Les échanges commerciaux de l’Union européenne

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 3e | Thème(s) : La France et l’Union européenne
Type : Travail sur document | Année : 2013 | Académie : Asie


D’après Asie • Juin 2013

analyser un document • 20 points

Les échanges commerciaux de l’Union européenne

Document

hge3_1306_05_02C_01

 1. Présentez le document (nature, date et thème).

 2. Entourez sur la carte le nom des deux autres pôles mondiaux avec lesquels l’Union européenne réalise l’essentiel de ses échanges.

 3. Citez trois régions du monde réalisant peu d’échanges commerciaux avec l’Union européenne.

 4. Que peut-on observer à propos de la répartition des échanges commerciaux de l’Union européenne ?

▶ 5. Comment peut-on expliquer la forte proportion d’échanges réalisés par l’Union européenne à l’intérieur de sa propre zone ?

Les clés du sujet

Comprendre le document

Le document est une carte relativement complexe, qui représente le commerce mondial de marchandises. Le monde est divisé en grandes zones (Union européenne, Amérique du Nord, Asie, etc.). Les cercles proportionnels représentent le commerce total effectué par chaque zone (en milliards de dollars pour 2014).

À l’intérieur de chaque cercle figurent des portions mesurant la part des échanges réalisés à l’intérieur de la zone (on voit que l’UE réalise plus des deux tiers de son commerce intra-UE). Enfin, les flèches représentent les flux commerciaux, mais uniquement entre l’UE et les autres zones. La carte permet donc d’étudier le commerce de l’UE.

Répondre aux questions

1. La première question est destinée à te faire préciser le document (voir les informations ci-dessus).

2. Il s’agit là d’un petit travail cartographique. Quelles sont les deux autres zones avec lesquelles l’UE a les flux commerciaux les plus importants (les flèches les plus épaisses) ?

3. Question inverse à la question 2., on te demande ici une réponse rédigée. Choisisse simplement les trois zones pour lesquelles les flèches sont les moins larges.

4. Il s’agit d’une question de synthèse. Fais une phrase simple pour chacun des éléments de légende ; ils apportent chacun un élément d’information. Ne développe pas trop : l’énoncé suggère que l’on attend peu de choses.

 5. Tu peux observer que presque les trois quarts du commerce de l’Union européenne sont en fait réalisés entre pays de l’UE, ce qui est exceptionnel dans le monde. N’y aurait-il pas là un indice de l’intégration européenne ?

Corrigé

Corrigé

1. Le document est une carte qui permet d’étudier, pour l’année 2009, les différentes composantes du commerce mondial de marchandises de l’Union européenne. Les cercles proportionnels représentent le commerce total effectué par chaque zone. Les portions de chaque cercle permettent de mesurer la part des échanges réalisés à l’intérieur de la zone. Enfin, les flèches représentent les flux (importations et exportations) entre l’UE et les autres zones.

▶ 2. Sur la carte, encadrer l’Amérique du Nord et l’Asie.

▶ 3. L’Union européenne commerce avec toutes les parties du monde, mais certaines réalisent peu d’échanges commerciaux avec elle. Il s’agit de ­l’Amérique du Sud et centrale, l’Afrique et le Moyen-Orient.

▶ 4. Les échanges de l’Union européenne présentent plusieurs caractéristiques spécifiques :

C’est le premier pôle commercial mondial : avec 6 810 milliards de dollars, l’UE est assez nettement devant le deuxième (Asie : 5 917).

C’est un ensemble très intégré : plus des deux tiers des échanges des pays de l’UE se font avec d’autres pays de l’UE.

L’UE commerce essentiellement avec l’Asie et l’Amérique du Nord, c’est-à-dire pour une bonne part les autres pôles de la Triade et la Chine. Cependant, avec l’Asie, les échanges sont fortement déficitaires.

▶ 5. Le commerce intrazone de l’Union européenne représente plus des deux tiers du commerce total de l’UE. C’est une proportion sans équivalent dans le monde : cela renvoie à l’intégration européenne, dont les économies sont très complémentaires et échangent beaucoup les unes avec les autres. Par exemple, l’Allemagne est à la fois le premier client et le premier fournisseur de la France.