Pôle « Politiques et dispositifs de santé publique »

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ST2S | Thème(s) : Politiques et dispositifs de santé publique pour répondre aux besoins de santé

Exercice de type bac

Les politiques de promotion de l’activité physique et de lutte contre la sédentarité

Le bénéfice d’une pratique régulière d’activités physiques sur la santé est beaucoup plus large que la prévention du cancer, et influe notamment sur les maladies cardiovasculaires, le diabète, l’ostéoporose… Les actions concernant la promotion de l’activité physique ne se limitent donc pas à la lutte contre le cancer.

C’est dans ce contexte que les politiques de promotion de l’activité physique et de lutte contre la sédentarité se sont développées ces dernières années, tant au niveau international que national.

Au plan international, l’intérêt pour l’activité physique s’est accru suite à l’adoption par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en 2004 de la « Stratégie mondiale pour l’alimentation, l’activité physique et la santé », le but étant de promouvoir et de protéger la santé grâce à une alimentation saine et à l›exercice physique.

Dans ce cadre, l’OMS a publié en 2010 des recommandations mondiales en matière d’activité physique pour la santé visant à fournir aux décideurs politiques nationaux et régionaux des conseils pour promouvoir l’activité physique […].

Les plans nationaux

Plusieurs plans nationaux de santé publique ont parmi leurs objectifs de favoriser la pratique de l’activité physique, avec notamment la promotion des mobilités saines et actives (marche à pied, vélo…) :

– Programme national nutrition santé (PNNS 2011-2015) ;

– Plan obésité (2010-2013) ;

– Plan cancer (2009-2013) ;

– Plan national santé environnement (PNSE 2009-2013) […]

– Plan maladies chroniques (2007-2011) ;

– Plan bien vieillir […]

Ces plans interagissent les uns avec les autres de façon coordonnée pour un même objectif global de promotion et de développement de l’activité physique. Une des actions du Plan cancer vise par exemple l’information et la sensibilisation des élus sur le bénéfice santé de l’activité physique afin de les mobiliser pour accroître la pratique d’activités physiques de leur population.

Les campagnes et événements nationaux

Depuis le lancement du PNNS en 2001, différentes campagnes ont été menées pour la promotion de l’activité physique, avec par exemple, en 2004, « L’activité physique au quotidien protège votre santé » et en 2010 « Bouger 30 minutes par jour, c’est facile ! ». L’objectif de ces campagnes était de promouvoir auprès du grand public la recommandation du PNNS qui est de faire « au moins l’équivalent de 30 minutes de marche rapide par jour » et 1 heure pour les enfants. […]

Divers événements sont organisés chaque année au niveau local pour promouvoir l’activité physique :

– la semaine européenne de la mobilité « Bougez autrement », créée par la Commission européenne, a pour but de sensibiliser le grand public à l’utilisation de modes de déplacement favorisant les transports publics, le vélo, la marche […]

– les journées « Sport - Santé - Bien-être » organisées par le ministère chargé des sports […]

De nombreux outils d’information sont conçus et édités par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) par exemple :

– le document « La santé vient en bougeant », destiné à tous les publics, est un guide pratique proposant des conseils pouvant s›adapter à toutes les situations, à toutes les personnalités, à tous les modes de vie et à tous les âges ; […]

– un guide d’aide à l’action pour accompagner les professionnels du milieu scolaire, des collectivités locales, des associations ou des administrations qui souhaitent mettre en place des actions de promotion de l’activité physique chez l’enfant et l’adolescent en s’appuyant sur une stratégie efficace.

« Cancer et activité physique »,

Fiche repère, état des connaissances en date du 30 janvier 2012,

Institut national du Cancer, www.e-cancer.fr, consulté le 20 mai 2012.

Montrer que le développement de la pratique de l’activité physique et sportive est pris en compte dans les politiques de santé publique aux différents échelons territoriaux.

Corrigé

Introduction

L’activité physique ne se réduit pas à la seule pratique sportive, qu’elle soit de loisir ou de compétition. Elle intègre également l’activité physique pratique dans le cadre de la vie professionnelle et de la vie courante.

Annonce du plan

Les enjeux de santé publique attachés à l’activité physique sont nombreux et pris en compte dans les politiques de santé publique aux différents échelons territoriaux.

Développement

Tout d’abord, les politiques de promotion de l’activité physique et de lutte contre la sédentarité sont mises en œuvre au niveau international et national. Au plan international, l’adoption de la « Stratégie mondiale pour l’alimentation, l’activité physique et la santé », par l’OMS en 2004, a renforcé la promotion et la protection de la santé grâce à une alimentation saine et à l’exercice physique complétées par des recommandations mondiales publiées en 2010. Au niveau national, plusieurs plans mis en place dans une approche interdisciplinaire, visent à favoriser la pratique de l’activité physique, avec notamment la promotion des mobilités saines et actives. Depuis le lancement du PNNS en 2001, des campagnes et événements nationaux sont menés pour la promotion de l’activité physique avec des temps forts comme des journées européennes. Enfin, l’INPES a pour mission de concevoir et d’éditer de nombreux outils d’information à destination du grand public ou des professionnels.

Conclusion

La pratique régulière d’activités physiques est bénéfique à la santé et les actions concernant sa promotion touchent bien au-delà de la lutte contre les maladies comme le cancer. Les politiques visent ainsi la promotion de l’activité dans une approche globale.