Mondialisation et firmes transnationales

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ST2S | Thème(s) : Mondialisation et firmes transnationales

Sujet de type Bac

A. Analyser une carte

Origine géographique des 500 plus grandes entreprises transnationales en 2013

Geo_05_04_stdi

Source : Fortune Global 500, 2010.

1. De quels États sont originaires les principales firmes transnationales ? De quel type d’États s’agit-il ?

2. Comment expliquez-vous cela ?

3. Quels autres États sont représentés sur cette carte ?

4. Comment évolue l’implantation de ces firmes transnationales ?

B. Analyser un tableau de chiffres

L’évolution du trafic maritime international (en millions de tonnes)

PB_9782216129331_T_ST2S_05_Hist_Geo_Tab_1

Source : Cnuced, Étude sur les transports maritimes, 2013

1. Quelle est l’évolution globale des échanges maritimes depuis 1970 ? Comment expliquez-vous cette évolution ?

2. Quels produits transporte-t-on par mer ? Dans quel type de bateaux ?

3. L’évolution du trafic maritime est-elle régulière ? Précisez votre réponse.

Corrigé

A. Analyser une carte

1. Trois groupes d’États rassemblent la plus grande partie des firmes transnationales : l’Europe de l’Ouest ou Union européenne avec la France (31), l’Allemagne (28), le Royaume-Uni (27) ; les États-Unis (120), le Japon (57), mais également l’Australie (8). Parmi ces multinationales, on peut citer Total, Renault, Vivendi, Vodafone, Deutsche Telecom, Volkswagen, BP, General Electric, Exxon, Ford, General Motors, Toyota, Honda. Ces États appartiennent à la Triade, constituée des régions les plus riches du monde.

2. Une multinationale, pour se constituer et se développer, a besoin d’une tradition industrielle, d’un esprit d’entreprise, de capitaux, de main-d’œuvre diversifiée, de budgets consacrés à la recherche-développement, de stratégies basées sur une bonne connaissance des lieux de production et des marchés. Seuls les pays riches ont les moyens de ces atouts.

3. Les autres États qui apparaissent sur cette carte sont les pays pétroliers (Arabie saoudite, Venezuela), enrichis par les revenus du pétrole, et les pays émergents dont certains BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du sud), auxquels il faut ajouter l’Asie du Sud-Est (Malaisie, Singapour, Brunei…), la Turquie, le Mexique. Tous ces États s’affirment actuellement sur la scène économique internationale.

4. Le nombre de multinationales des trois grands pôles de la Triade diminue alors que celui des États émergents augmente. L’augmentation du nombre de multinationales chinoises est spectaculaire.

B. Analyser un tableau de chiffres

1. Globalement, le trafic maritime a augmenté en volume depuis 1970 puisqu’il est passé de 2 605 millions de tonnes à 9 165 millions de tonnes en 2013. Il a donc été multiplié par 3,5.

Cette évolution est due à une augmentation de la production et de la demande mondiale dopée par les pays émergents, à la division internationale du travail et à la révolution des transports.

2. On transporte du pétrole par tanker, du gaz par méthanier (navires-citernes). On transporte également des produits en vrac (dont les cinq principaux sont le minerai de fer, le charbon, la bauxite, les phosphates et les céréales) par vraquiers et enfin les articles manufacturés et les biens de consommation conteneurisés par porte-conteneurs.

3. L’évolution n’est pas régulière : entre 1980 et 1990, les échanges de pétrole et de gaz reculent, ceux de marchandises solides ne progressent que très peu contrairement à ceux des vracs qui connaissent une envolée. Entre 2008 et 2009, on constate un net recul de ces échanges, tous produits confondus. Depuis cette date, s’établit une nette reprise.