Les États-Unis et le monde depuis 1945

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Les chemins de la puissance : les Etats-Unis et la Chine depuis 1945
Année : 2015 | Académie : Polynésie française


Polynésie française • Septembre 2015

analyse de documents

Les États-Unis et le monde depuis 1945

Après avoir situé les deux documents dans leur contexte, présentez les modalités de l’intervention des États-Unis en Europe et leurs justifications.

Document 1 Dessin satirique de 1947

Ce dessin du 18 juin 1947, réalisé par Ernest Howard Shepard pour le magazine satirique britannique Punch, montre Truman et Staline comme deux chauffeurs de taxi essayant d’obtenir des clients.

hgeT_1509_13_00C_01

© Punch Limited

Document 2 Discours du général G. C. Marshall

« Je n’ai pas besoin de vous dire, Messieurs, que la situation mondiale est très grave. […] De plus, la population de ce pays [les États-Unis] se trouve très loin des régions troublées de la Terre, et elle a beaucoup de peine à imaginer la misère, les réactions qui la suivent chez les peuples qui ont longtemps souffert, et l’effet que ces réactions ont sur leurs gouvernements au cours de nos tentatives pour établir la paix dans le monde.

Lorsqu’on a étudié les besoins de la reconstruction de l’Europe, les pertes en vies humaines, les destructions de villages, d’usines, de mines et de voies ferrées ont été estimées de façon assez exacte, mais il est devenu évident au cours des mois qui viennent de s’écouler que ces destructions visibles sont probablement moins graves que la dislocation de toute la structure de l’économie européenne. […] La vérité, c’est que les besoins de l’Europe pendant les trois ou quatre prochaines années en vivres et en autres produits essentiels importés de l’étranger – notamment d’Amérique – sont tellement plus grands que sa capacité actuelle de paiement qu’elle devra recevoir une aide supplémentaire très importante ou s’exposer à une dislocation économique, sociale et politique très grave. Le remède consiste à briser le cercle vicieux et à restaurer la confiance des habitants de l’Europe tout entière. […]

Il est logique que les États-Unis doivent faire tout ce qu’ils peuvent pour aider à rétablir la santé économique du monde, sans laquelle la stabilité politique et la paix assurée sont impossibles. Notre politique n’est dirigée contre aucun pays, aucune doctrine, mais contre la famine, la pauvreté, le désespoir et le chaos. Son but doit être la renaissance d’une économie active dans le monde, afin que soient créées les conditions politiques et sociales où de libres institutions puissent exister. Cette aide, j’en suis convaincu, ne doit pas être accordée chichement, chaque fois que surviennent les crises. […] »

Extrait du discours du général George C. Marshall, secrétaire d’État américain, prononcé à l’université de Harvard, Massachusetts, le 5 juin 1947.

Les clés du sujet

Lire la consigne

La consigne vous invite à préciser le contexte historique permettant de comprendre la signification des documents. Datant de 1947, ils s’inscrivent dans le début de la guerre froide. Elle est centrée sur la politique menée par les États-Unis dans le continent européen à ce moment-là.

Observer les documents

Le document 1, postérieur au second, est un dessin satirique montrant la rivalité entre les États-Unis et l’URSS pour dominer les États des Balkans.

Le document 2 est un discours du général Marshall, secrétaire d’État américain, annonçant un plan d’aide économique et financière pour les pays européens.

Ces deux documents sont donc complémentaires.

Définir les axes de l’analyse

Le libellé de la consigne vous invite à présenter d’abord le contexte historique en cette année 1947, puis les formes de l’intervention des États-Unis en Europe, en déterminant enfin ses justifications.

Corrigé

Corrigé

Point méthode

Analyser un dessin satirique

1 Identifiez d’abord le document : précisez sa source (ici un journal britannique), son auteur, sa date et son contexte historique, son destinataire. Comme tout document historique, il exprime un point de vue.

2 Observez attentivement le document en déterminant le lieu (la sortie d’une gare), les personnages (Truman, Staline, les passagers représentant des États européens), leurs actions.

