Le meilleur départ

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 3e | Thème(s) : Le corps humain et la santé
Type : Exercice | Année : 2018 | Académie : Inédit

 

35

Sujet inédit

svt • 25 points

Le meilleur départ

Lucie est sélectionnée pour la première fois pour une compétition nationale de natation. Elle veut à tout prix améliorer son temps en 50 m nage libre. Pour cela elle devra prendre le meilleur départ possible.

Document 1 Réussir son départ

Pour les courses de nage libre, de brasse, de papillon et de quatre nages individuelles, le départ doit s’effectuer par un plongeon. Au long coup de sifflet du juge-arbitre, les nageurs doivent monter sur le plot de départ et y rester. À la commande « à vos marques » du starter, ils doivent immédiatement prendre une position de départ avec au moins un pied à l’avant des plots de départ. La position des mains est indifférente. Lorsque tous les nageurs sont immobiles, le starter doit donner le signal de départ (coup de sifflet bref ou bip). Tout nageur partant avant le signal de départ sera disqualifié.

Document 2 Temps de réaction et circuit de l’information

Le temps de réaction se mesure en secondes. Il indique le laps de temps entre le moment du signal de départ et le moment où les pieds décollent du plot.

Pour travailler le départ, certains nageurs font appel à des entraîneurs d’athlétisme, parce que désormais les sprinteurs ont des départs pieds décalés (et non pieds joints). La poussée est moins puissante, mais le temps de réaction est plus bref. La performance est donc améliorée.

La durée de réaction du nageur, entre le moment où il entend le signal de départ et le moment où il plonge, correspond au temps que met l’information nerveuse sensorielle pour aller au cerveau, au temps de prise de décision et au temps que l’information nerveuse motrice atteigne les muscles des jambes pour qu’ils se contractent.

Document 3 Départ parfait, combinaisons et performances

Le plongeon est une phase de la course à privilégier, surtout en sprint de 50 et 100 m.

Un bon départ doit permettre au nageur d’arriver dans l’eau le plus vite possible, le plus loin possible, avec la plus grande vitesse et dans un angle qui permet la plus rapide reprise de nage. On mesure la qualité du départ en prenant le chrono au passage des 15 m, ce qui permet d’évaluer le plongeon mais aussi la coulée (propulsion sous l’eau). La coulée est très importante car le nageur est plus rapide sous l’eau qu’en surface.

Depuis 2010, les combinaisons en 100 % polyuréthane sont interdites. Les nouvelles combinaisons « textiles » sont désormais utilisées.

Des mesures ont été faites pour comparer les performances des nageurs au 50 m nage libre, suivant le type de combinaison porté. Dans le tableau ci-dessous, les temps sont en secondes.

 

0-15 m

15-25 m

50 m

Combinaison polyuréthane

Cielo

5,17

4,31

11,43

20,91

Bousquet

5,44

4,32

11,18

20,96

Combinaison textile

Cielo

5,28

4,44

11,60

21,32

Bousquet

5,56

4,32

11,48

21,36

Manaudou

5,16

4,48

11,73

21,37

1. D’après les documents 1 et 2, à quoi correspond le temps de réaction lors du départ plongé ?

▶ 2. D’après le document 2, quel est le circuit de l’information nerveuse lors du départ ? Complétez le schéma suivant.

Sci3_1600_00_07C_01

▶ 3. Comment le temps de réaction peut-il être amélioré ?

▶ 4. D’après le document 3, que peut travailler Lucie à part le temps de réaction pour prendre le meilleur départ ?

▶ 5. D’après le document 3, quel est le nageur ayant le meilleur départ avec la combinaison textile ?

▶ 6. La combinaison en polyuréthane permettait-elle d’améliorer le départ ?

Les clés du sujet

Comprendre les documents

Le document 1 explique les conditions de départ dans une compétition de natation.

Le document 2 explique ce qu’est le temps de réaction et de quoi il dépend.

Le document 3 présente les critères d’évaluation d’un bon départ et des performances de nageurs obtenues avec combinaison polyuréthane ou textile.

Répondre aux questions

 1. Une fois compris le déroulement du départ (document 1), la définition du temps de réaction est dans le second document.

 2. Relis bien le document 2 en cherchant tous les éléments demandés.

 3. Cette question fait appel à tes connaissances et ta logique. Le but est d’être plus rapide.

 5. et 6. L’évaluation du départ se fait grâce au temps entre 0 et 15 m.

Corrigé

Corrigé

▶ 1. Le temps de réaction est le délai entre le signal de départ du starter et la contraction des muscles du nageur qui lui permet son impulsion et donc le moment où les pieds décollent du plot.

▶ 2.

Sci3_1600_00_07C_04

▶ 3. Le circuit de l’information nerveuse doit être plus rapide. Il faut donc être attentif pour entendre le signal sonore, mais surtout déjà prêt à contracter ses muscles. L’entraînement, par la répétition de nombreux plongeons, permet d’automatiser la réaction et donc d’accélérer la transmission du message.

▶ 4. Lucie doit aussi travailler à l’entraînement sa poussée sur les plots pour entrer le plus vite et le plus loin possible dans l’eau. La coulée est aussi importante car la nage est plus rapide sous l’eau qu’en surface. Plus la coulée est longue, plus on gagne de temps.

▶ 5. La qualité du départ est mesurée grâce au temps entre 0 et 15 m de course. C’est donc Manaudou qui effectue le meilleur temps, avec 5,16 s soit 12 centièmes de seconde de moins que Cielo et 40 de moins que Bousquet.

Rappel

Tu dois comparer les temps de départ (0-15 m) avec et sans combinaison.

▶ 6. Pour Cielo, on a :

5,28 – 5,17 = 0,11 s gagnée au départ sur seulement 15 m.

Pour Bousquet on a :

5,56 – 5,44 = 0,12 s gagnée au départ sur seulement 15 m.

La combinaison en polyuréthane permettait donc une meilleure glisse sur le départ.