Le rôle des syndicats professionnels

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 3e | Thème(s) : L’engagement
Année : 2016 | Académie : Inédit


Sujet inédit

enseignement moral et civique • 10 points

Le rôle des syndicats professionnels

Document

hge3_1600_00_16C_01

© CNI

1. Qu’est-ce qu’un syndicat ? Quelle profession est défendue par le CNI ?

▶ 2. Décrivez et comparez les deux situations représentées. Quel est le message principal délivré par la partie droite de l’image ?

▶ 3. Vous faites campagne auprès de vos camarades de classe pour être leur représentant. Présentez-leur les actions que vous envisagez de mener dans ce rôle. Pourquoi, contrairement à un rival, ne proposez-vous pas de créer un syndicat professionnel de collégiens ?

Les clés du sujet

Comprendre le document

Le document est un dessin qui invite des personnels de santé à adhérer à un syndicat : le CNI ou Conseil national des infirmières. Il illustre deux situations, quand on est « seul » à gauche, « plusieurs » à droite.

Répondre aux questions

 2. À gauche, « on peut espérer ». Mais l’espoir assure-t-il le succès ? D’après un célèbre dicton, que « fait » l’union ? Pourquoi les employés de droite « obtiennent »-ils ce qu’ils demandent ? Compare les mots choisis pour demander : « râler », « protester » d’un côté ; « proposer », « négocier » de l’autre.

 3. Les élèves peuvent-ils protester contre leurs enseignants, négocier, proposer ? Peuvent-ils distribuer des bulletins d’information ? Peuvent-ils « cesser le travail » ? Que font-ils au conseil de classe ? Imagine un slogan pour soutenir ta candidature.

Corrigé

Corrigé

▶ 1. Un syndicat est une association ayant pour but de défendre les intérêts des salariés dans une entreprise. La profession défendue par le CNI est celle des infirmières.

▶ 2. À gauche, une infirmière exprime sa colère mais, inaccessible, la direction n’entend pas ses revendications et ignore ses protestations ; à droite, soutenue par ses collègues qui la hissent jusqu’au bureau du directeur, la même infirmière présente à celui-ci ce qu’elle souhaite obtenir. Le message est le suivant : l’union fait la force ; seul, on ne peut rien, avec le syndicat, tout est possible.

Info +

En juin 2009, deux collégiens ont fondé le Synac (Syndicat national des collégiens), mais sa portée reste confidentielle.

▶ 3. Si vous votez pour moi, je vous représenterai lors des conseils de classe et des réunions de délégués avec le proviseur. Je serai votre porte-parole et je transmettrai aux professeurs vos souhaits. J’installerai à l’entrée de la classe un panneau pour vous informer de toutes les décisions qui vous concernent et j’organiserai des votes sur les questions importantes : les devoirs, les sorties, les projets de classe. Nous pourrons participer à des manifestations publiques organisées par les lycéens, mais je ne créerai pas un syndicat professionnel. Les collégiens ne peuvent pas vraiment se syndiquer. Nous sommes mineurs et nous ne sommes pas des salariés. Nous n’avons pas des « intérêts » à défendre, qui nous conduiraient à faire grève. Cesser le travail ne pénaliserait que nous et n’aurait aucun sens. Votez pour moi pour que, ensemble, nous soyons plus forts et mieux entendus.