 

Les titres en couleur servent à guider la lecture mais ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

Introduction

[Présentation du document] Deux documents nous sont proposés : le premier est un dessin satirique réalisé par Ernest Howard Shepard pour le magazine satirique britannique Punch du 18 juin 1947, au début de la guerre froide : il dénonce la rivalité américano-soviétique en Europe. Le second est un extrait du discours du général Marshall, secrétaire d’État américain, prononcé le 5 juin 1947, qui offre aux États européens une aide financière pour leur reconstruction économique.

[Problématique et annonce du plan] L’analyse de ces documents nous permettra de décrire l’intervention des États-Unis en Europe. En premier lieu, nous en préciserons le contexte, avant d’en présenter les modalités puis les justifications.

I. Le contexte de la guerre froide

1. Une Europe bipolaire

Gagnez des points !

Privilégiez l’interprétation du document à sa simple description.

En 1947, l’Europe est divisée de part et d’autre du rideau de fer : à l’ouest, des démocraties libérales, sous influence américaine (taxi de gauche sur le document 1) ; à l’est, des démocraties populaires, sous influence soviétique (taxi de droite).

Cette situation est le résultat de la rivalité entre les États-Unis et l’URSS, respectivement dirigés par Truman et Staline (personnages centraux du document 1).

2. La politique d’endiguement

Le 12 mars 1947, devant le Congrès, le président Truman affirme sa volonté d’arrêter l’expansion du communisme : c’est la doctrine de l’endiguement.

Son discours marque l’entrée de l’Europe dans la guerre froide.

II. Les modalités de l’intervention des États-Unis en Europe

1. Une aide économique et financière immédiate (1945-1946)

L’expression de George Marshall « une aide supplémentaire » nous rappelle que depuis 1945, les États-Unis distribuent gratuitement des vivres aux populations européennes. De plus, certains pays comme le Royaume-Uni et la France bénéficient de crédits américains.

Ce soutien américain répond aux « besoins de la reconstruction de ­l’Europe » évoqués au début du deuxième paragraphe du document 2.

2. Le plan Marshall (1947)

Gagnez des points !

N’hésitez pas à utiliser des connaissances du cours pour préciser votre analyse.

Cette aide d’urgence s’avérant insuffisante, les États-Unis proposent à tous les États européens un soutien beaucoup plus important (« cette aide […] ne doit pas être accordée chichement ») : le plan ­Marshall.

Il s’agit d’une aide financière de plus de 10 milliards de dollars, étalée sur trois ans (« La vérité […] grave »).

III. Les justifications de l’intervention des États-Unis

1. Des raisons économiques

Les États-Unis veulent éviter l’effondrement de l’économie européenne lié au déficit de la balance des paiements (2e paragraphe).

Les États-Unis, première puissance économique mondiale, veulent aussi s’assurer des débouchés commerciaux en Europe : ce que Marshall dit dans son discours (« autres produits […] d’Amérique ») est illustré par Shepard avec des États européens présentés comme des clients pour les Américains.

2. Des raisons politiques

Info

En 1947, la Grèce et la Turquie sont en situation de guerre civile.

Pour Marshall, les difficultés économiques de l’Europe sont source d’instabilité sociale et politique (« s’exposer à une dislocation […] très grave »). Implicitement, il pointe le danger de subversion communiste (« Notre politique n’est dirigée […] contre aucune doctrine »).

Cette situation, selon les Américains, est une menace pour l’instauration de régimes démocratiques (« Liberty Hotel », document 1 ; « où de libres institutions puissent exister », document 2) et la paix.

Conclusion

[Réponse à la problématique] Dans une Europe divisée et ruinée, les États-Unis proposent le plan Marshall pour des raisons économiques et politiques.

[Critique des documents] L’intérêt de ces documents est de souligner les différents enjeux du plan Marshall. Leur limite est qu’ils ne présentent qu’un point de vue occidental.