Le défi des biocarburants

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 3e | Thème(s) : La planète Terre, l’environnement et l’action humaine
Type : Sujet complet | Année : 2019 | Académie : Centres étrangers

4

sci3_1906_06_01C

SUJETS COMPLETS

Centres étrangers • Juin 2019

Centres étrangers • Juin 2019

svt • 25 points

Le défi des biocarburants

Le mercredi 6 septembre 2017, le ministre de la transition écologique et solidaire a présenté en Conseil des ministres le projet de loi mettant fin à la recherche ainsi qu’à l’exploitation des hydrocarbures. La production de carburants à partir de végétaux (appelés biocarburants) est donc désormais l’un des enjeux du xxie siècle. On se propose d’étudier quelques aspects de cette production d’avenir.

▶ 1. À l’aide du document 1, identifier la substance qui est exploitée par l’être humain pour fabriquer des biocarburants à partir d’Haematococcus pluvialis. (4 points)

document 1a Observation microscopique de l’algue

sci3_1906_06_01C_01

ph © M.N.H.N., Paris

Source : site internet du Muséum national d’histoire naturelle

document 1b Système de culture de l’algue Haematococcus pluvialis

sci3_1906_06_01C_02

Pour pouvoir cultiver Haematococcus pluvialis, il faut utiliser un dispositif comme celui qui est photographié ci-contre afin d’obtenir une production d’huile nécessaire à la synthèse de biocarburants.

Ce dispositif permet de contrôler les différents facteurs permettant la croissance rapide d’Haematococcus pluvialis :

la lumière ;

le CO2 dissous dans l’eau de mer ;

la température ;

l’agitation du milieu.

Source : Journal de la Société de Biologie, 202 (3), 201-211 (2008). La production de biocarburant lipidique avec des microalgues : promesses et défis.

2. À partir du document 2 comparer la productivité des différentes cultures, en vous appuyant sur des valeurs chiffrées. (8 points)

document 2 Productivité en huile obtenue à partir de différentes cultures agricoles alimentaires (colza, tournesol) et d’algues

sci3_1906_06_01C_03

Source : Journal de la Société de Biologie, 202 (3), 201-211 (2008). La production de biocarburant lipidique avec des microalgues : promesses et défis.

3. À partir des documents 3 et 4, expliquer l’intérêt de la dernière génération de biocarburants. Justifier avec des valeurs chiffrées. (13 points)

document 3 Différentes générations de biocarburants

Au cours des dernières années, on a successivement obtenu plusieurs générations de biocarburants, en utilisant de la matière d’origine variée.

Type de biocarburant

1re génération

Dernière génération

Origine de la matière

Production agricole alimentaire (blé, maïs, colza, tournesol…)

Algues

Partie du végétal utilisée

Essentiellement les graines

Toute l’algue

D’après : Rapport du Sénat : « Le défi alimentaire à l’horizon 2050 », 2011-2012.

document 4 Tableau comparant les pourcentages de surfaces nécessaires pour produire les deux types de biocarburants

Génération de biocarburant

Pourcentage de la surface agricole nécessaire à la production de 10 % des besoins en carburant

1re génération

72

Dernière génération

4,2

Les clés du sujet

Comprendre les documents

Le premier document présente l’algue Haematococcus pluvialis et son système de culture afin d’obtenir des biocarburants.

Le second document est un graphique représentant la productivité en huile de cultures de colza, tournesol et d’algues.

Le tableau du troisième document compare les végétaux utilisés pour obtenir les biocarburants de première et de dernière génération.

Le tableau du quatrième document compare les pourcentages de surfaces nécessaires à la culture des biocarburants de première et dernière génération.

Répondre aux questions

 1. Lis attentivement le texte afin de relever la substance utilisée pour la fabrication des biocarburants.

 2. Compare les valeurs de productivité en huile pour les trois types de culture.

 3. Tu dois faire ressortir les avantages des biocarburants dernière génération. Compare les caractéristiques des deux types de culture données par les tableaux des documents 3 et 4.

Corrigé

Corrigé

remarque

Synthèse est synonyme de production ou fabrication.

▶ 1. Il est noté dans le texte expliquant le système de culture : « production d’huile nécessaire à la synthèse de biocarburants », cette huile est présente dans les cellules de l’algue d’après l’observation microscopique. L’huile produite par l’algue est la substance exploitée par l’Homme pour fabriquer des biocarburants.

conseil

N’oublie pas les données chiffrées.

▶ 2. La productivité des différentes cultures est donnée en ordonnée sur le graphique, en quantité d’huile produite en grammes par jour et par mètre carré de culture (g/j/m2).

La productivité de la culture de colza est de 3 g/j/m2, celle du tournesol de 2 g/j/m2 et celle de l’algue de 40 g/j/m2.

La productivité de la culture d’algue est 10 à 20 fois supérieure à celle des cultures agricoles alimentaires.

gagne des points

Il faut d’abord énoncer la problématique, puis argumenter en montrant les intérêts des biocarburants dernière génération grâce aux documents et conclure en répondant à la problématique.

▶ 3. L’étude des documents comparant les biocarburants de première et dernière génération nous permet de démontrer l’intérêt de la dernière génération.

D’après le document 3, les biocarburants de première génération sont produits à partir de cultures agricoles alimentaires comme le blé, le colza, le maïs ou le tournesol qui ne peuvent alors plus être utilisés pour l’alimentation humaine ou d’élevage. Les biocarburants de dernière génération sont produits à partir d’algues qui ne sont pas des sources alimentaires.

De plus, seules les graines sont utilisées pour les cultures agricoles alimentaires, alors que c’est l’algue toute entière qui est utilisée pour les biocarburants de dernière génération. Il y a alors un meilleur rendement.

D’après le document 4, les biocarburants de première génération utiliseraient 72 % des surfaces agricoles, ceux de dernière génération seulement 4,2 % pour produire 10 % des besoins en carburant. La culture d’algue utilise 17 fois moins de surface agricole que les cultures des biocarburants de première génération.

remarque

Le second document montre un intérêt supplémentaire qui est une productivité d’huile très supérieure.

D’après les documents 3 et 4, les intérêts de la dernière génération de carburant sont :

un meilleur rendement que la première génération ;

cette culture ne se fait pas aux dépens des productions alimentaires humaines, car la surface de culture est moindre et la production n’est pas alimentaire.