Opération de la cataracte

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 1re L - 1re ES | Thème(s) : La formation des images. La couleur des objets
Type : Partie 1 | Année : 2012 | Académie : Amérique du Sud
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet & Corrigé
 
Opération de la cataracte

Représentation visuelle

Thèmes communs

sci1_1211_03_00C

Amérique du Sud • Novembre 2012

Représentation visuelle • 8 points

« Monet, peintre impressionniste, aimait peindre des séries d’un même motif ; ainsi il a peint plus de vingt fois le pont Japonais à Giverny. Ces tableaux révèlent l’accentuation du jaunissement et la dégradation des formes1. »

Dossier Pour la science, avril 2000

1 Le jaunissement et la dégradation des formes sont dus à la cataracte de Monet.


Le Bassin aux nymphéas, 1899 (sans cataracte)


Le Bassin aux nymphéas, 1922 (avec cataracte)

En 1899, Monet peint le Bassin aux nymphéas avant que n’apparaisse sa cataracte (figure de gauche). Ce tableau a une dominante bleu-vert.

En 1922, Monet peint le même bassin (figure de droite). Ce tableau a une dominante jaune et des formes imprécises, qui indiquent qu’une cataracte s’est développée chez le peintre et que la nature est désormais vue avec un filtre jaune dans l’œil.

Document 1

Vieillissement du cristallin et défauts visuels

Quand le cristallin vieillit et jaunit, il absorbe les rayonnements inférieurs à 510 nm : le spectre ci-dessous (à droite) est amputé de sa partie gauche. La composante droite (les bleus) est éliminée. De plus, le cristallin devient opaque, ce qui entraîne une vision dégradée des formes.

a. Spectre de la vision 
normale


b. Spectre de la vision avec cataracte


Document 2

Absorption des radiations lumineuses par les cônes rétiniens

Graphique représentant, au niveau de la rétine, le pourcentage d’absorption de la lumière par les cônes en fonction de la longueur d’onde chez un individu non atteint de cataracte. On obtient le même graphique chez un individu après une opération de la cataracte.



Document 3

La cataracte

a. L’œil et la formation d’une image


b. Opération de la cataracte

Dans la plupart des cas, la cataracte est traitée par une intervention chirurgicale sous anesthésie locale au bloc opératoire. L’opération consiste à retirer le cristallin devenu opaque et à le remplacer par un cristallin artificiel, un implant synthétique transparent qui permettra de retrouver une vision claire.

Lors de l’intervention, l’implant monofocal posé est réalisé dans un matériau souple comme l’acrylique ou la silicone. Il est choisi en fonction de mesures réalisées sur l’œil avant l’opération et il conservera sa forme et sa taille après implantation. Son rôle consiste en la restauration de la vision de loin mais l’accommodation n’est plus possible.

> Supposez que Claude Monet soit un peintre actuel.

En vous aidant des documents et de vos connaissances, développez une argumentation pour lui montrer que ses défauts visuels sont liés à une cataracte et non à un problème de rétine. Expliquez-lui également comment l’opération peut lui permettre de retrouver une vision nette, de loin et en couleur, mais qu’il lui faudra porter des lunettes pour la vision de près.

Vous développerez votre argumentation en vous appuyant sur les documents et vos connaissances personnelles (qui intégreront entre autres les connaissances acquises dans différents champs disciplinaires).

Interpréter les questions

Vous devez convaincre un peintre atteint d’une cataracte de se faire opérer. Il faut utiliser tous les documents.

Comprendre les documents

  • Les deux tableaux montrent clairement la détérioration de la vue du peintre : il voit jaune. Ceci est confirmé par les spectres du document 1 (les couleurs froides ne sont plus perçues).
  • Le document 2 démontre que la vision des couleurs est intacte si les rayons peuvent pénétrer dans l’œil, ce qui n’est pas le cas avec une cataracte.
  • Le document 3 permet de démontrer pourquoi un œil opéré après cataracte ne peut plus accomoder.

Organiser les réponses

  • Respectez la forme : adressez-vous à Monet en vous glissant dans la peau d’un médecin ophtalmologue. Il faut lui expliquer quelle partie de son œil est atteinte et comment.
  • Argumentez en vous appuyant sur les documents 1 et 2 pour lui expliquer pourquoi certaines longueurs d’ondes ne sont plus perçues. Il faut démontrer à l’aide du document 2 que la rétine est intacte et que la vision des couleurs est encore possible si le peintre accepte de se faire opérer (argument clé pour un peintre impressionniste).
  • Il faut expliquer ensuite l’opération et la nécessité du port de verres correcteurs : le cristallin sera remplacé par un implant souple incapable d’accommoder. Décrivez l’accommodation par un œil normal et précisez pourquoi l’implant ne peut plus effectuer cette opération lors d’une vision de près.
  • Concluez sur le fait que le monde ne sera plus privé de ses chefs-d’œuvre !
Corrigé

Bonjour monsieur Monet, entrez s’il vous plaît, j’ai les résultats de vos analyses optiques et quelques explications à vous donner.

Tout d’abord, les résultats montrent que vous êtes atteint de cataracte. En effet, en vieillissant, le cristallin de certaines personnes jaunit et se comporte comme un filtre en présence de la lumière. Ce filtre absorbe, dans la lumière blanche, les radiations de longueurs d’ondes inférieures à 510 nm et ne laisse plus passer que des radiations jaunes et rouges. Monsieur, nous ne voyons plus les superbes nuances bleues, vertes et violettes de vos Bassins aux nymphéas, depuis que vous avez la cataracte. Autre effet : le cristallin devient opaque et dégrade votre vision des formes ; sans doute ceci explique-t-il l’imprécision des lignes de vos dessins.

Vous pouvez recouvrer votre vision des couleurs en acceptant de faire opérer votre cristallin.

Cette opération consiste à retirer votre cristallin et à le remplacer par un implant synthétique et transparent. Premièrement, vous retrouverez une vision claire car les rayons pénétreront à nouveau dans l’œil. En outre, en enlevant le filtre jaune que constitue votre cristallin atteint, l’opération permettra à toutes les radiations lumineuses d’atteindre votre rétine qui, elle, est intacte. Les photorécepteurs rétiniens sensibles aux couleurs, les cônes, fonctionnent normalement : le pourcentage d’absorption de la lumière par les cônes chez un patient atteint de cataracte est le même que chez un individu dont l’œil est sain.

Le seul inconvénient de ce nouveau cristallin, c’est qu’il n’est pas suffisamment souple pour que l’œil accommode. Un œil normal voit les objets nettement de loin mais il accommode pour les voir de près : le cristallin se bombe pour ramener l’image sur la rétine. L’implant utilisé dans l’opération de la cataracte ne peut pas se bomber. Mais il y a une solution simple : le port de lunettes. En effet, des verres convergents peuvent résoudre ce problème d’accommodation.

Monsieur, vous avez tout à gagner à accepter cette opération : la précision des formes, les couleurs… Nous, nous retrouverons vos magnifiques tableaux qui illumineront à nouveau les salles d’expositions et les musées.