Organisation et aspects 
de la physiologie des plantes

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Génétique et évolution
Type : Restitution des connaissances | Année : 2012 | Académie : Inédit
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet
 
Organisation et aspects
de la physiologie des plantes

Génétique et évolution

Corrigé

17

Ens. spécifique

svtT_1200_00_24C

Sujet inédit

restitution des connaissances • 8 points

> Indiquez, pour chacun des items, la proposition exacte.

Document 1

Divers aspects des stomates



Document 2

Diagramme floral de la fleur de tomate


Document 3

Caractéristiques de la fleur de tomate

Les étamines forment un tube à l’intérieur duquel se trouvent le style et les stigmates du pistil. Pour voir ce dernier, il faut donc enlever les étamines.


Document 4

Une tomate en coupe


1. Le passage des stomates de la forme A à la forme B (document 1) :

a) entraîne une diminution de la transpiration.

b) provoque une augmentation de la photosynthèse.

c) n’affecte pas la croissance de la plante.

d) s’observe en période humide.

2. La fleur de tomate :

a) possède 5 sépales soudés entre eux.

b) a des étamines libres.

c) possède un pistil formé d’un seul carpelle.

d) est telle que la pollinisation est obligatoirement croisée.

3. L’organe schématisé sur le document 4 :

a) est un fruit.

b) provient du développement d’un ovule.

c) ne contient aucun élément jouant un rôle dans la reproduction.

d) sera suivi par une fécondation.

4. Les éléments des tissus conducteurs des plantes :

a) sont tous conducteurs de la sève brute.

b) sont tous des vaisseaux dont la paroi est renforcée par de la lignine.

c) sont présents dans les racines, les tiges et les feuilles.

d) sont tous des tubes constitués par des files de cellules mortes réduites à leur paroi.

5. Considérons une plante dont certains pieds possèdent uniquement des fleurs à étamines sans pistil alors que d’autres pieds n’ont que des fleurs à pistil sans étamines. D’une telle plante, on peut dire :

a) que tous les pieds peuvent avoir des fruits.

b) qu’il peut y avoir une autopollinisation.

c) que la fécondation n’a lieu que sur certains pieds.

d) que chaque pied est bisexué.

6. Chez les plantes à fleurs :

a) l’ovule est le gamète femelle.

b) le grain de pollen est le gamète mâle.

c) la fécondation a lieu sur le stigmate du pistil.

d) les graines appartiennent à une autre génération que le fruit qui les contient.

7. Les feuilles des plantes :

a) ne comprennent que des cellules autotrophes.

b) rejettent constamment du dioxygène dans l’atmosphère.

c) exportent les matières organiques résultant de leur photosynthèse uniquement vers l’appareil souterrain.

d) ont une atmosphère interne qui réalise une surface d’échanges considérable avec leurs cellules.

8. La collaboration animal – plante :

a) n’intervient que dans la pollinisation des plantes.

b) peut être le résultat d’une coévolution.

c) n’existe qu’avec les insectes.

d) est indispensable à la pollinisation de toutes les plantes.

Comprendre le sujet

  • Il s’agit d’un ensemble qui fait appel à vos connaissances sur l’organisation de la plante et sa physiologie.
  • Avoir en tête la notion de « cellules sources », cellules chlorophylliennes et « cellules puits », toutes les cellules non chlorophylliennes de la plante et les relations entre source et puits par les systèmes conducteurs.
  • Penser au double rôle des stomates : siège de la transpiration (moteur de la circulation de la sève brute) et lieu de pénétration du CO2 nécessaire à la photosynthèse.
  • Maîtriser la lecture d’un diagramme floral, quel que soit le mode de représentation.
  • Être capable de préciser les modalités de la fécondation chez les plantes et le devenir des différentes parties de la fleur après celle-ci.

Mobiliser ses connaissances

  • Des systèmes conducteurs permettent les circulations de matières dans la plante, notamment entre systèmes aérien et souterrain.
  • La plante possède des structures et des mécanismes de défense contre les agressions du milieu.
  • L’organisation florale et le fonctionnement de la fleur permettent le rapprochement des gamètes entre plantes fixées.
  • À l’issue de la fécondation, la fleur se transforme en un fruit contenant des graines.
Corrigé

1.a)Exact.

b)Faux. Elle diminue en raison d’une moindre entrée de CO2.

c)Faux. La diminution des synthèses photosynthétiques retentit sur la croissance de la plante.

d)Faux. La fermeture des stomates a lieu en période de sécheresse et limite la perte d’eau.

2.a)Vrai.

b)Faux. Elles sont soudées aux pétales.

c)Faux.

d)Faux. Le pistil étant masqué par les étamines, le pollen étranger ne peut atteindre les stigmates.

3.a)Vrai.

b)Faux. Il provient du développement de l’ovaire.

c)Faux. Il contient des graines qui possèdent chacune un embryon de plante provenant du développement d’une cellule œuf.

d)Faux. Sa mise en place fait suite à une fécondation.

4. La réponse exacte est la c).

Les autres propositions sont fausses car seuls les vaisseaux du xylème transportant la sève brute ont leurs parois renforcées par de la lignine et sont des cellules mortes.

5. La proposition exacte est la c).

Les autres propositions sont fausses. En effet, les pieds qui n’ont que des fleurs à étamines ne peuvent avoir de fruits, la pollinisation est obligatoirement croisée car chaque pied est unisexué.

6. La proposition exacte est la d).

Les autres propositions sont fausses car l’ovule n’est pas le gamète femelle mais contient le gamète femelle. De même, le grain de pollen et le tube pollinique provenant de sa germination contient le noyau du gamète mâle. Enfin, la fécondation a lieu dans l’ovule.

7. La proposition exacte est la d).

Les autres sont fausses car la feuille comprend les cellules des tissus conducteurs qui ne sont pas autotrophes, ne rejette du dioxygène qu’à la lumière et exporte aussi des matières organiques vers des organes aériens (fruits avec leurs graines, par exemple).

8. La proposition exacte est la b).

Les autres réponses sont fausses car la collaboration animal – plante joue aussi dans la dissémination des graines, fait intervenir des oiseaux et des mammifères (dans la dissémination des graines) et il y a des plantes dont la pollinisation est assurée par le vent.