Les OGM

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 1re L - 1re ES | Thème(s) : Qualité et innocuité des aliments : le contenu de nos assiettes
Type : Partie 3 | Année : 2011 | Académie : Inédit
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet & Corrigé
 
Les OGM

Nourrir l’humanité

SVT

sci1_1100_00_38C

Sujet inédit

Nourrir l’humanité • 6 points

Document

La fabrication d’un OGM (d’après Le Monde)


Le tableau évoque le mécanisme de fabrication d’un OGM (Organisme génétiquement modifié) à visée agronomique, le maïs Bt, qui est rendu résistant à un insecte ravageur des cultures, la pyrale, grâce à ­l’introduction d’un gène lui permettant de fabriquer son propre insecticide.

À gauche du tableau sont énumérés les bénéfices attendus mais aussi les risques potentiels sur l’environnement de ce type de produit.

Chaque série d’affirmations comporte une ou plusieurs réponses exactes. Indiquez les affirmations exactes et corrigez celles qui sont inexactes.

>1. Pour fabriquer le maïs Bt :

a) on se sert d’un gène provenant d’une agrobactérie.

b) on se sert d’un gène provenant d’une bactérie « classique ».

c) on se sert d’un gène provenant du maïs.

d) le gène est introduit directement dans le plant de maïs.

e) on se sert obligatoirement d’une agrobactérie pour insérer le gène dans le maïs.

>2. À propos du maïs Bt :

a) c’est un maïs génétiquement modifié produisant un insecticide.

b) c’est un maïs génétiquement modifié produisant un herbicide.

c) c’est un maïs obtenu par croisement qui produit naturellement un insecticide.

d) c’est un maïs qui produit un insecticide « universel » (contre tous les insectes).

>3. Les OGM en agronomie :

a) inquiètent car « on ne sait pas trop ce qu’il y a dedans ».

b) inquiètent car ils pourraient donner une apparition de plantes résistantes à un herbicide.

c) inquiètent car ils pourraient donner une apparition d’insectes résistants à un insecticide.

d) ne posent aucun problème pour la santé de l’Homme et les champs OGM ne peuvent « contaminer » les champs environnants.

  • Gardez toujours en tête qu’une affirmation au moins est correcte. Il peut être bon de chercher en premier la ou les affirmations correctes (il ne peut y avoir d’ambiguïté).
  • Une lecture attentive de chaque affirmation est nécessaire car une affirmation peut être globalement juste mais contenir une erreur ponctuelle. C’est le cas par exemple de la réponse > 1. e) : on peut se servir d’une agrobactérie mais ce n’est pas la seule possibilité.
  • Pour les phrases dans lesquelles une partie de l’affirmation est juste et l’autre partie inexacte : repérer d’abord ce qui est juste puis rectifier ensuite ce qui est faux.
Corrigé

>1. L’affirmation b) est vraie. Les affirmations a), b), c) et d) sont fausses.

a) et c) L’agrobactérie peut être une voie de passage pour « infecter » la plante et ainsi lui introduire le gène étranger. Évidemment, le gène ne vient pas du maïs lui-même : sinon il n’apporterait pas une nouvelle propriété.

d) Le gène est auparavant introduit dans un plasmide, un ADN circulaire.

e) Non, on peut aussi bombarder l’ADN grâce à un canon sur des cellules de maïs.

>2. L’affirmation a) est vraie. Les affirmations b), c) et d) sont fausses.

b) Non, il s’agit d’un insecticide.

c) Non, il n’est pas issu de croisement et ne produit pas naturellement l’insecticide ; cela est dû à une manipulation génétique.

d) L’insecticide produit n’est pas universel : il agit spécifiquement contre la pyrale.

>3. Les affirmations b) et c) sont vraies. Les affirmations a) et d) sont fausses.

a) On sait bien ce qu’ils ont de différent : ils ont une propriété nouvelle donnée par un gène venant d’un autre organisme.

d) D’après le document, il pourrait y avoir risque de toxicité pour l’Homme, et une dissémination par le biais des graines et du pollen.