Mécanismes nerveux impliqués dans un mouvement volontaire

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : La communication nerveuse
Type : Restitution des connaissances | Année : 2017 | Académie : France métropolitaine

 

svtT_1706_07_00C

1

France métropolitaine • Juin 2017

restitution des connaissances • 8 points

Mécanismes nerveux impliqués dans un mouvement volontaire

Expliquez les mécanismes nerveux aboutissant à un mouvement volontaire, incluant le fonctionnement de la synapse neuromusculaire.

La réponse prendra la forme d’un texte illustré de schémas.

Les clés du sujet

Comprendre le sujet

Il s’agit d’un sujet global sur le mouvement involontaire. En effet, en dehors de la demande explicite sur le fonctionnement de la synapse neuro­musculaire, le libellé n’en fixe pas précisément les limites. Il est donc judicieux de mettre l’accent sur les notions essentielles.

Avant d’aborder les mécanismes nerveux de ce type de mouvement, il est nécessaire de préciser les éléments nerveux et musculaires mis en jeu ainsi que leurs connexions ; l’illustration par un schéma est indispensable. On peut se limiter à représenter un seul neurone de chaque type en précisant que des milliers de neurones et de fibres musculaires sont en réalité impliqués dans un mouvement volontaire.

Veillez à vous limiter aux caractéristiques essentielles des messages nerveux émis par les neurones : l’invariabilité du potentiel d’action et le codage en fréquence du message.

S’il vous est demandé de développer le fonctionnement de la synapse neuromusculaire, cela ne signifie pas pour autant passer entièrement sous silence le fonctionnement de la synapse interneuronique entre l’axone du neurone pyramidal et le motoneurone. En effet, cela permet d’introduire la conversion du message nerveux électrique en message nerveux chimique. Mais il faut le faire succinctement, puisque les caractéristiques majeures du fonctionnement synaptique se retrouvent dans le fonctionnement de la synapse neuromusculaire. Là encore, un schéma est nécessaire.

Mobiliser ses connaissances

L’exploration du cortex cérébral permet de découvrir les aires motrices spécialisées à l’origine des mouvements volontaires.

Les messages nerveux moteurs qui partent du cerveau cheminent par des faisceaux de neurones qui descendent dans la moelle épinière jusqu’aux motoneurones.