Myopie, presbytie et procédé LASIK

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 1re L - 1re ES | Thème(s) : De l’œil au cerveau
Type : Partie 2 | Année : 2012 | Académie : Nouvelle-Calédonie
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet & Corrigé
 
Myopie, presbytie et procédé LASIK

Représentation visuelle

Physique-chimie

sci1_1211_11_01C

Nouvelle-Calédonie • Novembre 2012

Représentation visuelle • 6 points

Document 1

Une opération ordinaire

Nathalie a 28 ans. Elle est myope. Rien de bien méchant, le défaut est évalué à 3 dioptries à droite et 4 à gauche. Mais cela suffit pour la contraindre à porter des lunettes en permanence. Des lunettes qu’elle perd régulièrement, qui glissent sur le nez quand il fait chaud et qui réduisent son champ de vision. Les lentilles ? Elle ne les a supportées que quelques années. Il y a quelques mois, elle a entendu parler de chirurgie réfractive. Elle a pris rendez-vous. Après avoir rencontré le chirurgien qui l’a informée de tous les risques encourus et a enregistré tous les paramètres de l’œil de sa patiente dans l’appareil, c’est le grand jour. La cornée de Nathalie est suffisamment épaisse pour qu’elle puisse bénéficier de la récente technique du Lasik.

À 10 h, elle s’allonge sur la table d’opération. Le chirurgien a auparavant vérifié que les données de la patiente ont été enregistrées dans l’appareil. Il a testé la puissance du laser et la direction de son axe. Après avoir nettoyé le contour de l’œil avec une solution antiseptique, il l’anesthésie localement en instillant un collyre […]. Un anneau métallique est posé sur l’œil. Puis un microkératome (une sorte de rabot sophistiqué, contenant une lame très fine à usage unique) vient découper de manière automatisée une lamelle de cornée. L’appareil a ainsi réalisé une sorte de couvercle transparent, que le chirurgien ouvre pour laisser le champ libre au rayonnement laser qui va pouvoir travailler en profondeur. […] En moins d’une minute, la cornée est aplatie. […] Tout s’est bien passé, Nathalie est soulagée.

Dans 3 mois, sa vue sera complètement stabilisée. 80 à 90 % des opérations au Lasik se soldent par l’abandon de toute compensation optique.

Science et Vie, « L’œil et la vision », hors-série, septembre 2001.

Document 2

Deux visions différentes

Image 1


Image 2


Document 3

Autour de l’accommodation



Logiciel SEPHIO

On s’intéresse au problème de vision de Nathalie cité dans le document 1.

>1. Nathalie est myope.

En expliquant votre raisonnement, indiquez à quelle image du document 2 correspond sa vision.

>2. Le docteur ophtalmologue de Nathalie a prescrit des lunettes.

a) Décrivez le type de verres permettant de corriger ce défaut de vision. Précisez l’effet de ces lentilles sur le rayon lumineux.

b) En utilisant vos connaissances, écrivez la prescription du docteur qui soigne Nathalie.

>3. La chirurgie réfractive n’est pas adaptée aux cornées très fines. Explicitez ce constat.

>4. Dans 30 ans Nathalie sera confrontée à un autre défaut de l’œil. À l’aide du document 3, après avoir nommé ce défaut, expliquez pourquoi et comment sa vue sera modifiée.

Interpréter les questions

  • Les questions 1 et 2 portent sur le défaut de la vision qu’est la myopie.
  • La question 3 demande de raisonner à l’aide du document 1 pour expliquer l’impossibilité de subir le procédé Lasik par un patient à la cornée fine.
  • La question 4 porte sur la presbytie vue en classe.

Comprendre les documents

  • Le document 1 explique la situation de Nathalie et l’opération qu’elle doit subir.
  • Le document 2 représente la vision d’une personne myope et celle d’une personne hypermétrope.
  • Le document 3 comporte un schéma de l’œil ainsi qu’une courbe représentant la distance minimale d’accommodation en fonction de l’âge. Ce graphique indique la distance à partir de laquelle Nathalie ne pourra pas voir nettement de près selon son âge.

Organiser les réponses

  • Pour répondre à la question 1, vous devez réciter le cours sur la myopie et ses conséquences.
  • La question 2 fait appel à vos connaissances sur les verres correcteurs proposés dans le cas de la myopie. Pour proposer une ordonnance, vous pouvez faire une mise en forme ludique. Les vergences des verres sont données dans le document 1.
  • Rédigez la réponse à la question 3 en vous référant au document 1. Il faut mettre en exergue le fait que la cornée doit être découpée et qu’une épaisseur minimum est requise.
  • La question 4 demande une rédaction courte sur la presbytie. Le graphique du document 3 vous donne des informations à saisir et à restituer.
Corrigé

Questions

> 1. Nathalie est myope, elle ne voit donc pas nettement de loin mais arrive à voir nettement de près. C’est l’image 1 du document 2 qui correspond à la vision de Nathalie. Car l’heure sur la montre et le bras sont vus nettement mais le paysage au loin paraît flou.

>2.a) Les verres qui corrigent le défaut de vision de Nathalie sont divergents. L’image nette d’un objet lointain vu par l’œil de Nathalie se forme en avant de la rétine. Des verres divergents éloignent les rayons lumineux parallèles entrant dans l’œil. De cette manière, l’image nette se forme plus loin sur la rétine.

b)

Docteur Bonneuil

Ophtalmologue

Prescription pour Mme D. Nathalie

Œil gauche c = - 3,0 δ

Œil droit c = - 4,0 δ

> 3. La chirurgie réfractive consiste à découper une lamelle de cornée pour ouvrir l’œil et accéder à la partie interne pour aplatir la cornée à l’aide d’un laser. On constate que, si la cornée est fine avant l’intervention, enlever une partie de celle-ci sera beaucoup plus difficile et pourrait être insuffisant pour corriger une myopie avancée.

> 4. Dans 30 ans, Nathalie aura un autre défaut de vision appelé la presbytie. Un œil presbyte n’arrive plus à accommoder pour la vision de près. En effet, les muscles qui permettent au cristallin de se bomber pour une vision nette de près se relâchent, et l’image d’un objet vu de près devient floue.

D’après le document 3, Nathalie à 60 ans verra flou tout objet se trouvant à moins de 180 cm d’elle car son œil n’accommodera plus.