Annale corrigée Sujet complet

Les micro-organismes

Nouvelle-Calédonie • Février 2020

Les micro-organismes

30 min

25 points

Intérêt du sujet • Des micro-organismes variés peuplent notre environnement et même notre organisme. Certains sont pathogènes et provoquent des maladies, d'autres sont bénéfiques, comme ceux qui constituent le microbiote.

 

Document 1Les trois types de micro-organismes existant dans l'environnement

Tableau de 3 lignes, 3 colonnes ;Corps du tableau de 3 lignes ;Ligne 1 : Virus du chikungunya; Escherichia coli; Saccharomyces cerevisiae; Ligne 2 : Virus transmis à l'humain par des moustiques du genre Aedes. Il provoque de violentes fièvres, des douleurs articulaires, des vomissements,  des diarrhées et des maux de tête.; Bactérie qui vit à la surface de la peau, au niveau des follicules des cheveux et de la muqueuse de l'intestin.Elle est présente naturellement sur l'épiderme, mais peut provoquer des diarrhées et des infections urinaires si elle franchit la barrière intestinale.; Cette levure est un champignon très répandu dans la nature qui sert à la fabrication du pain, de la bière et du vin.Contrairement à d'autres champignons, celui-ci n'est pas pathogène.; Ligne 3 : ph © Science Photo Library / O. Schwartz, M. Sourisseau, MC. Prevost, Institut Pasteur; ph © Janice Haney Carr / CDC; ph © Hervé Conge / ISM;

D'après www.wikipédia.org

1. À l'aide du document 1, construire un tableau en comparant les trois micro-organismes présentés. Le tableau indiquera le nom, le type de micro-organismes, et précisera s'ils sont pathogènes (= qui provoque une maladie).

Les scientifiques ont découvert que notre microbiote intestinal (= ensemble des micro-organismes présents dans notre intestin) renferme plus de 2 kg de bactéries, et pourtant nous ne sommes pas malades !

Document 2Schéma bilan « Le microbiote intestinal et la santé »

sci3_2002_11_01C_02

D'après www.svtice-hatier.fr

2. À l'aide du document 2, citer les trois rôles d'un microbiote et expliquer le rôle de chacun.

Le 5 mai 2015, à l'occasion de la Journée mondiale de l'hygiène des mains, une grande entreprise de restauration française a lancé une campagne de sensibilisation au lavage des mains, avec pour slogan :

« Se laver les mains, c'est prendre soin de soi et des autres. »

Document 3Interview d'un biologiste de l'Institut Pasteur

Plus de 7 000 types de bactéries collées au téléphone !

Un téléphone portable contient plus de bactéries qu'une poignée dans un bus ou qu'une cuvette de toilettes. Pourtant, vous touchez votre portable en moyenne toutes les 10 minutes.

« Un écran de téléphone est extrêmement sale. Comme tous les objets du quotidien d'ailleurs », explique Bruno Périchon, biologiste à l'Institut Pasteur.

Le scientifique rappelle qu'il y a, selon une étude américaine, plus de 7 000 types de bactéries présentes sur un téléphone. Parmi elles, certaines sont pathogènes pour l'humain comme les salmonelles ou les staphylocoques dorés.

D'après www.rtbf.be

Document 4Mode de transmission du virus de la grippe

sci3_2002_11_01C_03

D'après www.lelivrescolaire.fr

3. À l'aide des documents 3 et 4, trouver deux arguments pour expliquer le slogan « Se laver les mains, c'est prendre soin de soi et des autres. »

En formation aux premiers secours, les élèves du collège ont appris à reconnaître une plaie simple et les gestes à adopter pour soigner la blessure.

Document 5Évolution d'une plaie au cours du temps, avec ou sans antiseptique

sci3_2002_11_01C_04

4. À l'aide du document 5, citer trois conséquences possibles si on ne désinfecte pas une plaie.

Document 6Rôle et étapes d'utilisation d'un antiseptique au niveau d'une plaie

sci3_2002_11_01C_05

Un antiseptique est un produit qui permet de supprimer ou de limiter le développement des micro-organismes dans une plaie.

D'après wikihow.com

5. À l'aide du document 6, citer les bons gestes à adopter pour soigner une plaie.

