Le projet d’une Europe politique, des traités de Rome à l'UE à 28 États

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES - Tle L | Thème(s) : Gouverner à l'échelle continentale
Type : Composition | Année : 2014 | Académie : France métropolitaine

L’échelle continentale

Corrigé

23

Histoire

hgeT_1406_07_00C

Polynésie française • Juin 2016

composition

Le projet d’une Europe politique, des traités de Rome à l’UE à 28 États

Les clés du sujet

Analysez le sujet

Les termes du sujet

Terme

Définition

Europe politique

La notion renvoie au projet d’unir les pays européens. Elle ne recouvre pas tout le continent mais ne se limite pas non plus aux seuls États membres de cette union.

Traités de Rome

Signés en 1957 par six États (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg, France, RFA et Italie), ils donnent naissance à la Communauté économique européenne (CEE) et à l’Euratom.

La problématique

L’objectif est d’analyser en quoi le projet initial d’une Europe politique s’est ou non mis en place. Il faut donc montrer – suivant une approche chronologique – comment les liens politiques entre les États membres se sont renforcés au fil du temps et, puisque l’Europe reste inachevée et contestée, de quelle manière le projet peut être remis en cause.

Utilisez les mots justes

En ce qui concerne le projet d’Europe politique, vous devez différencier :

l’unionisme (union respectant la souveraineté des États) et le fédéralisme (union soumettant les États à des instances supranationales) ;

le souverainisme, qui récuse l’union au nom de l’indépendance nationale, et l’euroscepticisme, qui exprime des doutes sur l’union.

Attention à bien distinguer également :

la Communauté économique européenne (CEE) qui associe les États membres autour d’institutions économiques (1957-1992), et l’Union européenne qui étend l’association à des institutions politiques, sociales ou régaliennes (police, monnaie, etc.) ;

le marché commun de 1968, un espace libre de droits de douane mais maintenant les frontières, et l’Acte unique de 1986 qui fait disparaître les postes-frontières.

Évitez les pièges

Il ne s’agit pas de limiter la copie à un historique de la construction européenne de 1957 (traités de Rome) à nos jours (2013, l’UE à 28). Le sujet tel qu’il est défini dans le programme et la présence du mot « projet » dans l’énoncé invitent à partir des objectifs et des ambitions initiales, tels que les pères fondateurs les ont discutés à la conférence de La Haye dès 1948.

Pour chaque avancée du projet, veillez à présenter les oppositions rencontrées ou les contre-projets : Association européenne de libre-échange (AELE) ou plan Fouchet par exemple.

Distinguez le projet politique, dont le but est de resserrer les liens entre les États membres, et les moyens de l’atteindre, la coopération économique notamment.

Ne posez pas en fin de copie le projet comme accompli : la construction européenne est un processus inachevé. Montrez-le en citant les chantiers encore ouverts (Europe sociale, fiscale, etc.) et en évoquant les revendications de sortie de l’UE exprimées par certains acteurs.