Le théâtre contemporain : Grumberg, Novarina, Koltès, Reza, Schmitt

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 2de - 1re L - 1re ES - 1re S - 1re STI2D - 1re STMG - 1re ST2S - 1re STL | Thème(s) : Les mouvements littéraires
Corpus Corpus 1
Le théâtre contemporain : Grumberg, Novarina, Koltès, Reza, Schmitt

FB_Bac_99066_Lit1_F102

102

185

6

Les dramaturges contemporains suscitent l’émotion sur des modes différents. Ils interrogent notre époque dont ils soulignent les travers et les angoisses.

1 Jean-Claude Grumberg (né en 1939) : humour et gravité

 Son père et son grand-père sont morts en déportation. Apprenti tailleur très jeune, il devient comédien puis auteur dramatique.

 Dans L’Atelier (1979), les ouvrières et le patron d’un atelier de confection évoquent leur vie pendant l’Occupation et après la guerre. Autant de destins qui se croisent et soulèvent la même question : comment vivre après le traumatisme de la guerre et de la Shoah ?

2 Valère Novarina (né en 1947) : un théâtre de paroles

 Novarina est dramaturge, metteur en scène et peintre.

 Dans L’Acte inconnu (2007), une douzaine de personnages élèvent un monument de mots à la mémoire d’un de leurs compagnons. Ils abordent tous les sujets : Dieu, la guerre, la politique… et surtout le langage.

L’essentiel sur…

le théâtre de Novarina

  • Un théâtre de l’événement absent, tel un « acte inconnu ».
  • Un déferlement verbal qui rend hommage au langage.
  • Un théâtre qui mêle le cirque, le cabaret, l’opérette, la comédie satirique et burlesque, le drame.

3 Bernard-Marie Koltès (1948-1989) : lyrisme et violence

 Né à Metz, c’est une représentation de Médée qui décide de la vocation d’auteur dramatique de Koltès. En 1979, il rencontre Patrice Chéreau qui met en scène quatre de ses pièces.

Dans la solitude des champs de coton (1986) évoque la confrontation entre un dealer et son client dans un lieu désert et indéterminé, à une heure tardive de la nuit. Commence une joute verbale autour du désir, à travers une logique de séduction et d’intimidation.

4 Yasmina Reza (née en 1955) : la nouvelle comédie de mœurs

Yasmina Reza, comédienne, romancière et dramaturge, s’est fait connaître dans le monde entier avec sa pièce «Art» (1994) : Serge, amateur d’art moderne, a acheté « un tableau blanc avec des liserés blancs ». Cet achat déclenche une vive tension entre lui et ses amis Marc et Yvan. Et les frustrations, les jalousies apparaissent au grand jour…

Marc. – Tu as acheté cette merde deux cent mille francs ?! […]

Serge. – […] je voudrais savoir ce que tu entends par « cette merde ». […] Tu ne t’intéresses pas à la peinture contemporaine, tu ne t’y es jamais intéressé. Tu n’as aucune connaissance dans ce domaine, donc comment peux-tu affirmer que tel objet, obéissant à des lois que tu ignores, est une merde ?

Marc. – C’est une merde. Excuse-moi.

« Art », © Éditions Albin Michel

L’essentiel sur…

« Art »

  • Un regard caustique sur la société.
  • Une analyse des rapports humains montrés comme fragiles et tendus.
  • Un questionnement sur l’art.

5 Éric-Emmanuel Schmitt (né en 1960) : la philosophie de la séduction

Après avoir enseigné la philosophie, Schmitt entame une carrière de dramaturge avec La Nuit de Valognes (1989), réécriture du mythe de Don Juan qui instruit le procès du séducteur. Mis en accusation par cinq femmes qu’il a séduites, Don Juan accepte la sentence : épouser sa dernière victime, Angélique. Mais, prisonnier de son mythe, il ne peut faire admettre sa métamorphose en honnête homme.

Sganarelle.− […] le libertinage a cessé, la vertu règne, Don Juan sommeille.

La Nuit de Valognes, II, 2, © Éditions Actes Sud