Les marqueurs de la zone 
de subduction japonaise

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Le domaine continental et sa dynamique
Type : Pratique du raisonnement scientifique 1 | Année : 2010 | Académie : Polynésie française
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet
 
Les marqueurs de la zone
de subduction japonaise

Le domaine continental et sa dynamique

Corrigé

16

Terre et univers

svtT_1009_13_00C

Polynésie française • Septembre 2010

pratique du raisonnement scientifique

Exercice 1 • 3 points

L’arc insulaire du Japon résulte de l’activité d’une marge active.

> Par l’exploitation des documents proposés, identifiez les marqueurs de cette zone de subduction.

Document
de référence

Marge passive de la côte ouest de l’Europe


Document

Marge active de la côte est du Japon


D’après les données du logiciel EduCarte version 31-12-2008.

Comprendre le sujet

  • Vous devez connaître les marqueurs d’une zone de subduction, de sorte que vous pourriez répondre sans utiliser le document. La difficulté justement est de ne pas réciter vos connaissances et d’appuyer votre exposé sur des informations extraites du document.
  • On vous donne un document de référence qu’il faut utiliser. Comme on vous parle de marges passive et active, le meilleur moyen est d’appliquer la méthode comparative pour dégager les caractères d’une marge active.

Mobiliser ses connaissances

Les caractéristiques principales des zones de subduction sont : la présence de reliefs particuliers (positifs et négatifs) ; une activité magmatique importante ; une distribution géométrique des séismes matérialisant le plongement d’une portion rigide de lithosphère à l’intérieur du manteau ; une répartition particulière des flux de chaleur.

Corrigé

Analyse du document

  • Au niveau de la marge passive de l’Europe, zone de transition entre le continent européen et l’océan Atlantique, on n’enregistre pas, d’après le document de référence, de séismes et il n’y a quasiment pas d’activité volcanique. En outre, il n’y a pas de fosse au niveau de cette marge.
  • Par opposition, la marge de la côte est du Japon, dite active, est marquée sur toute sa longueur par un grisé sombre indiquant des fonds bathymétriques profonds, donc une fosse.

De plus, les séismes y sont fréquents et de nombreux volcans sont en activité.

  • De cette comparaison, on peut conclure que l’existence d’une fosse océanique, d’une forte séismicité et d’une activité volcanique représente les marqueurs d’une marge active.
  • Pour la marge du Japon, le document indique l’existence de séismes superficiels, intermédiaires et profonds ; en outre les séismes sont d’autant plus profonds qu’on s’éloigne de la fosse. Cela est caractéristique (marqueur) d’une subduction, ici de la plongée de la lithosphère de la plaque Pacifique sous l’arc japonais. Cette marge active est une frontière de plaques.
  • Les volcans de la marge active du Japon sont situés d’après l’échelle fournie à 250-300 km de la fosse, dans une zone soulignée par l’apparition de séismes intermédiaires, zone où la profondeur de la plaque subduite est donc au voisinage d’une centaine de kilomètres. Cela est aussi un marqueur d’une zone de subduction.

Conclusion

  • Présence d’une fosse, séismes dont la profondeur augmente en s’éloignant de la fosse, volcans situés à distance de la fosse sur la plaque chevauchante sont des marqueurs d’une zone de subduction.