Les écrivains ont-ils pour mission essentielle de célébrer ce qui fait la grandeur de l'être humain ?

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 1re ES - 1re S | Thème(s) : La question de l'homme dans les genres de l'argumentation
Type : Dissertation | Année : 2016 | Académie : France métropolitaine

 

fra1_1606_07_02C

7

France métropolitaine • Juin 2016

Séries ES-S • 16 points

Célébrer la grandeur de l’être humain

Dissertation

 Les écrivains ont-ils pour mission essentielle de célébrer ce qui fait la grandeur de l’être humain ? Vous appuierez votre réflexion sur les textes du corpus, sur ceux que vous avez étudiés et sur vos lectures personnelles.

Les textes du corpus sont reproduits ici.

Les clés du sujet

Comprendre le sujet

De quoi allez-vous parler ? des « écrivains », donc de la littérature ; sous quel angle ? « mission » = rôle.

Problématique générale : « Quelle est la mission des écrivains/de la littérature ? ». La consigne donne une partie de réponse : « célébrer ce qui fait la grandeur de l’être humain ».

Cherchez le sens de « célébrer » = honorer, faire l’éloge de, glorifier. Le mot a une connotation presque religieuse. Cela met sur la voie du lyrisme.

« La grandeur » : les qualités qui font que l’être humain dépasse les autres créatures.

Trois mots de la consigne suggèrent une discussion, une prise de position de votre part :

« essentielle » implique qu’on se demande si la littérature n’a pas d’autres fonctions ;

« célébrer […] grandeur » suggère l’inverse : « dénoncer » les travers, la petitesse (de l’être humain) ;

« être humain » s’oppose à d’autres sujets possibles (les animaux, la nature, les objets, etc.).

La problématique peut être reformulée ainsi : « La littérature doit-elle faire l’éloge de l’être humain ou a-t-elle d’autres fonctions/sujets ? »

Chercher des idées

Scindez la problématique en sous-questions : « Qu’est-ce que la grandeur de l’être humain ? » ; « La littérature doit-elle faire l’éloge des hommes ? » ; « Pourquoi la littérature doit-elle/est-elle apte à célébrer (les hommes) ? De quels moyens dispose-t-elle pour cela ? »

Puis par un élargissement suggéré par la consigne : « La littérature n’a-t-elle pas d’autres fonctions ? lesquelles ? ; quels autres thèmes peut-elle traiter ? »

Chercher des exemples

Cherchez dans quels domaines se manifeste la grandeur de l’être humain (sciences, arts, sport…).

Puisez vos exemples dans les genres de l’argumentation directe (discours, essais…) et indirecte (romans, nouvelles, théâtre, poésie…).

Cherchez des œuvres qui font l’éloge : de performances physiques (poèmes de Montherlant sur le sport, exploits d’alpinistes avec Premier de cordée, etc.) ; d’exploits (combats pour son pays, lutte contre les injustices, sacrifice à une cause) ; de performances artistiques (littéraires, musicales, picturales, chorégraphiques, etc.) ; d’inventions/découvertes scientifiques ; de vertus morales (générosité, altruisme, sens du sacrifice, etc.).

Construire un plan

Votre réflexion pourra s’articuler en deux (ou trois) volets : 1. La littérature doit célébrer la grandeur de l’être humain. Pourquoi ? comment ? 2. Mais elle doit aussi dénoncer ses travers, les injustices et avoir d’autres fonctions, traiter d’autres thèmes.

Vous pourrez aussi dépasser l’alternative et vous demander si les autres fonctions trouvées ne tournent pas implicitement toujours autour de l’« l’être humain » et n’en constituent pas aussi une sorte de « célébration ».

Se préparer à rédiger

Constituez-vous une « réserve » de mots du champ lexical de « célébrer » : célébration ; exalter, exaltation ; glorifier, glorification ; louer, louange, louangeur, laudatif ; éloge, élogieux, élogieusement ; honorer ; vanter (les mérites, les qualités, les vertus de…) ; apologie ; chanter ; porter aux nues ; magnifier ; mettre sur un piédestal ; rendre hommage à ; réhabiliter, réhabilitation ; plaidoyer, plaider pour…

 Pour réussir la dissertation : voir lexique méthodologique.

 La question de l’homme : voir mémento des notions.