Le paradoxe d’Anderson

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : Classes, stratification et mobilité sociales
Type : Mobilisation des connaissances | Année : 2013 | Académie : Amérique du Nord
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet
 
Le paradoxe d’Anderson

Classes, stratification et mobilité sociales

Corrigé

24

Ens. spécifique

sesT_1306_02_00C

Amérique du Nord • Juin 2013

mobilisation des connaissances • 3 points

> Montrez que le paradoxe d’Anderson peut mettre en évidence une forme de déclassement.

Définir les mots clés

Le paradoxe d’Anderson désigne une situation dans laquelle l’obtention d’un diplôme plus élevé que celui de ses parents n’est pas une condition suffisante pour accéder à une position socioprofessionnelle plus élevée que celle de ses parents.

En règle générale, le déclassement social désigne une situation où la position sociale dans la structure sociale occupée par un individu est inférieure à celle de ses parents.

Structurer sa réponse

Après avoir défini la notion de paradoxe d’Anderson, vous montrerez en quoi il illustre une forme de déclassement.

Corrigé

Introduction

Le paradoxe d’Anderson désigne une situation dans laquelle l’obtention d’un diplôme plus élevé que celui de ses parents n’est pas une condition suffisante pour accéder à une position socioprofessionnelle plus élevée que celle de ses parents.

Développement

  • Le paradoxe d’Anderson trouve son origine dans l’étude de la mobilité sociale. Près de la moitié des fils de la génération actuelle peut avoir un diplôme supérieur à celui de son père sans pour autant occuper une position sociale supérieure. Il s’agit bien d’une forme de déclassement, dans la mesure où l’obtention par un individu d’un niveau de diplôme plus élevé que celui de ses parents ne lui assure pas d’occuper une position sociale plus élevée dans la structure sociale. On constate un déclassement social intergénérationnel.
  • Le déclassement revêt d’autres formes. En effet, il peut aussi correspondre à un décalage entre le niveau de qualification obtenu et le niveau requis pour l’emploi occupé. Le déclassement social peut être objectif ou subjectif (ressenti).

Conclusion

Le paradoxe d’Anderson met en évidence un déclassement social d’une génération à une autre en fonction du niveau de diplôme acquis par les parents et les enfants.