Obama: after a shooting

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES - Tle S - Tle ST2S - Tle STI2D - Tle STL - Tle STMG | Thème(s) : Lieux et formes du pouvoir - L'épreuve de compréhension orale
Type : Compréhension orale | Année : 2017 | Académie : Inédit

 

22

angT_1700_00_01C

Sujet d’oral • Lieux et formes de pouvoir

compréhension orale • Séries ES, S, technologiques

Obama: after a shooting

 Après trois écoutes du document, rédigez un compte rendu en français.

Ce document a été réalisé par le New York Times, le 18 juin 2015. Vous le trouverez à l'adresse suivante : https://www.youtube.com/watch?v=Eg0gXeWeywA

Vous pouvez également y accéder en tapant les mots clés « YouTube Obama gun violence New York Times » dans un moteur de recherche.

Script

I’ve had to make statements like this too many times. Communities like this have had to endure tragedies like this too many times. We don’t have all the facts, but we do know that once again, innocent people were killed in part because someone who wanted to inflict harm had no trouble getting their hands on a gun. Now is the time for mourning, and for healing. But let’s be clear. At some point, we as a country will have to reckon with the fact that this type of mass violence does not happen in other advanced countries. It doesn’t happen in other places with this kind of frequency. And it is in our power to do something about it. I say that recognizing the politics in this town foreclose a lot of those avenues right now. But it’d be wrong for us not to acknowledge it. And at some point it’s going to be important for American people to come to grips with it. And for us to be able to shift how we think about the issue of gun violence collectively.

Les clés du sujet

Le titre

Le titre nomme le locuteur, l’ancien président américain Barack Obama.

Il donne le contexte du discours : après une tuerie aux États-Unis (ici, à Charleston).

On peut s’attendre à ce qu’Obama donne une vision humaine, mais aussi politique, en rapport avec la culture des armes dans le pays.

Le port d’armes aux États-Unis fait de plus en plus débat, notamment sous la présidence d’Obama, qui a en vain cherché à réguler l’accès aux armes, regrettant après chaque tuerie de masse que celles-ci soient si simples à se procurer.

Pour en savoir plus : http://edition.cnn.com/2016/01/05/politics/obama-gun-control-evolution-e...

1re écoute

Indices

Il s’agit d’une conférence de presse du président Obama. Le ton du président est solennel, il semble peiné. On peut imaginer qu’après la tuerie annoncée par le titre, il va exprimer sa tristesse et tirer des conclusions quant à ce qui doit changer dans le pays afin d’éviter que cela ne se reproduise.

Mots clés à repérer

too many times (répété); tragedies; innocent people; killed; no trouble; gun; clear; mass violence; advanced countries; it doesn’t happen; politics; wrong; shift; the issue of gun violence.

Déductions

Ces tueries arrivent trop souvent (too many times) et constituent des tragédies (tragedies).

C’est le problème global de la violence par arme à feu (the issue of gun violence, mass violence) qui est ici en question, car elle vise des personnes innocentes (innocent people).

Obama souligne que ce phénomène est propre aux États-Unis (it doesn’t happen in other advanced countries). Il faut donc probablement modifier (shift) la politique du pays dans ce domaine.

Cela semble en particulier provenir de la facilité à acquérir une arme (no trouble).

2e et 3e écoutes

Mots et phrases clés par thème

Concernant les faits : we don’t have all the facts; innocent people were killed; no trouble getting their hands on a gun.

Sur les réactions face à la tuerie : once again; too many times; now is the time for mourning; we as a country; this type of violence doesn’t happen in other advanced countries; with this kind of frequency; it is in our power to do something; important to come to grips with it; to shift how we think about the issue of gun violence collectively.

Attention aux faux-amis : harm (le mal – ne pas confondre avec arm, une arme) ; mourning (le deuil – ne pas confondre avec morning, le matin) ; foreclose those avenues (empêcher ces pistes de réflexions – ne pas confondre avec close, fermer, et avenue, avenue).

Déductions

Peu de choses sont dites sur les faits (we don’t have all the facts), mais plusieurs innocents ont été tués (innocent people were killed) et le meurtrier n’a rencontré aucun problème pour acquérir une arme.

Obama regrette amèrement la répétition de ces actes de violence (once again, too many times, with this kind of frequency) et constate que ce problème est typiquement américain. En tant que chef d’État, il estime qu’il est de son pouvoir de faire quelque chose (it is in our power to do something), mais reconnaît qu’il y a dans le pays des obstacles (foreclose those avenues), d’où la nécessité pour la nation de changer son point de vue sur la question (to shift […] collectively).