Les inégalités salariales

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : Classes, stratification et mobilité sociales
Type : Étude d'un document | Année : 2012 | Académie : Inédit
 
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet
 
Les inégalités salariales
 
 

Classes, stratification et mobilité sociales

Corrigé

28

Ens. spécifique

sesT_1200_00_37C

 

Sujet zéro

étude d’un document • 4 points

> Vous présenterez le document, puis caractériserez les inégalités salariales qu’il met en évidence.

Document

Distribution du revenu salarial1 par sexe sur l’ensemble des salariés en 2007, en euros courants

 

Décile

Hommes

Femmes

1er décile (D1)

2 872

1 770

2e décile (D2)

8 260

5 053

3e décile (D3)

13 233

8 724

4e décile (D4)

15 652

12 084

Médiane (D5)

17 748

14 472

6e décile (D6)

20 093

16 614

7e décile (D7)

23 120

19 137

8e décile (D8)

27 842

22 570

9e décile (D9)

37 259

28 236

D9/D1

13,0

16,0

D9/D5

2,0

2,0

D5/D1

6,0

8,0

 

Source : INSEE, DADS et fichiers de paie des agents de l’État.

Champ : Tous les revenus salariaux, y compris les temps partiel, les contrats à durée déterminée et les contrats de travail temporaire.

1. Le revenu salarial correspond à la somme de tous les salaires perçus par un individu au cours d’une année donnée.

Entrer dans le sujet, définir les mots clés

  • Le document permet d’étudier et d’illustrer les inégalités salariales entre les hommes et les femmes, ainsi que les différences à l’intérieur de chaque catégorie sexuée.
  • Un décile correspond au revenu salarial qui divise la population des salariés en parts de 10 %. Ainsi, le premier décile (D1) est le salaire au-dessous duquel se situent 10 % des salariés, ce qui revient à dire que 10 % des salariés perçoivent un revenu salarial inférieur et 90 % un revenu supérieur. Le décile D5 représente la médiane qui divise en deux la population étudiée. 
  • Le rapport interdécile permet de mesurer les inégalités salariales, notamment le rapport D9/D1.

Comprendre le document

  • Ce document, dont la source est l’INSEE, mesure la distribution des revenus salariaux en 2007 pour les hommes et pour les femmes. Ces revenus concernent tous les types d’emplois, typiques (contrat à durée indéterminée, temps plein) ou atypiques (emplois précaires ou à temps partiel).
  • Le document met en évidence une inégalité entre les hommes et les femmes, car, pour chaque décile, le revenu salarial des hommes est supérieur à celui des femmes. On peut également constater que plus l'on monte dans la hiérarchie des salaires, plus l’inégalité salariale hommes-femmes se réduit.
  • On observe que la dispersion du revenu salarial est plus importante pour les femmes que pour les hommes.

Structurer sa réponse

La réponse doit être introduite par une présentation du document, puis la mise en évidence des principales inégalités : entre les hommes et les femmes, ainsi qu'au sein de chaque catégorie sexuée.

Corrigé

Introduction

  • Les inégalités de revenu salarial constituent une forme d’inégalité que certains pensent contraire à la justice sociale dans une société démocratique, surtout lorsqu’elles reposent sur une forme de discrimination à l’emploi qui touche les femmes.
  • Les documents de l’Insee sur la distribution des salaires mesurée sous forme de rapports interdéciles mettent en évidence deux types d’inégalités : celle entre les salariés hommes et les salariées femmes, ainsi que celle au sein de chaque groupe sexué.

Développement

  • Pour chaque décile, qui représente le revenu salarial divisant la population des salariés en parts de 10 %, le revenu salarial des hommes est supérieur à celui des femmes. Ainsi, pour le premier décile (D1), qui est le salaire au-dessous duquel se situent 10 % des salariés les moins rémunérés, le revenu salarial des hommes est 1,6 fois plus élevé que celui des femmes. Pour D9, le rapport est de 1,3. Ainsi, on peut constater que l’inégalité salariale hommes-femmes se réduit si l’on monte dans la hiérarchie des salaires.
  • La dispersion du revenu salarial est plus importante pour les femmes que pour les hommes : le rapport interdécile D9/D1 est de 16 pour les femmes et de 13 pour les hommes. Ce constat s’applique également pour le bas de la hiérarchie (D5/D1), alors que, pour le haut (D9/D5), il est équivalent.

Conclusion

La dispersion salariale est caractérisée par les inégalités entre les hommes et les femmes, et est plus importante pour ces dernières.