Les inégalités d'accès à Internet dans le monde

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES - Tle L | Thème(s) : Des cartes pour comprendre le monde
Type : Etude critique de document(s) | Année : 2017 | Académie : Pondichéry

Montrez que les deux documents sont complémentaires pour identifier les inégalités d’accès à Internet dans le monde. Confrontez-les pour mettre en évidence l’organisation géoéconomique du monde.

30

hgeT_1704_12_01C

Pondichéry • Avril 2017

étude critique de documents

Les inégalités d’accès à Internet

Document 1 Les internautes dans le monde

hgeT_1704_12_01C_01

Union internationale des télécommunications et Banque mondiale, 2015.

Document 2 Les vingt États qui concentrent le plus de personnes non connectées à Internet en 2013

hgeT_1704_12_01C_02_CORR3

Banque mondiale, 2014. Carte réalisée d’après le rapport Les Obstacles à l’utilisation d’Internet dans le monde produit par le cabinet McKinsey & Co, octobre 2014.

Les clés du sujet

Lisez la consigne

La consigne est plutôt développée et tient en deux temps. Vous devez d’abord montrer « que les deux documents sont complémentaires pour identifier les inégalités d’accès à Internet dans le monde ». Vous devez ensuite confronter les deux documents « pour mettre en évidence l’organisation géoéconomique du monde ».

La problématique paraît simple : dans quelle mesure les inégalités d’accès à Internet rendent-elles compte de l’organisation géoéconomique du monde ? Pourtant, l’analyse des documents montre que ce lien, évident au premier abord, est moins simple lorsque l’on y regarde de plus près.

Analysez les documents

Les données des deux documents datent de 2013 et 2014 et émanent de deux organisations internationales du système des Nations unies : la Banque mondiale et l’Union internationale des télécommunications. Notez que le document 2 a été construit à partir du rapport d’un grand cabinet de conseil international, McKinsey & Co. Ce sont donc des sources fiables, qui permettent de centrer le propos sur l’analyse des données et non sur l’engagement des auteurs.

Le document 1 est une carte en anamorphose : la surface des pays du monde a été déformée en fonction du nombre d’internautes par pays. Les surfaces ont été complétées d’aplats de couleurs qui indiquent la part des internautes dans la population.

Le document 2 semble le miroir du précédent : la carte montre en effet les 20 États qui concentrent le plus de personnes non connectées à Internet.

Définissez les axes de l’étude

Même si la consigne y invite, il paraît malhabile de diviser l’étude dans les deux temps indiqués : l’analyse des inégalités risque simplement de confirmer la grille de lecture géoéconomique du monde que vous connaissez, entraînant une bonne part de répétitions.

On pourrait, plutôt, montrer d’abord en quoi les inégalités d’accès à Internet recouvrent largement les divisions géoéconomiques classiques du monde actuel, avant de souligner dans un deuxième temps les limites mais aussi les apports cachés des documents qui permettent de nuancer et de compléter cette approche.