Les travailleurs transfrontaliers

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 3e | Thème(s) : La France et l’Union européenne
Année : 2017 | Académie : Sujet zéro

30

hge3_1700_14_01C

Sujet zéro • Série professionnelle

analyser des documents • 20 points

Les travailleurs transfrontaliers

document 1 Les flux de travailleurs transfrontaliers

hge3_1700_14_01C_01

D’après « Cahiers de la Mission opérationnelle transfrontalière », L’observation des territoires transfrontaliers, n° 9, 15 mars 2014, p. 5.

document 2 Charlotte, travailleuse transfrontalière

Charlotte, 26 ans, […] est intérimaire chez Popelier, une biscuiterie à Wervik (Belgique) depuis un an. « Il n’y a pas de travail là où j’habite, à La Gorgue (France). J’avais le choix entre faire 40 km pour aller travailler en France ou en Belgique ». C’est la fiche de paie qui a fait la différence. En France, Charlotte gagnait le Smic1, en Belgique, son salaire avoisine les 1 600 euros, impôts déduits. « Aujourd’hui, je n’attends qu’une chose : être embauchée. » Charlotte est française, comme un employé sur deux dans l’entreprise. […] Chez Popelier, la moyenne d’âge est de 28 ans. […] Griet Popelier pensait que les Français allaient bouder ses offres. Or, les Français sont toujours aussi nombreux à candidater, que ce soit à l’emballage ou à la boulangerie.

E. Bartolic, « Sur les traces de ces métropolitains qui travaillent en Belgique »,

La Voix du Nord, 28 février 2014.

1. Smic : salaire minimum interprofessionnel de croissance, salaire minimum légal que le salarié doit percevoir en France, environ 1 140 euros.

Document 1

1. Quel est le sujet de la carte ?

2. Qu’est-ce qu’un travailleur transfrontalier ?

3. Après avoir observé les flux représentés sur le document, recopiez la phrase qui convient :

Phrase 1

Les personnes résidant en France qui travaillent à l’étranger sont plus nombreuses que les personnes résidant à l’étranger qui travaillent en France.

Phrase 2

Il y a autant de personnes résidant en France qui travaillent à l’étranger que de personnes résidant à l’étranger qui travaillent en France.

Phrase 3

Les personnes résidant en France qui travaillent à l’étranger sont moins nombreuses que les personnes résidant à l’étranger qui travaillent en France.

Document 2

4. Identifiez la raison pour laquelle Charlotte a choisi de travailler en Belgique.

Documents 1 et 2

5. À partir de ces documents ou de vos connaissances, complétez le tableau suivant :

Deux pays appartenant à l’Union européenne et qui ont une région transfrontalière commune

Un avantage pour les personnes qui vivent dans une région transfrontalière

 

 

Les clés du sujet

Comprendre les documents

Le document 1 est une carte qui représente les flux annuels de travailleurs transfrontaliers. Les flèches vertes indiquent les Français qui vont travailler à l’étranger, dans les pays frontaliers et les flèches rouges, les étrangers qui viennent travailler en France.

Le document 2 est extrait d’un article du quotidien La Voix du Nord. Une travailleuse transfrontalière, Charlotte, y témoigne de son quotidien.

Répondre aux questions

 1. Pour répondre, observe le titre de la carte. Tu peux développer en utilisant la légende.

 2. Va au plus rapide : la définition est donnée en haut de la carte.

 3. Il te faut estimer le nombre de travailleurs qui franchissent la frontière : les flèches vertes sont-elles plus nombreuses et plus grosses que les flèches rouges ?

 5. Tu peux reprendre l’exemple utilisé dans le document 2. Attention, le document 1 intègre la Suisse, mais celle-ci n’est pas membre de l’Union européenne : il faudra donc éviter de mentionner ce pays dans tes réponses.

Corrigé

Corrigé

1. La carte représente les flux annuels de travailleurs transfrontaliers entre la France et les pays voisins. Sont indiqués l’importance des flux (taille des flèches) et leur direction (leur sens et leur couleur). La date des données n’est pas indiquée, mais la carte a été publiée dans L’observation des territoires transfrontaliers n° 9 de 2014.

2. Un travailleur transfrontalier, comme indiqué sur la carte, est « (une personne qui franchit) plusieurs fois par semaine la frontière pour rejoindre (son) lieu de travail. »

Gagne des points

Tu peux justifier : les flèches vertes sont de loin plus nombreuses et grosses que les flèches rouges.

3. « Les personnes résidant en France qui travaillent à l’étranger sont plus nombreuses que les personnes résidant à l’étranger qui travaillent en France. »

Info +

En Belgique, l’impôt est prélevé à la source. Le salaire perçu en fin de mois est donc net d’impôt.

4. Charlotte a choisi d’aller travailler en Belgique parce qu’« il n’y a pas de travail » près de son lieu de résidence en France, et surtout le salaire est bien plus élevé en Belgique : 1 600 € impôts déduits contre le Smic, soit 1 140 € avant impôts en France.

5.

Deux pays appartenant à l’Union européenne et qui ont une région transfrontalière commune

La France et la Belgique

Un avantage pour les personnes qui vivent dans une région transfrontalière

Davantage d’emplois et des salaires plus élevés dans le pays frontalier