le Deutsche Arbeitsfront (DAF) ou « Front allemand du travail » est la seule organisation des travailleurs et des employeurs autorisée.

En URSS, les nationalisations mettent l'économie sous tutelle. Organisme d'État, le Gosplan se charge de sa planification.

3. La toute-puissance du chef

Le chef (Duce, Führer ou secrétaire général du parti) n'a de compte à rendre à personne. Il décide de toutes les questions qui lui importent.

[Transition] Par le contrôle des institutions, les régimes totalitaires établissent leur dictature. Mais comment parviennent-ils à séduire l'opinion publique ?

II. Le contrôle par la séduction

1. Le conditionnement des esprits

Les médias sont sous la surveillance d'un ministère de l'information et de la propagande. La censure se généralise.

La liberté d'expression est limitée. Les livres qui déplaisent sont mis à l'index, parfois détruits lors d'autodafés.

2. L'embrigadement de la jeunesse

L'école diffuse des programmes conformes à la seule idéologie du régime.

Des organisations (Komsomols en URSS, Jeunesse hitlérienne en Allemagne, Balilla en Italie) encadrent les jeunes.

La pratique du sport est mise au service du régime et de la formation militaire. En 1936, les Jeux olympiques sont ainsi utilisés par Hitler pour servir son prestige.

[Transition] Les régimes totalitaires contrôlent les populations en s'efforçant de les conditionner ; comment s'y prennent-ils face à ceux qui résistent à leurs efforts de séduction ?

III. L'exercice quotidien de la terreur

1. Délit d'opinion et police politique

La loi permet d'incarcérer ceux qui font état d'une opinion indépendante. Les anciens partis sont interdits.

Le régime dispose d'une police politique aux pouvoirs arbitraires : NKVD en URSS, OVRA en Italie, Gestapo en Allemagne. Elles opèrent dans le secret, ignorant l'État de droit.

2. La pratique de la violence policière

Le régime n'hésite pas à utiliser la violence physique ou morale pour intimider les réfractaires.

Campagnes de terreur et pogroms sont mis en œuvre contre les minorités. La dékoulakisation entraîne des millions de victimes en URSS. En Allemagne, durant la « nuit de cristal » (9-10 novembre 1938), les lieux de culte et les entreprises des Juifs sont saccagés.

mot clé

« Pogrom » est un mot russe qui désigne des agressions collectives contre les populations juives, accompagnées de pillages et de massacres.

3. L'élimination des réprouvés

Assassinats politiques (Matteotti en 1924, Röhm en 1934), purges (grande terreur en URSS en 1936-1938) et disparitions sont monnaie courante.

Des camps de travail ou de concentration sont mis en place (Dachau en Allemagne, îles Lipari en Italie, Sibérie en URSS), gérés par des administrations spécifiques comme le goulag.

Conclusion

[Réponse à la problématique] Les régimes totalitaires contrôlent leurs populations par l'élimination de tous les contre-pouvoirs. L'exercice de la dictature affecte la totalité des aspects de la vie des citoyens. [Ouverture] Le contrôle est tel que la remise en cause du système devient difficile. Est-elle seulement possible ?

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner