Pensez-vous qu’au théâtre le rire soit compatible avec le traitement de sujets graves et profonds ?

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : 1re ST2S - 1re STI2D - 1re STL - 1re STMG | Thème(s) : Le théâtre, texte et représentation
Type : Dissertation | Année : 2016 | Académie : France métropolitaine

 

Dissertation

Pensez-vous qu’au théâtre le rire soit compatible avec le traitement de sujets graves et profonds ?

Vous appuierez votre développement sur les textes du corpus, sur les textes étudiés pendant l’année et sur vos lectures personnelles, ainsi que sur votre expérience de spectateur.

 

Les clés du sujet

Comprendre le sujet

« compatible » signifie « conciliable, qui s’accorde avec, qui convient à ».

Le présupposé du sujet est : Le rire au théâtre est adapté, efficace pour aborder des sujets sérieux.

La forme interrogative « Pensez-vous » permet une discussion de ce présupposé.

Reformulez la problématique : Au théâtre, peut-on faire rire de sujets sérieux et graves ?

Chercher des idées

Définissez d’abord ce que l’on entend par « sujets sérieux et profonds » : problèmes existentiels (vie/mort, absurdité de la vie, fatalité, maladie…) ; enjeux sociaux et politiques (abus de pouvoir, injustice, guerre, religion…) ; problèmes sentimentaux (amour non partagé, différence de statut social…).

Subdivisez la problématique en sous-questions. Quel peut être l’intérêt du rire au théâtre pour parler d’un sujet grave ? D’où vient l’efficacité du rire/comique/humour au théâtre pour traiter de sujets graves ? Quels inconvénients peut présenter le rire au théâtre quand il aborde des sujets sérieux ? N’y a-t-il pas des limites au rire ?…

Choisissez les sous-questions qui pourraient être le titre d’une partie de votre devoir.

Faites-vous une liste de pièces comiques qui abordent des sujets sérieux.

Comme vous aurez souvent à faire référence aux notions, constituez une réserve de mots :

« rire » : ridicule, dérision, sourire, comique, humour/humoristique, plaisant, amusant…

« sérieux » : profond, grave, dramatique, critique, tragique, cruel, triste, pénible…