 

Les clés du sujet

Comprendre les documents

Tableau de 6 lignes, 2 colonnes ;Corps du tableau de 6 lignes ;Ligne 1 : Document 1 •Les trois types de micro-organismes; Les textes accompagnés de photographies présentent trois types de micro-organismes différents.Repère le nom et le type de chaque micro-organisme et s'il peut provoquer une maladie (= pathogène) ou non afin de répondre à la question 1.; Ligne 2 : Document 2 •Schéma bilan sur le microbiote; Le schéma bilan illustre les rôles du microbiote intestinal.Distingue bien les états du microbiote et leurs rôles pour répondre correctement à la question 2.; Ligne 3 : Document 3 •Interview d'un biologiste de l'Institut Pasteur; Le texte présente l'importante quantité de populations de micro-organismes présents sur un téléphone portable.Relève les dangers de la présence de ces bactéries sur un téléphone.; Ligne 4 : Document 4 •Transmission du virus de la grippe; Les dessins illustrent les différents modes de transmission du virus de la grippe.Identifie les modes de transmission qui impliquent l'utilisation des mains.; Ligne 5 : Document 5 •Évolution d'une plaie au cours du temps; Les schémas légendés présentent l'évolution d'une plaie avec ou sans traitement antiseptique.Pour la question 4, cherche les différences entre les deux cas.; Ligne 6 : Document 6 •Rôle et étapes d'utilisation d'un antiseptique; Les schémas illustrent les étapes à suivre pour désinfecter correctement une plaie à l'aide d'un antiseptique.Note la chronologie des actions à effectuer afin de soigner une plaie, ceci te permettra de répondre à la question 5.;

Répondre aux questions

 1. Le tableau doit comporter une ligne par micro-organisme et trois colonnes indiquant pour chacun le nom, le type et s'il est pathogène.

 2. Attention au sens des flèches car il traduit les relations de cause à effet.

 4. Compare l'évolution de la plaie avec et sans antiseptique afin de montrer les conséquences d'une absence de traitement désinfectant.

1. Tableau de comparaison des trois micro-organismes présentés

Tableau de 4 lignes, 3 colonnes ;Corps du tableau de 4 lignes ;Ligne 1 : Nom du micro-organisme; Type de micro-organisme; Micro-organisme pathogène ou non; Ligne 2 : Virus du chikungunya; Virus; Oui; Ligne 3 : Escherichia coli; Bactérie; Oui; Ligne 4 : Saccharomyces cerevisiae; Levure; Non;

2. Le microbiote intestinal renferme plus de deux kilos de bactéries qui nous sont bénéfiques en tenant plusieurs rôles.

Un rôle dans la digestion :

en transformant les aliments puis en permettant leur passage dans le sang (assimilation) ;

en facilitant le transport et le stockage des molécules dans notre corps.

La digestion est ainsi améliorée.

Un rôle dans l'immunité :

en étant en compétition dans le tube digestif avec les micro-­organismes pathogènes ;

en produisant des substances anti-inflammatoires.

L'immunité est alors augmentée.

Le microbiote intestinal a aussi un rôle de diminution des symptômes de certaines pathologies lorsqu'il est équilibré. Son déséquilibre peut entraîner des pathologies mais, inversement, certaines pathologies peuvent entraîner son déséquilibre. Le fait de le rééquilibrer dans ce cas permet de diminuer les symptômes de la maladie.

à noter

La relation entre les bactéries et l'humain est à bénéfices réciproques, chacun en tire des avantages, on parle de symbiose.

3. Le document 3 indique que de nombreuses bactéries sont présentes sur un téléphone portable et le document 4 illustre les modes de transmission du virus de la grippe. Bactéries et virus sont potentiellement pathogènes : limiter leur propagation permet de prendre soin de soi et des autres.

Nous touchons de nombreux objets potentiellement porteurs de micro-organismes pathogènes comme notre portable qui abrite plus de 7 000 types de bactéries et que nous touchons en moyenne toutes les 10 minutes.

Certains micro-organismes présents sur un portable comme les salmonelles ou les staphylocoques dorés sont pathogènes et peuvent être transférés sur nos mains. Se laver les mains permet d'éliminer ces micro-organismes pathogènes et donc de nous protéger d'une infection.

D'après le document 4, la transmission des virus entre deux humains peut se faire par les mains. Les laver et éliminer les micro-organismes pathogènes présents permet de protéger les autres quand nous les touchons car il n'y aura plus de transmission.

« se laver les mains, c'est prendre soin de soi et des autres », car en nous lavant les mains, nous nous protégeons, mais nous protégeons aussi les autres de risques de maladies en éliminant les micro-organismes pathogènes.

4. En comparant les schémas du devenir de la plaie avec et sans traitement antiseptique, on peut montrer l'importance de celui-ci et les conséquences possibles si on ne désinfecte pas une plaie.

Sans désinfection, il y a :

tout d'abord multiplication des bactéries car elles ne sont pas supprimées par l'antiseptique ;

puis migration des phagocytes (cellules immunitaires) du sang vers la plaie, ce qui entraîne un gonflement au niveau de la plaie et l'apparition de pus. Il y a alors mise en œuvre de la réaction immunitaire inflammatoire.

5. Les bons gestes à adopter pour soigner une plaie sont, dans l'ordre :

nettoyer la plaie à l'eau pour enlever une partie des micro-organismes et des saletés potentielles ;

nettoyer la plaie avec un antiseptique afin de détruire les micro-­organismes restants ou limiter leur développement ;

recouvrir la plaie d'un pansement afin de limiter les contacts avec l'environnement et de potentielles entrées de nouveaux micro-­organismes au niveau de la plaie.

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner