Le régime de Vichy : des valeurs antirépublicaines

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 3e | Thème(s) : L’Europe, un théâtre majeur des guerres totales (1914-1945)
Type : Maîtriser différents langages pour raisonner et se repérer | Année : 2018 | Académie : Amérique du Sud

HISTOIRE

L’Europe dans les guerres totales (1914-1945)

11

hge3_1811_03_01C

Amérique du Sud • Novembre 2018

maîtriser les différents langages • 20 points

Le régime de Vichy : des valeurs antirépublicaines

▶ 1. Sous la forme d’un développement construit d’une vingtaine de lignes, montrez que le régime de Vichy ne respecte pas les valeurs républicaines. (15 points)

▶ 2. Sous la forme d’un schéma avec des flèches, classez les événements suivants dans l’ordre chronologique (sans donner leurs dates). (5 points)

plan Marshall ;

disparition de l’URSS ;

construction du mur de Berlin ;

victoire des Alliés – fin de la Deuxième Guerre mondiale ;

chute du mur de Berlin.

Les clés du sujet

 1. Le sujet est centré sur le non-respect des valeurs républicaines. Avant de te lancer, recense ces valeurs.

Pour introduire ton développement, rappelle comment et quand le régime de Vichy s’est instauré aux dépens de la République.

Dans une première partie, aborde la question sur le plan idéologique. Montre comment l’organisation du régime trahit les principes de la République.

Décris, dans une seconde partie, comment les autorités françaises adoptent dans la pratique des lois ou des méthodes contraires aux valeurs républicaines.

Conclus en proposant une définition du régime.

Corrigé

Corrigé

▶ 1. - Suite à la défaite militaire face à l’Allemagne, le 11 juillet 1940, la France change de régime politique. Quelle est la nature du nouveau régime dit « de Vichy » ?

info +

Les valeurs de la République sont la séparation des pouvoirs, la souveraineté populaire, les libertés fondamentales et l’égalité de droit.

La République est abolie. Désigné « chef de l’État », le maréchal Pétain contrôle tous les pouvoirs : exécutif, législatif et judiciaire (il détient le pouvoir d’amnistie). Il est aussi le chef des armées. La séparation des pouvoirs n’est donc plus respectée. Les élections étant ajournées, le peuple n’exerce plus sa souveraineté. La devise « Liberté, Égalité, Fraternité » est remplacée par « Travail, Famille, Patrie », valeurs qui ne garantissent plus les droits de la démocratie aux Français. L’idée d’égalité est rejetée au profit de l’élitisme.

info +

En 1942, le régime de Vichy fait le procès des dirigeants de la IIIe République tenus responsables de la défaite. Le procès de Riom permet d’incarcérer d’importants opposants au régime (Léon Blum et Édouard Daladier, par exemple).

Au quotidien, les Français perdent leurs libertés d’expression (censure), ils sont soumis à une étroite surveillance policière et de nombreux leaders de l’opposition sont emprisonnés ou leur parti interdit. La propagande d’État se développe pour promouvoir la « Révolution nationale », l’encadrement de la jeunesse est renforcé. Les jeunes Français peuvent être envoyés en Allemagne pour travailler : Service du ­Travail Obligatoire à partir de 1943. Dès octobre 1940, le statut des Juifs bafoue l’égalité des droits entre les Français. À partir de 1941, les rafles de Juifs étrangers (puis français) et leur déportation vers l’Allemagne remettent en cause les règles du droit d’asile.

Pendant quatre ans, le régime de Vichy n’a pas respecté les valeurs de la République. Il a même adopté des mesures qui y étaient contraires. La France était devenue une dictature.

▶ 2.

hge3_1811_03_01C_01