Revenus et inégalités

Merci !

Annales corrigées
Classe(s) : Tle ES | Thème(s) : Classes, stratification et mobilité sociales
Type : Étude d'un document | Année : 2013 | Académie : Asie
Unit 1 - | Corpus Sujets - 1 Sujet
 
Revenus et inégalités

Classes, stratification et mobilité sociales

Corrigé

26

Ens. spécifique

sesT_1306_05_00C

Asie • Juin 2013

étude d’un document • 4 points

> Vous présenterez le document puis vous caractériserez les inégalités qu’il met en évidence.

Document

Concentration du revenu disponible et du patrimoine financier des ménages en France


Source : « La prise en compte des revenus du patrimoine dans la mesure des inégalités », Alexandre Baclet et Émilie Raynaud, Économie et statistique, 2008.

Champ : ménages dont la personne de référence n’est pas étudiante et dont le revenu déclaré est positif ou nul.

Les données sont des pourcentages cumulés. L’axe des abscisses correspond aux ménages et l’axe des ordonnées aux parts de revenu ou de patrimoine.

Définir les mots clés

L’intitulé du sujet évoque « les inégalités », c’est-à-dire des différences d’accès à des ressources rares ou socialement valorisées.

Comprendre le document

  • C’est un graphique, dit « courbe de Lorenz », qui présente « la concentration du revenu disponible et du patrimoine financier des ménages en France » exprimée en pourcentages cumulés. Le revenu disponible correspond au revenu que les ménages (personnes cohabitant sans nécessaire lien de parenté) peuvent utiliser pour la consommation ou l’épargne ; il s’obtient à partir du revenu primaire auquel on ajoute les revenus de transfert et duquel on déduit les impôts directs et les cotisations sociales. Le patrimoine financier renvoie à la richesse des ménages détenue sous forme d’actifs financiers (liquidités, titres de placement).
  • La diagonale du graphique est appelée « droite d’équirépartition » et représente une distribution égalitaire de la variable étudiée. Plus les courbes s’écartent de la diagonale et plus la répartition est inégalitaire.

Structurer sa réponse

La réponse commencera par une présentation du document puis on caractérisera les inégalités du revenu disponible et du patrimoine financier des ménages en France en montrant qu’elles sont cumulatives.

Corrigé

Introduction

Ce document est un graphique qui, à travers une courbe de Lorenz, présente la concentration du revenu disponible et du patrimoine financier des ménages en France. Il est tiré d’un article rédigé par Alexandre Baclet et Émilie Raynaud, paru dans la revue Économie et statistique en 2008.

Développement

  • La distribution du revenu disponible (obtenu à partir du revenu primaire auquel on ajoute les revenus de transfert et duquel on déduit les impôts directs et les cotisations sociales) que les ménages peuvent affecter à la consommation ou à l’épargne présente des inégalités. En effet, le premier décile des ménages (10 % des ménages les plus pauvres) ne perçoit que 2 à 3 % du revenu disponible global alors que les 10 % des ménages les plus riches captent 22 % de celui-ci. Alors qu’une distribution égalitaire du revenu disponible correspondrait à une situation dans laquelle 50 % des ménages percevraient 50 % du revenu disponible, on s’aperçoit qu’en France, les 50 % des ménages les plus pauvres ne récoltent qu’à peine 30 % du revenu disponible total.
  • La distribution du patrimoine financier (richesse des ménages détenue sous forme d’actifs financiers comme les liquidités, titres de placement) est encore plus inégalitaire dans la mesure où la courbe correspondante est encore plus éloignée de la diagonale, dite « droite d’équirépartition ». Les 20 % des ménages les plus pauvres détiennent 0 % du patrimoine financier total, les 50 % les plus pauvres seulement 5 %. Cela signifie que la moitié des ménages monopolise 95 % de la richesse globale. Parmi ces 50 % des ménages les plus riches, le patrimoine est loin d’être également réparti puisque 62 % du patrimoine financier global sont détenus par les 10 % des ménages les plus riches.
  • Ces deux inégalités se cumulent et se renforcent mutuellement. De fait, un revenu élevé permet de se constituer une épargne financière (les inégalités de revenu alimentent les inégalités de patrimoine) donc de renforcer son patrimoine financier, qui elle-même génère des revenus (intérêts, dividendes) venant à leur tour gonfler le revenu disponible (les inégalités de patrimoine alimentent les inégalités de revenu).

Conclusion

La distribution du revenu disponible et du patrimoine financier des ménages en France est donc inégalitaire. Ces inégalités économiques s’auto-entretiennent mutuellement et sont malheureusement génératrices d’autres inégalités (face à la santé, au logement, aux loisirs…).