Les mécanismes des fluctuations économiques

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : Croissance, fluctuations et crises
Type : Mobilisation des connaissances | Année : 2016 | Académie : France métropolitaine


France métropolitaine • Juin 2016

mobilisation des connaissances • 3 points

Les mécanismes des fluctuations économiques

 Présentez un des mécanismes expliquant les fluctuations économiques.

Les clés du sujet

Définir les mots clés

Les fluctuations économiques désignent les mouvements de baisse (récession/dépression) et de hausse (expansion/croissance) de l’activité économique, mesurés à l’aide du taux de croissance en volume du PIB. Celles-ci peuvent avoir un caractère cyclique.

Structurer sa réponse

Après avoir expliqué ce qu’est un choc macroéconomique, nous allons montrer par quels enchaînements un choc d’offre négatif, tel qu’une augmentation de forte ampleur du prix du baril de pétrole, peut entraîner un ralentissement de l’activité économique.

Corrigé

Corrigé

Introduction

Les fluctuations économiques, qui désignent des mouvements réguliers ou non de hausse et de baisse de l’activité économique, peuvent avoir pour origine trois types de causes : des chocs d’offre, des chocs de demande, le cycle du crédit. Nous allons nous attarder sur le premier type de choc et en préciser le mécanisme à partir d’un exemple.

Développement

Un choc macroéconomique est une modification soudaine de l’environnement économique, qui affecte la production du pays. Il provient de l’offre de la part des producteurs, touchés par exemple positivement par une baisse des cotisations sociales ou négativement par une hausse des taxes environnementales. Un choc de demande affecte la demande globale de biens et de services positivement, suite à une augmentation du salaire minimum, ou négativement, suite à une augmentation de la taxe sur la valeur ajoutée.

Une hausse importante du prix du pétrole, caractéristique d’un choc pétrolier, constitue un choc d’offre négatif. En effet, le pétrole est une consommation intermédiaire qui entre dans la composition de nombreux produits et constitue la base des carburants. L’augmentation de son prix a donc pour conséquence l’augmentation des coûts de production des entreprises, qui peuvent soit réduire leur production devenue moins rentable, ce qui va avoir un effet sur l’emploi, soit augmenter leur prix, ce qui réduit la demande qui leur est adressée.

Conclusion

Un choc d’offre négatif va donc conduire à réduire l’offre globale de façon directe, ou de façon indirecte en réduisant la demande globale, ce qui entraîne une récession, voire une dépression.