Peut-on être libre sans s’imposer une discipline ?

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : La liberté
Type : Dissertation | Année : 2018 | Académie : France métropolitaine


France métropolitaine • Septembre 2018

dissertation • Série ES

Peut-on être libre sans s’imposer une discipline ?

Les clés du sujet

Définir les termes du sujet

Peut-on… sans…

Le sujet présuppose une compatibilité de la liberté et de la discipline : la question est plus précisément de savoir si la discipline rend possible la liberté.

Être libre

La liberté peut se définir au sens psychologique comme un pouvoir intérieur de se déterminer par soi-même, indépendamment de toute contrainte. On distingue cependant le libre-arbitre, simple capacité à faire des choix sans y être contraint, de l’autonomie, du grec auto (soi-même) et nomos (la loi), comprise comme le pouvoir de déterminer par soi-même ses propres règles d’action. Mais la liberté se définit à l’origine en un sens politique : liber, en latin, désigne le statut de l’homme libre, c’est-à-dire du citoyen, défini par son pouvoir de participer à l’élaboration des lois.

S’imposer une discipline

La discipline désigne à la fois une règle de conduite et l’obéissance à cette règle. Elle se définit comme un ordre construit contre le désordre de la spontanéité, des pulsions, des passions. S’imposer une discipline renvoie donc à l’idée d’un travail sur soi, d’un effort visant à mettre en ordre et à maîtriser une spontanéité naturelle.

Dégager la problématique et construire le plan

La problématique

Le problème tient ici à la contradiction apparente entre une liberté pensée comme absence de contraintes et une discipline spontanément associée à la contrainte. Pourtant, est-il seulement possible d’être libre en s’abandonnant à nos penchants, à nos passions ? Peut-on être maître de soi en se soumettant au désordre de nos pulsions, ou faut-il au contraire leur imposer un ordre ? En ce sens, la discipline n’est-elle pas la condition de notre liberté ?

Le plan

Dans un premier temps, nous verrons qu’on peut être libre en dehors de toute discipline, de tout ordre et de toute mesure qui ne pourraient que limiter notre liberté. Pourtant, cette liberté sans règles est-elle seulement possible ? Nous verrons enfin que le fait de s’imposer à soi-même une discipline est bien la condition de possibilité de notre autonomie.

Éviter les erreurs

Il s’agit ici de savoir comment être libre, et ceci suppose un examen de la définition de la liberté comme licence, ou pouvoir de faire ce que l’on veut.