Les conflits sociaux, une pathologie ?

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : Intégration, conflit, changement social
Type : Mobilisation des connaissances | Année : 2013 | Académie : Pondichéry
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet
 
Les conflits sociaux, une pathologie ?

Intégration, conflit, changement social

Corrigé

36

Ens. spécifique

sesT_1304_12_03C

Pondichéry • Avril 2013

mobilisation des connaissances • 3 points

> En quoi les conflits sociaux peuvent-ils être considérés comme une forme de pathologie ?

Définir les mots clés

Les conflits sociaux se définissent par une opposition – parfois violente – entre acteurs sociaux, dont l’enjeu se situe au niveau de la collectivité tout entière. Le terme « pathologie » renvoie ici à des dysfonctionnements sociaux (défaut d’intégration sociale, opposition entre groupes sociaux).

Structurer sa réponse

Après avoir défini les termes clés de la question (conflits sociaux, pathologie), vous montrerez que les conflits sociaux expriment des situations de pathologie sociale.

Corrigé

Introduction

Les conflits sociaux désignent des oppositions entre acteurs sociaux et dont l’enjeu se situe au niveau de la collectivité tout entière. Ils peuvent notamment s’interpréter comme l’expression de situations de pathologie sociale lorsqu’ils correspondent à des dysfonctionnements sociaux.

Développement

  • Comme le signalait Émile Durkheim, les confits sociaux peuvent être la conséquence d’un défaut d’intégration sociale. Ces formes d’anomie, c’est-à-dire de ruptures (plus ou moins fortes) du lien social, incitent certains groupes sociaux à s’engager dans des actions de protestation – voire d’opposition – à d’autres groupes sociaux. Les objets de ces protestations sont divers et peuvent renvoyer à des revendications pour une meilleure intégration (par exemple, les émeutes urbaines de 2005) ou encore à des mobilisations pour la défense ou la reconnaissance de droits spécifiques (mouvements des minorités).
  • Ces situations de pathologie sociale s’analysent le plus souvent comme la conséquence d’un affaiblissement des instances de socialisation (famille, travail, etc.) et du processus de régulation sociale à l’origine de conflits sur les normes et les valeurs de la société. L’intensité des changements sociaux renforce l’émergence de ces situations de pathologie sociale.

Conclusion

La conflictualité sociale peut donc être considérée comme une forme de pathologie sociale lorsqu’elle a pour origine des défauts dans le processus d’intégration sociale.