Orphée invite Eurydice à renaître en célébrant la vie

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 1re ES - 1re S | Thème(s) : Écriture poétique et quête du sens
Type : Ecriture d'invention | Année : 2017 | Académie : Asie

POÉSIE

Poète inspiré ? Poète qui inspire ? • Invention

12

fra1_1706_05_03C

Asie • Juin 2017

Séries ES, S • 16 points

Poète inspiré ? Poète qui inspire ?

Écriture d’invention

Ayant obtenu de ramener Eurydice des Enfers, Orphée, dans un élan d’enthousiasme, la prend par la main. Joignant la parole au geste, il l’invite à renaître en célébrant la vie.

En vous inspirant des documents du corpus, vous écrirez, sous la forme d’un texte poétique en prose, les paroles ­qu’Orphée adresse à Eurydice.

Le candidat peut s’appuyer sur les textes du corpus.

Les clés du sujet

Comprendre le sujet

Genre : « texte poétique » poésie. Mais « en prose ».

Sujet : « la vie ».

Type de texte : « célébrant » implique un éloge texte argumentatif.

Registre : non explicitement précisé.

Point de vue : celui d’Orphée, poète inspiré, amoureux et sensible.

Situation d’énonciation : qui ? Orphée ; à qui ? Eurydice ; quand ? au moment où les dieux ont permis à Orphée de ramener Eurydice des Enfers ; où ? sur le chemin de retour à la lumière terrestre.

Niveau de langue : soutenu (Orphée est un poète).

Caractéristiques du texte à produire définies à partir de la consigne :

Poème en prose (genre) qui argumente sur (type de texte) la (conception de la) vie (thème), lyrique ? épique ? didactique ? (registres), poétique, enthousiaste (adjectifs) pour célébrer la vie (buts).

Chercher des idées

Contraintes de fond

Le locuteur : Orphée. Respectez les données de la légende. Tirez aussi parti du poème de Jean Mambrino (texte D) et du tableau qui figure dans le corpus (document E).

« célébrer » signifie : honorer, faire l’éloge de, glorifier, chanter. Le mot a une connotation religieuse et musicale. Cela suggère un registre lyrique.

La thèse soutenue par Orphée : il faut profiter de la vie (le carpe diem des Épicuriens). Pour trouver des idées, vous pouvez aussi commencer les phrases par : Pour profiter de la vie, il faut…

Évitez les anachronismes. Respectez le contexte de l’Antiquité.

Contraintes de forme

Attention : « poème en prose » ; si vous composez un poème en vers, vous serez pénalisé, même si c’est une écriture plus difficile que la prose.

« texte poétique »/« enthousiasme » : enthousiasme signifie au sens propre « inspiration divine » (délire sacré qui saisit l’interprète de la divinité ; exaltation du poète sous l’effet de l’inspiration).

La poésie implique l’usage d’images frappantes (métaphores, personnifications, allégories…), d’exclamations (interjections), de phrases amples (avec anaphores, répétitions, accumulations…), d’hyperboles, de notations sensorielles, du vocabulaire affectif des émotions, de mots mélioratifs ou péjoratifs marqués subjectivement.

« l’invite à… » : Orphée donne une « leçon de vie » à Eurydice ; le ton peut être didactique et implique des conseils ou des ordres nuancés ; utilisez l’impératif, des expressions qui expriment l’obligation (« il faut, tu dois »…), des questions rhétoriques, le présent de vérité générale…

Les choix à faire

La teneur des propos d’Orphée : ils tournent autour du dernier mot d’Orphée dans le texte D « Vis » et du mot « vivre » de la consigne : le poète Orphée fait comprendre à sa femme ce que signifie « vivre ».

La conception de la « vie » selon Orphée : mettre en relief la beauté du monde (nature, êtres vivants…).

On doit sentir l’amour d’Orphée pour Eurydice (apostrophes affectives).

Tirez parti de la présence de la « lyre », objet emblématique d’Orphée.