Les espaces de faible densité et leurs atouts

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 3e | Thème(s) : Dynamiques territoriales de la France contemporaine
Type : Maîtriser différents langages pour raisonner et se repérer | Année : 2019 | Académie : Amérique du Nord

GÉOGRAPHIE

Dynamiques territoriales de la France contemporaine

40

hge3_1906_02_02C

Amérique du Nord • Juin 2019

maîtriser les différents langages • 20 points

Les espaces de faible densité et leurs atouts

1. En vous appuyant sur des exemples vus en classe, rédigez un développement construit, d’environ vingt lignes, montrant que les espaces français de faible densité disposent d’atouts qu’ils mettent en valeur pour dépasser leurs contraintes. (15 points)

2. L’inégale répartition de la population française

a) Pour chaque élément de la légende, choisissez un figuré adapté. (1 point)

b) En respectant les figurés choisis précédemment, complétez la carte. (3 points)

c) Nommez dans la légende l’espace de faible densité de population représenté par un cercle en gras. (1 point)

L’inégale répartition de la population française

hge3_1906_02_02C_01

Les clés du sujet

 1. Il faut commencer, dans une première partie, par définir précisément ce que sont les espaces de faible densité. Dans une deuxième partie, tu pourras analyser leurs contraintes, puis dans une troisième partie montrer comment ils mettent leurs atouts en valeur.

Ton professeur t’a présenté dans l’année un exemple d’espace de faible densité : tu dois l’utiliser pour illustrer tes idées. N’oublie pas d’employer les termes du sujet pour t’aider : « espaces ruraux, montagnes, secteurs touristiques peu urbanisés ».

Corrigé

Corrigé

info +

Le rural isolé correspond à l’espace rural non soumis à l’influence d’une aire urbaine.

1. - La France compte 42 % de communes de faible densité (moins de 30 hab./km²) et 10 % dans des espaces désertifiés (moins de 10 hab./km²) : elles rassemblent près de 4 millions d’habitants, dont un demi-million dans les espaces désertifiés. Ce sont des lieux où les hommes sont rares, plus rares qu’ailleurs. Toutefois, depuis une trentaine d’années, on observe un renouveau migratoire – faible mais réel – du rural isolé, surtout quand il n’est pas trop éloigné d’un pôle urbain. Les espaces ruraux de faible densité sont redevenus attractifs pour des populations qui rejettent le mode de vie périurbain.

conseil

Utilise des connecteurs logiques pour faire progresser ton raisonnement (certes, toutefois…).

La faible densité représente certes un coût pour le fonctionnement des sociétés. La présence d’équipements publics (hôpitaux, écoles) n’est pas toujours rentable. Les sociétés, plus âgées, sont plus souvent dépendantes du versement des retraites ou pensions. Toutefois, la reprise démographique produit des sociétés plus dynamiques : anciens habitants demeurés sur place, migrants partis puis revenus vivre au pays, nouveaux résidents permanents ou secondaires.

Si les pratiques anciennes, tel l’élevage extensif, sont en voie de disparition, des systèmes agricoles intégrés se sont souvent développés, tournés vers l’exportation (Champagne). Avec l’émergence du développement durable, l’espace rural est perçu de façon plus positive. La sylviculture se développe (bois de construction, biocombustibles). De même les énergies renouvelables : l’éolien et le solaire profitent d’une surface au sol abondante. Les espaces de faible densité sont enfin le théâtre privilégié du tourisme vert (nature, patrimoines locaux, séjours à la ferme, parcs naturels nationaux et régionaux).

gagne des points

Une phrase de conclusion est toujours bienvenue.

Loin d’être des espaces systématiquement en difficulté, les espaces de faible densité présentent des atouts sérieux dans la France du xxie siècle.

2.

conseil

Rappelle-toi la localisation des métropoles et celle de la diagonale du vide.

L’inégale répartition de la population française

hge3_1906_02_02C_02