Peut-on être moral par intérêt ?

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle Générale | Thème(s) : Le devoir
Type : Dissertation | Année : 2020 | Académie : Inédit


Dissertation

Peut-on être moral par intérêt ?

4 heures

20 points

Intérêt du sujet • Si une vieille dame entre dans le bus et que je lui cède ma place, il s’agit d’une bonne action, faite contre mon intérêt immédiat qui aurait été de rester assis. Mais ne me suis-je pas levé en espérant sa reconnaissance, celle des autres voyageurs, ou simplement pour éviter de me faire rabrouer ?

 

 

Les clés du sujet

Définir les termes du sujet

Peut-on

« Peut-on ? » signifie ici « est-il possible ? » : la question est celle de la compatibilité de la morale et de l’intérêt.

Être moral

Au sens large, « être moral » signifie respecter les règles de vie et les valeurs propres à un groupe d’individus, se conformer à leurs mœurs. La philosophie morale développe une réflexion portant sur ce qui doit guider nos actions : ainsi, pour les morales eudémonistes, bien agir, c’est agir en vue d’être heureux, alors que des morales plus formelles définissent l’action morale comme une action faite par devoir.

Par intérêt

L’intérêt est ce qui nous avantage. Agir par intérêt, c’est agir parce que nous escomptons un profit de cette action. À cette action, dont la valeur tient à ce qu’elle nous apporte, s’oppose l’action désintéressée, dont la valeur est intrinsèque.

Dégager la problématique

phiT_2000_00_03C_01

Construire un plan

Tableau de 3 lignes, 2 colonnes ;Corps du tableau de 3 lignes ;Ligne 1 : 1. Une action morale ne peut pas être faite par intérêt; On ne peut pas être moral par intérêt car la morale est incompatible avec la logique égoïste de l’intérêt. Une action morale est une action désintéressée.; Ligne 2 : 2. L’action morale procure une satisfaction; Il est néanmoins possible de trouver un avantage à être moral : le fait de bien agir ne nous procure-t-il pas une forme de satisfaction ?; Ligne 3 : 3. On ne peut être moral que par souci de soi; Être moral n’est pas se sacrifier, mais au contraire se soucier de soi, c’est-à-dire veiller à vivre à la hauteur de nos potentialités.;