Le voyage de Yersinia Pestis

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 3e | Thème(s) : Le corps humain et la santé
Type : Exercice | Année : 2017 | Académie : Polynésie française

 

32

sci3_1706_13_02C

Polynésie française • Juin 2017

svt • 25 points

Le voyage de Yersinia pestis

document 1 Le voyage de Yersinia pestis

La peste est une maladie infectieuse très grave due à la bactérie Yersinia pestis. Elle a provoqué plus de 50 millions de morts dans le monde. La peste serait apparue en Asie il y a plus de 2 600 ans puis se serait répandue vers l’Europe, empruntant la route de la soie1. L’arrivée de la peste en Afrique correspondrait aux voyages du navigateur chinois Zheng He.

1. Route de la soie : réseau ancien de routes commerciales entre l’Asie et l’Europe.

1. À partir du document 1, nommer le micro-organisme responsable de la transmission de la peste et préciser le type de micro-organisme auquel il appartient. (2 points)

document 2 Yersinia pestis observée au microscope

sci3_1706_13_00C_04

ph © A.B. Dowsett/SPL/Biosphoto

D’après Historiadelamedica.org

2. En utilisant le document 2 et vos connaissances, classer les éléments suivants du plus grand au plus petit : poumon humain, être humain, bactérie. (3 points)

document 3 Costume d’un médecin de la peste

sci3_1706_13_00C_05

ph © Wikimedia commons

En 1619, un costume protecteur de la peste est inventé. Ci-contre, un médecin soignant des malades atteints de la peste est vêtu d’une épaisse tunique, porte des bottes et un masque en forme de bec dans lequel on incorpore des herbes aromatiques. Les mains sont nues.

On a découvert depuis que la peste se transmettait par les piqûres des puces qui passent du rat à l’Homme ou d’un être humain à un autre. Elle se transmet également par les poussières contenant les excréments des puces, et dans certains cas, elle peut même se transmettre d’être humain à être humain par voie aérienne (gouttelettes de salive, éternuements…).

D’après Wikipédia, docteur Schnabel de Rome pendant la peste noire.

3. À partir du document 3, identifier les modes de transmission de ce micro-organisme. (6 points)

4. D’après les informations du document 3, expliquer quels sont les éléments du costume qui sont efficaces contre la contamination et proposer une précaution supplémentaire pour une meilleure efficacité.

On attend une réponse sous la forme d’un texte argumenté. (11,5 points)

Les clés du sujet

Comprendre les documents

Le document 1 présente le vecteur de la peste, son origine et sa propagation sur le globe.

Le document 2 est une photographie de Yersinia pestis observée au microscope.

Le document 3 décrit le costume d’un médecin de la peste au xviie siècle, ainsi que les moyens de transmission de la maladie.

Répondre aux questions

 1. Les réponses sont présentes dans le document 1, il n’y a pas de connaissances à avoir.

 2. Tu peux utiliser l’échelle donnée sur la photographie pour classer la bactérie.

 3. Surligne dans le texte du document 3 tous les modes de transmission de la bactérie.

 4. Cherche dans le document 3 les caractéristiques du costume qui empêchent les modes de contamination par la bactérie vus dans la question 3.

N’oublie pas de proposer une précaution supplémentaire.

Corrigé

Corrigé

1. Le micro-organisme responsable de la transmission de la peste est Yersinia pestis, c’est une bactérie.

2. On a, du plus grand au plus petit : être humain, poumon humain, bactérie.

3. Les modes de transmission de la bactérie se font principalement par l’intermédiaire des puces : leurs piqûres et leurs excréments présents dans les poussières transmettent la bactérie du rat à l’homme ou de l’homme à l’homme ; il y a aussi la salive et les éternuements d’un humain contaminé.

Aide

La réponse doit être sous la forme d’un texte argumenté, il faut relier les éléments du costume à leur efficacité contre la contamination et non simplement les citer.

4. Le costume empêche la contamination car il isole le corps du médecin avec une épaisse tunique, un chapeau, des bottes et un masque. Il ne peut donc y avoir contact avec des poussières et des puces ne peuvent pas le piquer. Le masque permet aussi au médecin de ne pas respirer l’air contaminé par la salive ou les éternuements d’un malade.

Remarque

Les herbes aromatiques présentes dans le masque servaient à éloigner les mauvaises odeurs supposées être la cause principale de l’épidémie.

Il reste une zone de contact avec l’air et donc favorable à la contamination, ce sont les mains nues. Il faudrait ajouter des gants pour isoler totalement le corps du médecin et le protéger des puces et des poussières ainsi que des gouttelettes de salive et d’éternuement.