Le principe de la sélection génétique

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 1re ES - 1re L | Thème(s) : Nourrir l'humanité : synthèse
Type : Partie 3 | Année : 2016 | Académie : Polynésie française


Polynésie française • Juin 2016

Nourrir l’humanité • 6 points

Le principe de la sélection génétique

Un agriculteur souhaite rentabiliser son élevage bovin. Il possède des vaches à viande et voudrait augmenter leur production laitière.

On cherche quelle technique va lui permettre de rentabiliser au mieux son élevage.

document 1 Principe du croisement

sci1_1606_13_00C_01

La flèche Sci1_1606_13_00C_01bis signifie « donne naissance à ».

La couleur sur le dessin (marron/blanc) schématise les caractères de chaque animal.

On rappelle qu’une race est un ensemble d’individus d’une même espèce possédant les mêmes caractères choisis par l’homme.

Tableau de comparaison des principales races de bovins

Catégorie 1

Catégorie 2

Catégorie 3

Caractères sélectionnés

Viande grasse et persillage1

Taux de croissance rapide

Aptitudes laitières

Taux de croissance rapide

Forte musculature

Haut rendement en viande

Race

Angus

Hereford

Simmental

Salers

Blonde d’Aquitaine

Limousine

Charolaise

D’après agrireseau.qc.ca

1. Persillage : filaments de graisse qui parsèment une viande.

document 2 Définition de la vigueur hybride

La vigueur hybride est un phénomène biologique qui implique les gènes. Elle résulte de la supériorité des performances d’un veau croisé par rapport à la moyenne des performances de ses parents de race pure. Cette supériorité existe pour plusieurs caractères.

Dans le tableau suivant, la flèche signifie « augmentation ».

Avantages de la vigueur hybride lors d’un croisement

Résistance aux maladies

Vigueur chez le veau

Taux de croissance

Facilité de vêlage

Fertilité

Longévité

Aptitude laitière

D’après agrireseau.qc.ca

Pour chaque question, cochez uniquement la réponse exacte.

1. On s’intéresse au croisement le plus rentable pour l’agriculteur.

Le croisement permettant à l’agriculteur de rentabiliser son élevage devrait se faire entre les races :

angus et charolaise.

blonde d’Aquitaine et limousine.

hereford et limousine.

salers et charolaise.

2. On s’intéresse aux caractéristiques du descendant.

Le descendant obtenu après croisement entre un animal de race A et un animal de race B possède :

100 % des informations génétiques du parent A et 100 % des informations génétiques du parent B.

50 % des informations génétiques du parent A et 50 % des informations génétiques du parent B.

75 % des informations génétiques du parent A et 25 % des informations génétiques du parent B.

50 % des informations génétiques du parent A et 25 % des informations génétiques du parent B.

3. On s’intéresse à la notion de vigueur hybride.

La vigueur hydride correspond :

à une amélioration des performances du veau par rapport à ses parents.

au maintien des performances des parents.

à la diminution des performances du veau par rapport aux parents.

à la création de caractères que ne possédait aucun des deux parents.

4. L’éleveur pense qu’en clonant des angus, des charolaises ou des limousines, il pourrait augmenter le rendement de son élevage.

Expliquez-lui en quoi cette technique ne va pas lui permettre d’augmenter les performances de ces races.

Les clés du sujet

Interpréter les questions

Seule la question 4 n’est pas un QCM. Elle nécessite de connaître le principe du clonage d’un individu.

Comprendre les documents

Le document 1 explique le principe du croisement de races de bovins, et les résultats obtenus en fonction des espèces sélectionnées.

Le document 2 explique la vigueur hybride, c’est-à-dire le fait qu’un croisement entre deux espèces ayant des caractères différents puisse donner une descendance ayant des qualités supérieures à celles des parents.

Organiser les réponses

4. Un texte concis et précis suffit : rappelez le principe du clonage et réfutez l’idée que cette méthode puisse améliorer une race, contrairement au croisement de deux races différentes.