Lutte contre les discriminations et justice sociale

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : Justice sociale et inégalités
Type : Mobilisation des connaissances | Année : 2015 | Académie : Nouvelle-Calédonie


Nouvelle-Calédonie • Novembre 2015

mobilisation des connaissances • 3 points

Lutte contre les discriminations et justice sociale

 Comment la lutte contre les discriminations contribue-t-elle à la justice sociale ?

Les clés du sujet

Définir les mots clés

La justice sociale est l’ensemble des principes définissant une juste répartition des ressources considérées comme essentielles par une société.

Une discrimination est une différence de traitement fondée sur un critère interdit par la loi (caractères physiques, appartenances, opinions…) dans des domaines tels que l’accès à l’emploi, au logement ou encore à l’éducation.

Structurer sa réponse

Il s’agit de montrer comment l’État lutte contre les discriminations de façon générale, puis d’évoquer le rôle des discriminations positives.

Corrigé

Corrigé

Introduction

Les discriminations à l’œuvre dans la société contemporaine sont contraires à la justice sociale. C’est pourquoi l’État cherche à les combattre.

Développement

L’État lutte contre les discriminations en s’appuyant sur la loi. Ainsi, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen énonce que « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ». Le préambule de la Constitution de 1947 précise que la loi garantit aux femmes des droits égaux à ceux des hommes et que l’accès à l’emploi doit être assuré quelles que soient ses origines, ses opinions ou ses croyances. Pour garantir cette égalité des droits, des institutions ont été mises en place, tel le Défenseur des droits. Les discriminations reconnues comme telles, par exemple en matière d’accès au logement ou à l’emploi, conduisent à des condamnations pénales de leurs auteurs ainsi qu’au dédommagement des victimes.

La lutte contre les discriminations peut s’appuyer sur des avantages particuliers accordés à des populations considérées comme discriminées. Ces discriminations positives, en France, s’exercent, par exemple, dans certaines grandes écoles réservant des places à des élèves ayant suivi leur scolarité dans des établissements situés dans des quartiers défavorisés. De même, l’État impose aux entreprises de vingt salariés ou plus l’embauche d’un quota de personnes en situation de handicap, victimes de discrimination à l’embauche, sous peine de verser des pénalités financières.

Conclusion

En combattant les discriminations par des mesures appropriées, l’État cherche à favoriser l’égalité des droits entre citoyens, essentielle à la justice sociale.