Les limites écologiques de la croissance

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : Économie du développement durable
Type : Raisonnement sur un dossier documentaire | Année : 2018 | Académie : Amérique du Nord


Amérique du Nord • Mai 2018

raisonnement • 10 points

Les limites écologiques de la croissance

À l’aide de vos connaissances et du dossier documentaire, vous montrerez les limites écologiques auxquelles se heurte la croissance économique.

document 1 Extraction mondiale annuelle de ressources matérielles*, 1980-2013 (en milliard de tonnes)

sesT_1805_02_01C_01

Source : Cécile Désaunay et Éric Vidalenc, « Ressources naturelles : pénurie ou abondance ? », Futuribles, octobre 2016.

* Ressources matérielles : ressources naturelles non renouvelables (métaux, énergies fossiles et minéraux) et renouvelables (biomasse, c’est-à-dire ensemble de la matière organique d’origine végétale ou animale).

document 2 Consommation annuelle mondiale de poisson par habitant, en kilogrammes

sesT_1805_02_01C_02

Source : Guillaume Duval, « Les sept plaies de la crise écologique », in Philippe Frémeaux et alii, L’économie verte en trente questions, 2013.

document 3

[Une ressource commune est] une ressource en accès libre, que chacun peut venir exploiter sur le mode du « premier arrivé, premier servi ». […]

Quand une forêt est en accès libre, le seul coût qui soit pris en compte pour son exploitation est celui de l’abattage de l’arbre. En revanche, le coût de son remplacement qui permettra à la forêt de se perpétuer, la perte de biodiversité ou l’influence sur le climat ne sont pas considérés. Cette sous-estimation des coûts implique une surestimation des bénéfices nets qui conduit, quel que soit le prix de marché, à extraire davantage de ressource si elle est gérée en accès libre plutôt que sous un régime de propriété privée.

Pour les mêmes raisons, la qualité de l’air est une ressource partagée avec les générations futures et l’effet de serre résulte de la sous-estimation des coûts qu’elles supporteront du fait de nos comportements présents.

Philippe Bontems et Gilles Rotillon, L’économie de l’environnement, 2007.

Les clés du sujet

Entrer dans le sujet

La croissance économique représente l’augmentation de la production mesurée par la variation du PIB réel ou en volume.

Les limites écologiques concernent les effets négatifs de la croissance économique sur l’environnement.

Comprendre les documents

Les données statistiques du document 1 portent sur l’évolution de l’extraction mondiale annuelle de ressources naturelles. On constate une forte augmentation de cette extraction, en particulier de celle des ressources non renouvelables. Ces ressources constituent le capital naturel de la planète. Le risque pour les générations à venir est de ne plus pouvoir disposer de ces ressources, ce qui a pour effet de rendre la croissance non soutenable.

Le document 2 est un graphique qui permet de visualiser l’évolution de la consommation mondiale de poisson selon les continents. Cette consommation augmente entre 1961 et 2009. Si cette augmentation est trop importante, les ressources marines tendent à s’épuiser et certaines espèces de poissons peuvent disparaître.

Le document 3 explique que les biens communs peuvent être exploités sans restriction par tout le monde, ce qui a pour effet de sous-évaluer les coûts de l’exploitation de ces ressources, favorisant ainsi leur surexploitation. Ces biens communs peuvent être des biens économiques comme la forêt ou non économiques comme l’air.

Définir le plan

Nous verrons que la croissance économique entame le capital naturel de la planète (1re partie), ce qui rend cette croissance non soutenable (2e partie).