Les États-Unis et la Chine face au défi énergétique

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Les chemins de la puissance : les Etats-Unis et la Chine depuis 1945
Type : Analyse de document | Année : 2014 | Académie : Inédit
 
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet
 
Les États-Unis et la Chine face au défi énergétique
 
 

Les chemins de la puissance

hgeT_1400_00_04C

Histoire

9

CORRIGE

 

Sujet inédit

analyse de documents

> D’après l’analyse conjointe de ces deux documents, précisez la situation des États-Unis et de la Chine en regard de leurs besoins énergétiques.

Document 1

Des effets géopolitiques

La révolution américaine des huiles et gaz de schiste va évidemment modifier le paysage énergétique mondial.

Les ressources tirées de ces hydrocarbures non conventionnels devraient, en premier lieu, mettre quasiment fin aux importations américaines de pétrole moyen-oriental d’ici une dizaine d’années. Le célèbre investiseur Thomas Boone Pickens en a conclu qu’il était du coup « absurde de voir la Ve flotte américaine bloquée [dans le golfe Arabo-Persique] pour protéger un pétrole qui ne finira bientôt plus qu’en Chine et en Europe ». Diverses études pronostiquent en effet que 90 % du brut moyen-oriental partira bientôt vers l’Asie. […]

Une des grandes questions qui se poseront bientôt, annonce-t-il, sera de savoir si la Chine pourra exploiter ses propres réserves en gaz de schiste situées en zones désertiques. L’expoitation y serait exceptionnellement coûteuse en eau. Mais, si des technologies nouvelles apparaissent, mois gourmandes en eau, pour fracturer la roche, Pékin pourrait se joindre aux grands producteurs, modifiant la donne géostratégique.

Sylvain Cypel (correspondant à New York),
Le Bilan du monde. Économie et environnement, Le Monde, 2013.

Document 2

La Chine fragilisée par sa soif de brut

Pour la première fois, en décembre 2012, la Chine est devenue le plus gros importateur de pétrole, devançant les États-Unis. […]

Le pays consomme déjà 10 % du pétrole de la planète mais avec une particularité : l’or noir n’est pas sa première source d’énergie, c’est le charbon. À 3,6 milliards de tonnes en 2012, elle en utilise autant que le reste du globe réuni, et sa consommation devrait croître de 5,2 % d’ici 2015.

Voilà qui place la Chine en difficulté à domicile, où les niveaux de pollution sont désormais assez préoccupants pour être une source d’instabilité politique, et sur la scène internationale, Pékin étant de plus en plus dépendant de ses fournisseurs. En 2012, la Chine importait ainsi 56,4 % du pétrole qu’elle consommait. Cette exposition l’oblige d’abord envers le Moyen-Orient &ndash  l’Arabie Saoudite est son premier fournisseur &ndash , puis envers l’Iran et l’Angola.

Harold Thibault (correspondant à Shanghai),
Le Bilan du monde. Économie et environnement, Le Monde, 2013.

  • Le sujet porte sur les puissances états-unienne et chinoise, respectivement première et deuxième puissances économiques mondiales. Celles-ci sont confrontées à un problème majeur : comment subvenir à ses besoins énergétiques pour soutenir la croissance économique ?
  • La problématique que vous formulerez doit mettre en relation la notion de puissance avec ce défi énergétique. Dans le cas présent, vous devez prendre en compte différentes dimensions de la puissance (économique et géopolitique).
  • S’agissant d’un sujet comparatif, vous éviterez de traiter séparément les situations des États-Unis et de la Chine. Au contraire, selon un plan thématique, vous les comparerez point par point.