Prescription médicale pour un joueur de tennis

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Quelques aspects de la réaction immunitaire
Type : Pratique du raisonnement scientifique 2 | Année : 2014 | Académie : France métropolitaine
Corpus Corpus 1
Prescription médicale pour un joueur de tennis

Quelques aspects de la réaction immunitaire

svtT_1409_07_06C

Ens. spécifique

34

France métropolitaine • Septembre 2014

pratique du raisonnement scientifique

Exercice 2 • 5 points 

Un joueur de tennis souffre de tennis-elbow (tendinite au coude) : les mouvements répétés de son coude lors des entraînements et des matchs ont généré des douleurs qui le gênent dans sa vie quotidienne.

Lorsque ses douleurs sont devenues trop fortes, il est allé consulter son médecin qui lui a prescrit un médicament anti-inflammatoire, ainsi qu’un médicament de protection de la paroi interne de l’estomac.

> À partir de l’exploitation des documents et de vos connaissances sur les mécanismes de la réaction inflammatoire, expliquez à ce joueur de tennis pourquoi son médecin lui a prescrit ces deux médicaments.

 DOCUMENT 1 Extrait de la notice d’un anti-inflammatoire

Veuillez lire attentivement l’intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament.

Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la lire à nouveau.

Si vous avez d’autres questions, adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien. Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez à personne d’autre. Vous risqueriez de lui causer du tort, même si cette personne présente les mêmes symptômes que vous.

Dans quel cas ce médicament est-il utilisé ?

Ce médicament est un anti-inflammatoire. Il est indiqué chez l’adulte et l’enfant à partir de 20 kg (soit environ à partir de 6 ans). Il est utilisé dans le traitement de fortes douleurs d’origine inflammatoire : douleurs articulaires, douleurs liées à des rhumatismes chroniques ou à un œdème (gonflement).

Quels sont les effets indésirables éventuels ?

Dans certains cas rares, il est possible que surviennent une hémorragie digestive, des troubles urinaires ou digestifs (douleurs stomacales et abdominales, vomissements, diarrhées ou troubles du transit intestinal).

 DOCUMENT 2 Cascade d’événements impliqués dans le tennis-elbow

 

Les prostaglandines sont des composés à action hormonale :

Les prostaglandines de type 1 agissent au niveau de l’estomac : elles stimulent la sécrétion d’un mucus ayant un effet protecteur sur sa paroi interne. Elles permettent aussi, en interaction avec d’autres composés, la coagulation du sang lors d’une lésion de vaisseaux sanguins. Lors d’une réaction inflammatoire, la production des prostaglandines de type 1 est importante. En l’absence de réaction inflammatoire, elles sont toujours produites par l’organisme, mais à une concentration plus faible.

Les prostaglandines de type 2 vont entraîner l’apparition de fièvre, stimuler les récepteurs de la douleur et permettre le recrutement de divers leucocytes.

D’après Immunologie, Goldsby, Kindt et Osborne, éditions Dunod, 2008

 DOCUMENT 3 Étude pharmaceutique d’un anti-inflammatoire

En laboratoire, l’effet de la molécule active du médicament anti-inflammatoire est étudié. On teste l’activité des enzymes COX 1 puis COX 2 en présence de concentrations plus ou moins importantes d’anti-inflammatoire.

Une enzyme est une protéine dont l’activité est indispensable au déroulement d’une transformation chimique dans le cytoplasme des cellules.

Les résultats de l’étude figurent dans le graphique ci-dessous. L’activité des enzymes COX 1 et COX 2 est donnée en pourcentage : « 100 % » correspond à l’activité maximale relevée lors des tests.


 
Les clés du sujet

Comprendre le sujet

  • Il s’agit, à travers l’exploitation des documents, de construire une réponse aux questions que peut se poser le joueur de tennis.
  • Comme pour tout sujet de type II-2, il est possible d’exploiter les documents dans l’ordre où ils sont présentés, sans perspective globale et avec le risque de les paraphraser, notamment le document 1.
  • Il est préférable de bâtir l’exposé en répondant aux questions que peut poser le joueur de tennis au médecin, ainsi que le suggère l’énoncé :
  • Pourquoi le médecin a-t-il, à partir des symptômes observés, ­diagnostiqué une inflammation ?
  • Comment l’anti-inflammatoire va-t-il contribuer à diminuer cette inflammation ?
  • Pourquoi prescrire un médicament destiné à protéger l’estomac ?

Mobiliser ses connaissances

La réaction inflammatoire est l’un des mécanismes essentiels de la réaction immunitaire. Elle fait suite à une lésion ou à la lésion d’un tissu et met en jeu des molécules à l’origine de symptômes stéréotypés (rougeur, ­chaleur, gonflement, douleur).

Corrigé
Corrigé

I. La tendinite, une inflammation du coude : document 2

Attention !

Centrer l’exploitation du document 2 sur les seules informations conduisant à l’idée que le tennis-elbow est une inflammation.

  • À la suite de mouvements répétés, il y a apparition de douleurs chroniques. Le document 2 indique que la cascade d’événements à l’origine du tennis-elbow aboutit à la synthèse de prostaglandines 1 et 2.
  • Les prostaglandines 2 stimulent des récepteurs à la douleur et permettent la mobilisation de leucocytes : ces deux faits sont caractéristiques de l’inflammation. Le tennis-elbow est donc dû à une réaction inflammatoire chronique et forte au niveau du coude provoquée en particulier par les prostaglandines.

II. L’action du médicament anti-inflammatoire : documents 2 et 3

Info

L’étude simultanée des documents 2 et 3 conduit à expliquer l’action de l’anti-inflammatoire

  • Le document 2 indique que, dans les tendons, les cellules lésées effectuent la synthèse des prostaglandines à partir de l’acide arachidonique par l’intermédiaires de réactions catalysées par les enzymes COX 1 (prostaglandines 1) et COX 2 (prostaglandines 2).
  • Le document 3 montre que l’activité des enzymes diminue sous l’action de l’anti-inflammatoire, ce d’autant plus que sa concentration est grande, et s’annule pour une concentration de 10-4 µmole/L.

Sous l’action de l’anti-inflammatoire, la synthèse de prostaglandines est diminuée. Par conséquent, l’inflammation régresse et la douleur diminue et peut disparaître, au moins temporairement, durant la durée du traitement.

III. Le rôle du médicament protecteur de l’estomac : documents 1 et 2

  • Le document 1 indique que l’anti-inflammatoire peut avoir des effets secondaires indésirables.
  • Le document 2 précise que les prostaglandines 1 ont un effet protecteur sur la paroi interne de l’estomac (sécrétion d’un mucus). Et, d’autre part, elles limitent le risque d’hémorragie en favorisant la coagulation du sang.
  • En faisant baisser la concentration des prostaglandines 1 dans le sang, l’anti-inflammatoire provoque une diminution de l’effet protecteur qu’elles exercent constamment sur l’estomac et augmente les risques d’hémorragie digestive comme l’indique le document 1.

La prescription d’un médicament destiné à la protection de la paroi interne de l’estomac est donc absolument nécessaire.